autrichongris
[image]
02/03/09, 18:27
(Modifié par Ed le modérateur
le 04/03/09, 09:45)
 

(spécial crise) la suite est sévère.... (Général)

Copyright la Tribune ce jour.


Depuis quelques semaines, les horlogers suisses licencient en toute discrétion. Selon nos informations, Chopard vient de supprimer 36 postes sur ses sites de Fleurier et Meyrin en Suisse. Roger Dubuis, filiale de Richemont depuis août 2008, se sépare, lui aussi, de près de 20 % de ses effectifs (70 sur 400) dans sa manufacture genevoise.

Des licenciements secs qui s'ajoutent à ceux de dizaines de petites entreprises indépendantes (Movado, Ebel, Maurice Lacroix...) ou faisant partie de grands groupes, comme Zénith chez LVMH.

Au total, l'élagage s'élève à près de 400 emplois. Et ce ne serait qu'un début. Rolex a déjà mis fin à environ 400 contrats d'intérimaires et pourrait continuer sur sa lancée, car ceux-ci représentent de 30 % à 40 % de sa force de travail dans certains cantons.

En cause, les ventes en berne

Richemont, quant à lui, vient de négocier un nouveau plan cadre la semaine dernière avec le principal syndicat suisse, l'Unia, et s'apprêterait à dégraisser dans quelques-unes de ses filiales, comme Cartier et Jaeger-LeCoultre.

En cause bien sûr, les ventes en berne. Les exportations ont chuté de 21 % en janvier, après des baisses de 15 % et 8 % en novembre et décembre.

En volume, elles ont même dégringolé de 37 % en janvier alors qu'elles étaient stables sur 2008, notamment à cause du fort ralentissement dans les pays émergents, ceux-là même qui étaient censés prendre le relais de la croissance trop faible des pays matures.

« La traduction de ces chiffres sur l'emploi, qui est encore mineure, devrait s'accentuer », déplore le secrétaire général de la Convention patronale de l'industrie horlogère suisse, François Matile.

ruée vers l'or

Cette hécatombe en gestation fait surtout suite à cinq années folles, caractérisées par des montres toujours plus chères, compliquées et serties de diamants et autres pierres précieuses. « Tout le monde voulait avoir son modèle à 200.000 euros », ironise un revendeur.

Une ruée vers l'or, avec croissance à plus de 10 % chaque année, qui s'est accompagnée d'acquisitions de nouvelles machines et d'embauches à gogo. « Entre 2004 et 2006, la manufacture a connu une croissance trop rapide, investissant de manière surdimensionnée tant en ressources humaines qu'en infrastructures industrielles », détaille la note d'information aux personnels de Roger Dubuis.

Entre 2003 et 2008, le nombre total de salariés de la profession est ainsi passé de 40.000 à 50.000 et les exportations de 6,7 à 11,5 milliards d'euros !

Rolex pointé du doigt

Seul problème : personne n'est capable aujourd'hui de dire ce qui a effectivement été vendu au consommateur final et ce qui reste encore dans les tiroirs des détaillants multimarques. Car, pendant des mois, et plus particulièrement à la fin de l'année 2008, les grands groupes ont fait pression sur leurs distributeurs pour écouler leur marchandise.

Si bien que les stocks sont pleins. Rolex est particulièrement montré du doigt. Abusant de sa position d'acteur dominant (40 % du segment supérieur à 3.000 euros), il aurait systématiquement demandé d'augmenter la part de vitrine consacrée à sa marque, si bien qu'une quarantaine de petits détaillants italiens auraient choisi de le déréférencer et que certains français hésitent.

« Il a tellement inondé les boutiques que les promotions y sont aujourd'hui inévitables », tempête le président de la boutique Chronopassion à Paris, Laurent Picciotto.

Dans ce contexte, la crise pourrait donc avoir quelques effets positifs. Notamment celui de mettre un coup d'arrêt à ce genre de pratiques, qui font aujourd'hui les beaux jours du marché gris (revente parallèle sur Internet à prix cassés).

Entretenir la rareté

« Le réajustement va aussi se faire sur les prix, avec peut-être moins de folles complications, type tourbillon ou répétition minute au quantième près », analyse François Matile.

Enfin, les distributeurs, qui attendaient parfois deux ans entre la commande et la livraison, vont enfin pouvoir recevoir leurs montres à temps. À moins que certaines maisons ne s'amusent à entretenir la rareté.

« Malgré la crise, je vais tenter de ralentir la production pour garder une part d'inaccessible », nous confiait récemment le patron de Hublot (LVMH), Jean-Claude Biver.

En attendant, la grande foire annuelle de la profession, qui se tiendra à Bâle, du 26 mars au 2 avril, se prépare dans la morosité. Les prévisions les plus optimistes font état de commandes en baisse de 30 % et certains détaillants ont déjà prévenu qu'ils ne feraient qu'un aller-retour, au lieu des deux ou trois jours habituels.

---
Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir. Sviatoslav Richter

Invité.

02/03/09, 18:58

@ autrichongris
 

Salut AG,

Toujours intéressante, ta chronique sur la crise. cette fois-ci je retiens, entre autres choses, l'incroyable augmentation du marché en valeur en 5 ans : + 72 % ! Je pense que les grandes marques doivent avoir un trésor de guerre qui leur permet de voir l'avenir sans angoisse trop prononcée.
Finalement, la principale conséquence de la crise dans l'horlogerie aujourd'hui est moins l'appauvrissement des marques que le licenciement de personnel. Toujours la même histoire. Est-ce que je me trompe ?
Cdt

Penninck

03/03/09, 10:48

@ Invité.
 

Salut AG,

» Toujours intéressante, ta chronique sur la crise. cette fois-ci je retiens,
» entre autres choses, l'incroyable augmentation du marché en valeur en 5 ans
» : + 72 % ! Je pense que les grandes marques doivent avoir un trésor de
» guerre qui leur permet de voir l'avenir sans angoisse trop prononcée.
» Finalement, la principale conséquence de la crise dans l'horlogerie
» aujourd'hui est moins l'appauvrissement des marques que le licenciement de
» personnel. Toujours la même histoire. Est-ce que je me trompe ?
» Cdt

Bonjour,

Trésor de guerre pour les grosses marques ? N' oublions pas le foncionnement de la finance, dans beaucoup de cas on distribue les bénéfices aux actionnaires et on recommence l' année à zéro . Il n y a pas nécessairement de grosses réserves
Bien à vous

varianesque1
[image]
02/03/09, 21:07

@ autrichongris
 

(spécial crise) la suite est sévère....

On ne dit plus: licenciement (c'est grossier)......mais réajustement.........c'est plus digeste !!
La crise sera sévère que......pour les employés !!

D'ailleurs nous savons tous que:

L'employé ou l'ouvrier (qualifié of course) sait......comment on fait le travail :-(
Le patron sait.........pourquoi on fait le travail ;-)

---
" Etant philosophe, j'ai un problème pour chaque solution " (Robert Zend)

Grinhu
[image]
02/03/09, 21:42

@ autrichongris
 

(spécial crise) la suite est sévère....

Rolex, 40% du marché des plus de 3000€! j'ai appris quelque chose.

---
Mes montres!

Bruno l'Accro du tic tac
[image]
Page d'accueilSur la planète Montre,
02/03/09, 22:22

@ autrichongris
 

Ouh pinnnnaise...

Hello Mister Autrichon Gris,

Comme ça les arbres suisses ne vont pas non plus jusqu'aux ciel ? Super étrange.

En tout cas, moi je suis content car :
- on va trouver à peu près tout dans les vitrines (Rolex en acier etc.) et des affaires vont se présenter (ça commence déja pas mal dans l'occasion)
- les marchands vont devoir retrouver (pour ceux qui l'avait perdu) un peu de considération pour les "pauvres" de l'horlogerie, ceux qui doivent réfléchir avant de faire une CB de quelques k€
- les marques vont peut-être revenir à plus de modération dans les inconvenantes augmentations de 25% des prix annuelles
- un petit coup de frein sur les modèles imbuvables pour milliardaires en pétrodollars et pétroroubles va probablement nous laisser voir des modèles un peu plus "amateurs", horloger en quelque sorte
- le mythe Nataf va peut-être se dégonfler (chez LVMH, la chute est rapide) et Zenith se remettre à faire des montres

Non, vraiment, que de bonnes nouvelles en un seul message !

Amitiés,

Bruno

---
Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait.

Lorenzo El Primero
[image]
02/03/09, 22:40

@ Bruno l'Accro du tic tac
 

C'est pas dommage !

...... certains "pédants" vont un peu perdre de leur superbe ( Ca, plus une une jolie ardoise chez MADOF pour en avoir toujours plus !!! )

Ca ne me chagrine que pour les ouvriers qui vont se retrouver dehors, le reste est collectivement responsable du merdier, ce n'est que justice !

Lorenzo qui tourne gauchiste sur le tard ........

La bise

---
"Jusqu'à 40 ans je croyais que c'était un os ..." (Henri IV)

montresetc
[image]
03/03/09, 00:40

@ Bruno l'Accro du tic tac
 

+ 1 pour les bonnes affaires

par contre y'en a qui n'ont pas encore compris et qui continuent d'afficher des prix d'avant la crise :lol3:

Boris
[image]
03/03/09, 06:05
(Modifié par Boris
le 03/03/09, 06:25)


@ Bruno l'Accro du tic tac
 

Eh oui

Severe retour de baton, a la (de)mesure des exces des annees passees.

Je suis neanmoins stupefait que certaines grandes marques aient fait autant de "channel stuffing" dans un contexte qui se degradait clairement a vitesse grand V. Ca booste leur chiffre a court terme, mais avec une demande globale qui s'effrite, c'est le plus sur moyen de saboter ses ventes a moyen terme (il va bien falloir ecouler le stock) et de deprimer severement les prix. Sans meme parler de l'explosion attendue du marche gris.

Comment se tirer un obus dans le pied...

Je pense neanmoins qu'ils ont ete aveugles par cette theorie foireuse du decouplage Occident / Pays Emergents, et que la demande generee par ces derniers compenserait le manque a gagner chez les premiers. Ou plutot: ils voulaient TELLEMENT croire a cette theorie, qui leur permettait de continuer a donner le change encore quelques trimestres lors des reunions avec les analystes. A sa decharge, l'industrie horlogere n'a pas ete la seule a donner dans ce panneau.

Pour vivre en Asie, je peux vous dire que c'est un bain de sang inimaginable. La Coree, le Japon, Taiwan sont litterallement a l'arret. Singapour a vu ses exportations et son activite portuaire se casser la gueule d'une maniere spectaculaire. Pour tout arranger se profile l'eclatement de la bulle immobiliere. Bref, c'est pas joyeux.

Point positif (il en faut, aussi): pour quelqu'un qui a suffisament de cash et dont le job n'est pas menace, il va y avoir de sacrees affaires a prendre en 2009 - 2010.

Boris

montresetc
[image]
03/03/09, 07:25

@ Boris
 

dayto à 5000 €, sub à 2000 € ce serait pas mal ça ;)

nt

Grinhu
[image]
03/03/09, 09:03

@ Boris
 

Eh oui

dans les pays touchés comme en Espagne par exemple, on voir clairement sur des sites comme chrono24, des vendeurs espagnols tenter d'écouler leur stock sur internet.
J'imagine que cette situation va s'étendre aux pays les plus touchés. Il est quand même regrettable que ce soit les détaillants et les employés qui paient une partie non négligeable des erreurs stratégiques passées.

---
Mes montres!

Calvin

Je vis dans la belle ville de LYON,
03/03/09, 09:32

@ autrichongris
 

(spécial crise) la suite est sévère....

Bonjour

Merci pour ce très bon article.

Je confirme les licenciements! Pour ma part, je débute un travail de consultant dans le domaine de l'HBJO et c'est la cata.
Je recevais ce matin une lettre d'un chef d'entreprise visiblement secoué par les annonces d'entreprises malmenées. Seules les grosses marques qui ont du stock et les reins solides semblaient pourvoir s'en tirer. Mais l'exemple donné de la haute horlogerie n'est pas pour me rassurer.

Bonne journée à tous

Eric

---
If you can't be good, be bop!

adricube

Bazas,
03/03/09, 12:27

@ autrichongris
 

(spécial crise) la suite est sévère....

Si les horlogers "de luxe" pouvaient réaliser qu'il est peut être moins rentable de vendre 100 montres à 1500 € que 2 à 75 000 €, mais qu'il est plus sur et pérenne d'avoir 100 clients que 2 ...

quatrecornes

03/03/09, 12:42

@ autrichongris
 

(spécial crise) la suite est sévère....

Je ne sais pas s'il en a déjà été question ici mais j'au cru voir en passant devant un AD rolex que certains prix avaient baissé, par exemple explo I à 3875 au lieu de 3880 je crois ! J'ai rêvé ?

TheFab

Colmar,
03/03/09, 12:58

@ quatrecornes
 

(spécial crise) la suite est sévère....

» Je ne sais pas s'il en a déjà été question ici mais j'au cru voir en
» passant devant un AD rolex que certains prix avaient baissé, par
» exemple explo I à 3875 au lieu de 3880 je crois ! J'ai rêvé ?

Tu n'as probablement pas rêvé. J'ai vu la même chose chez 2 AD pour une Milgauss classique à 4755 au lieu de 4760 précédemment...

Fabien

forteresse

03/03/09, 13:02

@ quatrecornes
 

(spécial crise) la suite est sévère....

» Je ne sais pas s'il en a déjà été question ici mais j'au cru voir en
» passant devant un AD rolex que certains prix avaient baissé, par
» exemple explo I à 3875 au lieu de 3880 je crois ! J'ai rêvé ?

sacrée promo en effet :lol:

---
just say no to chronoagent.it

quatrecornes

03/03/09, 13:40

@ forteresse
 

(spécial crise) la suite est sévère....

» » Je ne sais pas s'il en a déjà été question ici mais j'au cru voir en
» » passant devant un AD rolex que certains prix avaient baissé, par
» » exemple explo I à 3875 au lieu de 3880 je crois ! J'ai
» rêvé ?
»
» sacrée promo en effet :lol:


une baisse des prix du neuf chez Rolex, même de 5 €, je crois que tu ne te rends pas compte...

261605 messages dans 21670 discussions, 32634 usagers enregistrés, 78 usagers en ligne (2 enregistrés, 76 invités) :
turon, octave.dong
RSS Feed
powered by my little forum