Servatempus
[image]
06/02/11, 19:19
(Modifié par Servatempus
le 06/02/11, 21:43)
 

Omega 8500 versus Rolex 3135 (Revues & Essais)

Bonjour.

À la demande de Mnementh, voici une rapide revue comparative Omega 8500 versus Rolex 3135.

[image]

Pour dire la vérité, il ne s'agit pas réellement d'un comparatif car, à mon sens, avec son 8500, Omega a mis la barre suffisamment haute pour dire que le 3135 est aujourd'hui un calibre un peu ancien malgré ses nombreuses qualités.

La première chose à faire est de lire la revue disponible sur le site www.chronometrie.com pour avoir en tête les principes globaux de fonctionnement du 3135 :

http://www.chronometrie.com/rolex3135/rolex3135.html

Pour résumer rapidement, les principaux défauts du 3135 sont les suivants :

- l'obligation de le faire réviser tous les 4 à 5 ans
- un système de remontage automatique fragile au niveau du pignon qui maintient la masse oscillante

Concernant ce dernier point, le 3135 n'est pas un calibre aussi robuste que ce que l'on pourrait croire. La raison ? Le pignon situé sur l'axe de la masse oscillante qui vient se glisser dans un rubis enchâssé sur la platine du remontage automatique.

[image]
Image d'un pignon de 3135 usé du fait d'un manque de lubrification. Crédit : www.timezone.com

Cette combinaison présente trois inconvénients majeurs :

- le risque de casse du rubis lors de chocs violents
- le frottement de la masse sur le rebord des platines du mouvement lors des petits chocs (et donc la production de particules de métal qui viennent encrasser le mouvement)
- l'usure excessive du pignon en acier contre le rubis si l'ensemble n'est pas graissé à intervalle régulier.

Les cas de rubis cassés sont plus courants qu'on ne le croit, les personnes fréquentant les forums horlogers en ont tous entendu parler. Il n'y pas longtemps encore, un forumeur venait se plaindre ici même.

Mais commençons maintenant notre revue du 8500.

Je vous invite à lire l'article publié dans WatchTime qui a testé le calibre en octobre 2007 :

http://download165.mediafire.com/oxxxscngwwhg/niluj1djtyz/Omega+Calibre+8500+Review.pdf

Je reprendrai une partie des informations que je complèterai avec la compréhension et les quelques connaissances que j'ai de ce calibre. Vous m'excuserez si vous relevez des erreurs et n'hésitez pas à apporter des précisions.

De même, je vous invite à revoir les deux vidéos commerciales qui vous permettront d'avoir un perçu visuel différents de l'Omega 8500 :







La première chose que l'on notera, c'est que ce calibre a été entièrement conçu de A à Z en repartant de zéro. Autrement dit, toute la liberté a été laissée aux ingénieurs d'Omega de produire le meilleur calibre contemporain en tenant compte des dernières avancées en matière de technique horlogère.

Le 8500 semble ainsi le meilleur de ce qui se fait actuellement (en reprenant les choix techniques les plus efficaces actuellement mis en œuvre), tout en apportant des avancées spécifiques.

Il me semble utile de rappeler les 4 axes de travail qui ont orienté le développement de ce calibre :

- maintenance facilitée
- robustesse accrue
- intervalles de révision repoussés au plus loin
- précision horaire la plus accrue possible

Pour commencer, focus sur le rotor :

[image]

Vous constaterez immédiatement qu'Omega a laissé tomber le système de roulement à bille au profit d'un rotor tournant autour d'un axe, exactement comme sur le 3135 ainsi que les anciens calibres Omega de la famille 5XX. Retour au source loin d'être stupide.

En effet, l'une des grandes qualités du 3135, c'est son remontage automatique extrêmement efficace. La raison de cette efficacité réside justement dans son pignon très fin : plus l'axe est petit, et plus l'effet de la masse est important et le rapport d'engrenage intéressant. La vitesse de remontage est accrue et le ressort-moteur est rapidement soumis à son meilleur pic de tension, un impératif pour l'obtention d'une bonne précision horaire.

Omega a donc repris le principe mais en évitant les inconvénients liés à ce choix technique.

Au final :
- pignon de diamètre élargi afin d'éviter les écueils liés à un pignon trop fin (frottement de la masse contre les platines, résistance accrue aux chocs)
- pignon non plus réalisé en acier comme sur le 3135, mais en tungstène afin de limiter l'usure du pignon
- nécessité moins importante du graissage de cette partie afin d'allonger les intervalles de révision

Le résultat est un rotor totalement silencieux, robuste et qui participe à un remontage efficace des ressorts-moteurs.

Résultat : + 1 pour Omega

Continuons par la technologie DLC (Diamond Like Carbon) employée pour la réalisation des barillets :

[image]

Vous remarquerez la couleur de ces derniers : noire. Ce n'est pas qu'affaire de décoration. Il s'agit d'un traitement de surface à l'extérieur et à l'intérieur des barillets.

Ce revêtement DLC permet de ne plus avoir à graisser l'intérieur des barillets et semble réduire à zéro les problèmes d'usure.

Sur le 3135, et bien...

Résultat : + 1 pour Omega

Continuons par le fait que le 8500 dispose d'un double barillet versus un barillet classique pour le 3135.

[image]

Pour reprendre ce que j'ai déjà dit à ce sujet, je pense que le double barillet est loin d'être une ânerie sur un plan théorique : il vaut mieux deux barillets avec deux ressorts soumis à une tension inférieure qu'un seul barillet soumis à une tension élevée pour une réserve de marche équivalente.

Ce choix technique est judicieux à plusieurs niveaux :

- d'abord, au niveau de la précision horaire : un ressort avec une tension élevée offrira un couple stable dans les premières heures de son déroulement puis perdra de sa puissance à mesure qu'il sera entièrement déroulé.
Un long ressort-moteur perd nécessairement de son élasticité en fin de déroulement, comme on peut le constater sur les montres à remontage manuel.
Au chronocomparateur, cela se constatera par une baisse de l'amplitude qui arrivera bien plus rapidement qu'avec un double barillet dont les deux ressorts offriront une tension très honorable, même en fin de course.
Concernant la réserve de marche, le choix d'opter pour du 60h est certainement corrélé par les calculs des ingénieurs d'Omega afin d'optimiser pour le mieux l'élasticité de chacun des deux ressorts jusqu'au bout de leur déroulement. Bref, le meilleur rapport tension/durée de déroulement a dû largement être anticipé et réfléchi par Omega, tout en prenant en compte le paramètre usure.

-l'autre avantage consiste dans la durée de vie du ressort-moteur, qui, encore une fois, est accrue par le choix du double barillet. Un ressort long dans un barillet de taille réduite, il ne faut pas se voiler la face, perd nécessairement de son élasticité sur une dizaine d'année, tout comme il se fragilise. C'est pour cette raison que les maisons horlogères, lors des révisions, remplacent systématiquement l'ancien ressort-moteur par un neuf.

-enfin, la présence de deux ressorts-moteurs permet de minimiser la pression exercée sur les pivots, ce qui assure une usure moins rapide des pièces.

Donc double barillet du 8500 versus un barillet pour le 3135 ? Si vous avez suivi, vous l'aurez compris : l'intérêt n'est pas dans la réserve de marche mais bien dans l'apport d'un couple plus stable favorable à une plus grande précision horaire ainsi qu'une usure des pièces réduites.

Résultat : + 1 pour Omega

Continuons par la manière dont les deux barillets stockent l'énergie. Le système me semble original mais je n'en saisis pas tous les aspects du fait du manque d'informations à ce sujet.

Les deux barillets sont montés en série, mais sembleraient ne pas se recharger simultanément.

Le premier barillet peut être remonté par remontage manuel, grâce à un dispositif de roue placée sous l'un des ponts et qui s'enclenche quand on remonte la montre par la couronne. Le différentiel d'engrenage a été étudié pour que le remontage soit aussi doux que sur celui du 3135. Donc exit la sensation désagréable que l'on a au remontage d'un 7750, d'un 2824 ou d'un 2892. J'ai testé, ça marche.

Le deuxième barillet est connecté au dispositif de remontage automatique et c'est lui qui entraîne tout le train d'engrenage. Il semblerait qu'il faille que le ressort-moteur de ce deuxième barillet soit entièrement remonté pour que le ressort-moteur du premier barillet commence à se remonter.

Cela est à confirmer, mais si c'est le cas, ce dispositif semble intéressant dans la mesure où cela signifie que pour le système de remontage automatique, l'effort à produire restera moindre que s'il y avait deux ressorts-moteurs à remonter de manière simultanée. Conséquence si l'information est confirmée : le remontage se fera nécessairement plus rapidement et en minimisant l'usure des rouages du système automatique.

Résultat : en suspend du fait du manque d'informations fiables.

Si l'on continue notre petit examen, on peut se pencher sur le dispositif antichoc introduit pour l'occasion :

[image]

Ce dernier a remplacé l'Incabloc qui était présent auparavant sur l'Omega 2500.

J'explique la présence de ce nouveau pare-choc par la volonté de mieux uniformiser la tension exercée par ce ressort sur les contres-pivots . En effet, l'Incabloc, loin d'être mauvais, possède deux lamelles qui pressent le contre-pivot mais sur ses rebords seulement. Ici, on peut voir que l'antichoc développé par Nivarox pour Omega recouvre presque entièrement le contre-pivot. En particulier en son centre, juste au dessus de l'endroit où se trouve l'extrémité de l'axe du balancier.

Personnellement, je pense que cette modification doit apporter un avantage lors des situations de chocs et des secousses, en permettant notamment au contre-pivot de se repositionner plus rapidement et d'exercer une pression plus uniforme.

D'ailleurs, Rolex n'a pas tardé à réagir en 2009 en abandonnant le Kif et en sortant sa propre version de pare-choc, le Paraflex :

[image]

Résultat : exéquo Omega/Rolex

Continuons par l'échappement.

On notera qu'Omega a retenu les idées suivantes déjà présentes sur le 3135 :

- pont intégral permettant un meilleur maintien du balancier spiral et qui minimise les dérèglements consécutifs à des chocs violents
- spiral libre
- réglage inertiel par système de micro-vis permettant un réglage de précision qui se maintient dans la durée et réduit les risques de dérèglement

Donc peu de différences à ce niveau entre le 8500 et le 3135.

Résultat : exéquo Omega/Rolex

Toutefois, on peut noter l'apparition récente d'un nouveau spiral en silicium qui va progressivement équiper l'intégralité des nouvelles gammes de co-axial.

Je ne m'étale pas sur les qualités du silicium mais souligne ses avantages indéniables :

- il est amagnétique, donc complètement insensible aux perturbations produites par les appareils électroniques
- il est insensible aux variations de températures
- il possède une résilience supérieures aux alliages métalliques, ce qui lui permet de mieux récupérer après un choc.
- ses process de fabrication permettent de réaliser des pièces d'une précision inégalée

Certes, Rolex a généralisé son fameux Parachrom sur la plupart de ses 3135. Toutefois, si ce spiral est amagnétique et résiste (d'après Rolex) 10 fois plus aux chocs, il n'en reste pas moins sensible aux variations de température.

Résultat : + 1 pour Omega

[image]

En continuant dans la même veine, on peut se pencher sur le balancier lui-même. Vous aurez remarqué que le balancier d'Omega est intégralement noir. Je ne sais pas quel traitement de surface ce dernier a subi, mais d'après ce qu'en dit WatchTime, ce balancier est réalisé par Nivarox à partir d'un nouvel alliage sans béryllium exclusivement réservé pour Omega et pour Bréguet. Ce nouveau matériau est moins sensible aux variations de température contrairement au matériau utilisé classiquement sur les balanciers haut de gamme (dont c'est le cas sur le 3135).

Par ailleurs, vu la forme du balancier, il y a des chances pour qu'il ait été optimisé sur le plan de l'aérodynamique.

Résultat : + 1 pour Omega

Je terminerai par l'échappement co-axial lui-même, et sur lequel je ne m'étalerai pas. Le principe de ce dernier est plus ou moins connu.

[image]


L'échappement classique à ancre suisse, dans la conception de sa géométrie même, laisse une part belle aux phénomènes de frictions, notamment de glisse des palettes de l'ancre sur les dents de la roue d'ancre.

Le co-axial fonctionne sur un principe différent : moins de frictions, plus de points de contact qui impulsent l'énergie en minimisant les pertes de celle-ci.

Je n'entrerai pas dans la théorie, je ne suis pas suffisamment expert en la matière, mais dans les faits, le résultat semble largement au rendez-vous avec notamment une très faible incidence dans les performances chronométriques du facteur position sur les variations d'amplitude.

Pour en avoir discuté avec un horloger qui a pu tester ce calibre co-axial, les performances chronométriques semblent réelles, ce que confirme également les résultats de WatchTime.

Résultat : + 1 pour Omega

Dernier détail, et pas des moindres : depuis que l'Omega 8500 est testé par le COSC, c'est-à-dire 2007, il semblerait qu'aucun mouvement n'ait été pour le moment recalé. Si cette information est vraie, ce serait alors une première sur un calibre de série.

Donc pour ma part, Omega 8500 versus Rolex 3135 : je pense qu'Omega a mis une sacrée claque à Rolex !

Dans tous les cas, dommage qu'Omega ne communique pas plus sur son calibre !

Amicalement

Servatempus

N.B. : j'ai volontairement occulté la question des intervalles de révision repoussés car seule l'expérience réelle parlera sur le long. Toutefois, à la lecture de l'ensemble, vous en déduirez que ce 8500 est conçu pour fonctionner avec un minimum d'usure et un couple de force relativement peu élevé afin de diminuer au maximum la pression exercée sur les pivots des rouages. Donc que du bon concernant le vieillissement. D'autant que la technologie co-axiale est conçue pour fonctionner correctement même avec un amplitude basse.

---
Mon site

oetzi

06/02/11, 19:28

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Le cas du 3135 présenté,avec son axe bien "mangé",est vraiment,quand même...a part...

Le 3135 n'en demeure pas moins un TRACTEUR...

Mnementh
[image]
07/02/11, 17:58

@ oetzi
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Le cas du 3135 présenté,avec son axe bien "mangé",est vraiment,quand
» même...a part...
» Le 3135 n'en demeure pas moins un TRACTEUR...

C'est un très bon mouvement ! Dommars en avait fait une analyse intéressante ailleurs.

Un tracteur ?
Ca dépend le sens qu'on donne au mot.
Il ne tracte rien ce truc question complication, c'est service minimum non ?
Solide, fiable et régulier, oui, sans aucun doute, surtout s'il est entretenu convenablement.

Les gens qui disent ne pas faire de révision depuis 15 ans et n'avoir aucun souci sont légion sur les forums... certes, mais sur les forums, on a une population qui ne porte pas tous les jours la même montre pendant 15 ans... eh... :-)

Dynamo
[image]
Paris,
06/02/11, 19:46
(Modifié par Dynamo
le 06/02/11, 19:52)


@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Le tungstène est certes plus dure mais casse aussi plus vite que l'acier et sur les point de friction c'est la raison du saphir chez Rolex.

Pour la révision, le mouvement Rolex c'est plus 10 ans mais bon.

L'Omega 8500 fait plus un mouvement qui suit une partie la recette technique du 3135. Pour la fiabilité et la résistance pour l'Omega 8500 faudra en reparler dans 10 ans ou 15 ans

phil-67

06/02/11, 20:02

@ Dynamo
 

D'abord merci pour

ce travail comparatif, c'est la première chose à dire amha.cela demande du boulot, comme contribution. Ensuite chacun peut affiner/développer certains points : effectivement, si le tungstène est cassant, cela relativise l'avantage donné à Oméga sur ce point par Servatempus (que je salue par la même occasion).
Cdlt
philippe.

Servatempus
[image]
07/02/11, 20:31

@ phil-67
 

D'abord merci pour

Bonsoir et merci Philippe,

A vrai dire, l'acier est aussi cassant : en tant qu'alliage métallique, tout dépend du dosage des différents éléments qui le compose, dont notamment le carbone. Évidemment, j'imagine que l'acier des composants horlogers, à l'instar du tungstène, est étudié pour l'usage que l'on en fait.

Amicalement

Servatempus

---
Mon site

Dynamo
[image]
Paris,
09/02/11, 00:19

@ Servatempus
 

D'abord merci pour

» Bonsoir et merci Philippe,
»
» A vrai dire, l'acier est aussi cassant : en tant qu'alliage métallique,
» tout dépend du dosage des différents éléments qui le compose, dont
» notamment le carbone. Évidemment, j'imagine que l'acier des composants
» horlogers, à l'instar du tungstène, est étudié pour l'usage que l'on en
» fait.
»
» Amicalement
»
» Servatempus

du tungstène homogène est plus difficile a avoir que de l'acier qui est une technique éprouvé en prime dans ce cas de figure l'acier bénéficie d'une meilleur élasticité ce qui important lors de micro-choc

alemmar
[image]
Page d'accueil06/02/11, 20:45

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

:ok:

voilà un article très intéressant, merci! J'aime beaucoup le passage sur les antichocs et leur géométrie; que penser du Diashock:

[image]
cred: Rob.B

dont la symétrie me paraît assez bonne?

Pour le reste, d'un point de vue de béotien: le 3135 est tout de même le sucesseur d'une longue série et présente des caractéristiques qui montrent un travail pointu de réflexion. Pour Oméga, des solutions qui apparaissent très séduisantes mais qui demandent le verdict des années...

;)!

---
Please touch your own favorite watch with your kind heart and love for ever.
(I. Tokunaga)

http://watchphotosblog.eklablog.com/accueil-c24620802

Servatempus
[image]
07/02/11, 20:37

@ alemmar
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Salut Alemmar !

» voilà un article très intéressant, merci! J'aime beaucoup le passage sur
» les antichocs et leur géométrie; que penser du Diashock:

Merci ! Arf, la question... :-)

Si l'on regarde les pare-chocs récemment développés par Omega et Rolex, il est possible de constater qu'ils présentent la particularité d'appuyer le contre-pivot en son centre. Cela ne semble pas vraiment le cas sur les Diashock. Après, je pense que ces pare-chocs là font globalement leur office.

amicalement

Servatempus

---
Mon site

Mnementh
[image]
06/02/11, 21:06
(Modifié par Mnementh
le 06/02/11, 21:14)


@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

et c'est sur niania et nulle part ailleurs :hautain:

Merci de ce travail :Laporte:

Faut lire maintenant... :-)

Attention au silicium, ça casserait pas mal.

---
Rien ne va jamais de soi...

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
06/02/11, 21:26

@ Mnementh
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

»
» Attention au silicium, ça casserait pas mal.

Pas de panique, je ne l'ai pas vu sur le 8500 ... pas encore ... mais il est bien sur 8601 et co (PP?) ...

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

Servatempus
[image]
07/02/11, 20:42
(Modifié par Servatempus
le 07/02/11, 21:04)


@ Mnementh
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Salut Mnementh,

Merci !

Je suis bien conscient que cette revue doit présenter des erreurs ainsi que des imprécisions, mais j'espère qu'elle t'aura toutefois apporté un regard un peu différent sur l'Omega 8500.

Il est dommage qu'Omega ne communique pas plus sur ce calibre, car je pense qu'il doit comporter des détails techniques non-signalés et certainement très ingénieux.

Le plus simple serait peut être que je contacte directement Omega.

Même si je dois admettre ne pas avoir essayé ce 8500 au quotidien, tous les retours que j'en ai indiquent qu'il présente d'excellentes performances chronométriques.

amicalement

Servatempus

---
Mon site

Herakles
[image]
Toulouse, la ville rose ...,
07/02/11, 07:12

@ Servatempus
 

Article intéressant à lire. Merci.

Je suis friand de ce genre d'article qui parfois remettent un peu en cause les idées reçues. Merci de ce travail de recherche.

---
Don't trust on Chronoagent.it ...

Servatempus
[image]
07/02/11, 20:46

@ Herakles
 

Article intéressant à lire. Merci.

Bonsoir Herakles,

» Je suis friand de ce genre d'article qui parfois remettent un peu en cause
» les idées reçues. Merci de ce travail de recherche.

Merci ! C'est l'une des choses qui m'a motivé dans cette revue : essayer de présenter un regard différent sur ce calibre sorti il y a presque maintenant 4 ans et dont je regrette parfois qu'on n'en parle pas plus.

Je ne doute pas que cette revue doit comporter des erreurs, mais au moins, je pense être parvenu à pointer le fait que ce calibre présente des caractéristiques bien spécifiques qui en font certainement l'un des calibres de série les plus performants actuellement sur le marché.

amicalement

Servatempus

---
Mon site

Sag

07/02/11, 08:08

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Superbe post, très documenté.
Merci. :ok:

---
Cordialement,
JMS

Servatempus
[image]
07/02/11, 20:47

@ Sag
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Merci !

amicalement

Servatempus

---
Mon site

domingo chavez
[image]
07/02/11, 14:33

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Merci pour ce travail intéressant et documenté. Je note tout de même un certain parti-pris...

Je suis d'ailleurs étonné que tu n'ais pas jugé utile de faire mention d'une fonctionnalité intéressante du 8500, à savoir la possibilité de régler de façon indépendante et incrémentielle l'aiguille des heures (un peu à la façon d'une GMT) sans bouger l'aiguille des secondes ni de stopper le mouvement. C'est une propriété très agréable quand on change d'heure ou de fuseau horaire.

Nicolas

Manivel
[image]
07/02/11, 16:11

@ domingo chavez
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Beau boulot! Merci... :yes:

Neanmoins, et meme si l'Omega sort grand vainqueur, il me semble judicieux de rappeler les quelques deboires qu'ont connu et que connaissent encore certains des premiers 8500 sortis...

Comme sous entendu plus haut, il ne merite pas encore le qualificatif de "tracteur" et doit encore faire ces preuves (dans sa nouvelle mouture... la premiere version est sans doute deja "grillee";).

Par contre il serait interessant de voir sa precision sur le long terme ou la effectivement il a tout pour reussir et peut etre meme depasser Rolex.

Vincent.

Servatempus
[image]
07/02/11, 21:00

@ Manivel
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Bonsoir et merci

» Neanmoins, et meme si l'Omega sort grand vainqueur, il me semble judicieux
» de rappeler les quelques deboires qu'ont connu et que connaissent encore
» certains des premiers 8500 sortis...

Disons que l'objectif n'est pas de discréditer le 3135, loin de là. C'est un calibre, pour ma part, que je ne qualifierai pas de tracteur au vue des nombreux raffinements techniques qu'il comporte, comme par exemple ce rubis discrètement enchâssé dans le canon de la chaussée et qui permet de centrer l'aiguille des secondes tout en évitant qu'elle ne frotte contre les parois.

Je dirais plutôt que c'est un cheval de course.

Concernant les problèmes sur les premières séries, j'en ai surtout entendu parler, comme tout le monde, sur le 2500, mais pas sur le 8500.

Après, mon objectif était surtout de souligner que cet Omega 8500 semble réellement apporter quelque chose de nouveau sur pas mal de points et qu'il chatouille en de nombreux points le 3135.

amicalement

Servatempus

---
Mon site

jrm75012

07/02/11, 21:04

@ Manivel
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Beau boulot! Merci... :yes:
»
» Neanmoins, et meme si l'Omega sort grand vainqueur, il me semble judicieux
» de rappeler les quelques deboires qu'ont connu et que connaissent encore
» certains des premiers 8500 sortis...
»
» Comme sous entendu plus haut, il ne merite pas encore le qualificatif de
» "tracteur" et doit encore faire ces preuves (dans sa nouvelle mouture... la
» premiere version est sans doute deja "grillee";).
»
» Par contre il serait interessant de voir sa precision sur le long terme ou
» la effectivement il a tout pour reussir et peut etre meme depasser Rolex.
»
» Vincent.

+1

Très beau travail en effet, même si l'on sent un peu trop clairement, et ce dès les premières lignes, où vont tes préférences ;-)
Ceci étant, ce mouvement Oméga (comme déjà précisé plus haut) n'en est qu'à ses débuts et, même s'il est prometteur, il est encore loin de détrôner le classique 3135 dans mon coeur (et celui de ma Se Dweller d'ailleurs).

Pour le reste, l'avenir nous le dira...

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
07/02/11, 22:48

@ Manivel
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Neanmoins, et meme si l'Omega sort grand vainqueur, il me semble judicieux
» de rappeler les quelques deboires qu'ont connu et que connaissent encore
» certains des premiers 8500 sortis...


encore une info avec la source :

[image]


:Applause_Ironic:

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

Mnementh
[image]
07/02/11, 17:42
(Modifié par Mnementh
le 07/02/11, 17:50)


@ domingo chavez
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Merci pour ce travail intéressant et documenté. Je note tout de même un
» certain parti-pris...
»
» Je suis d'ailleurs étonné que tu n'ais pas jugé utile de faire mention
» d'une fonctionnalité intéressante du 8500, à savoir la possibilité de
» régler de façon indépendante et incrémentielle l'aiguille des heures (un
» peu à la façon d'une GMT) sans bouger l'aiguille des secondes ni de stopper
» le mouvement. C'est une propriété très agréable quand on change d'heure ou
» de fuseau horaire.
»
» Nicolas


C'est vrai.
Cette fonction est agréable pour la plupart des voyageurs.
C'est d'ailleurs la reprise d'une fonction Rolex implémentée sur Explo II et GMT II.

Alternative :
On peut aussi se procurer une 5110 ou 30
(pour un prix quasi dérisoire face à un spider dial désormais) :hautain:
Monté sur un NATO, ça le fait bien :Laporte:

---
Rien ne va jamais de soi...

Servatempus
[image]
07/02/11, 20:50

@ domingo chavez
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Bonsoir et merci !

» Je note tout de même un certain parti-pris...

Disons que c'est plutôt un certain enthousiasme ! ;-)

Tu as parfaitement raison de souligner la fonction de réglage indépendant de l'heure...mais arrivé en fin de revue, j'étais un peu essouflé ! :-)

amicalement

Servatempus

---
Mon site

arno
[image]
07/02/11, 23:03

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Rolex vs 8500 Omega ....
Hummm ...
Je dois avoir les Marabouts de chez Rolex qui veillent sur moi !
J'ai eu des Rolex de plus de 30 ans sans aucune révision, et hormis des petits travaux, rien d'insurmontable.
Certes, souvent le rubis du rotor qui lâche. ( En moyenne, au bout de 15 ans sans intervention. Et là, faut déjà être pas mal sagouin !! )
Mais la montre fonctionne sans problème même avec son rotor bancal.
Je me demande la tronche d'un 8500, non révisé, dans 30 ans ...
A noter que je ne "touche" pas une thune du coté de chez Rolex.
Et que j'ai autant d'Omega que de Rolex.
Et que cela fait un sacré paquet d'années que j'ai acheté mes premières Omega.
Au temps ou Omega représentait encore qqe chose de fantastique, dont la rareté et les diverses conceptions n'ont pas échappés aux collectionneurs.
A ce niveau, Omega est très nettement au dessus de Rolex, qui est à des années lumières, avec sa diversité de calibres et ses dessins de carrures.
Mais voila ..... Rolex, c'est Rolex.
Et en aucun cas, et si je devais avoir une confiance absolu dans une seule montre, ce ne pourrait être autre chose qu'une ... Rolex.

Cela étant, sacré belle revue qui mérite un :
[image]

---
L'univers m'embarrasse, et je ne puis songer
Que cette horloge existe et n'ait point d'horloger.

Servatempus
[image]
08/02/11, 23:18

@ arno
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Bonsoir Arno,

Disons qu'Omega et Rolex sont deux visions et deux histoires de la montre très différentes.

Omega a eu une sale période pendant laquelle Rolex a su, et c'est tout à son honneur, cultiver une image iconique.

Je connais un collectionneur qui a connu l'âge d'or de la montre méca et qui, en son temps, a pu s'offrir un paquet de montres (Rolex, Omega, Zénith, etc.) à des prix sympas et les utiliser comme des montres d'usage et non comme des produits de luxe. Et tu sais quoi ? Il ne jure que par ses Tudor avec boîtier Rolex avec lesquelles il a bourlingué partout dans le monde. Et pourtant, dans sa collection, il a quelques pièces qui me font vraiment pâlir... Comme quoi.

De l'autre côté, je pense qu'aujourd'hui, la prod Omega et la prod Rolex sont toutes deux désormais très éloignées de ces pièces qui font tant rêver certains passionnés.

En même temps, si je suis sans cesse tiraillé par le passé qui semble me parler plus, je me dis que je suis peut être aussi en train de devenir un vieux c** qui ne vit pas dans l'air du temps : l'ère des grosses boîtes et du bling bling...

Bref, le dilemme...

Donc au final, constater chez Omega un certain retour au source, à savoir ce qui a fait la réputation de la maison (la course à la précision horaire), je me dis que, finalement, c'est pas si mal.

Après, l'esthétique, ça nous parle...ou pas. Mais perso, j'ai tendance à penser qu'on ne regarde pas assez bien ces nouvelles boîtes Omega (celles équipées de 8500 et consœurs, pas les autres).

Dans tous les cas, merci du compliment !

amicalement

Servatempus

---
Mon site

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
09/02/11, 12:31
(Modifié par montresetmoi
le 09/02/11, 12:38)


@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Mais perso, j'ai tendance à penser qu'on ne regarde pas assez bien ces
» nouvelles boîtes Omega (celles équipées de 8500 et consœurs, pas les autres).

Oui mais j'ai l'impression qu'Omega ne se donne pas les moyens de faire connaitre ses nouveautés ...

Lundi j’étais en banlieue parisienne dans une boutique Omega / Rolex ou les vendeurs ne savent rien sur le 8500. Je me dis, que ce n'est pas compliqué ... quand tu est nul en com' verbale faut faire de la com' visuelle (et l'investissement est de max 500 euros)...

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
07/02/11, 23:05

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

J'a lu et relu ... mais ...

Lequel est le plus précis et du combien ?

Lequel est le plus fiable et du combien ?

Lequel a les intervalles de révisions plus longues et du combien ?

tousa mais sans une source boule de cristal ...

Puis je l’espère bien qu'Omega a égalé / dépassé un calibre rolex d'une certaine age ... combien d'ailleurs (pas envie de google moi ce soir) ?

J'ai hâte de voir le chrono Omega :hungry:

PS: belles photos d'Omega :ok: ... ahh la communication ....

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

Servatempus
[image]
08/02/11, 23:24

@ montresetmoi
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Salut,

Yep, ma revue n'a rien d'un test "objectif". Ce que je regrette sincèrement.

Je pense comme toi que le nouveau chrono Omega va sûrement faire du bruit.;-)

amicalement

Servatempus

---
Mon site

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
09/02/11, 11:56

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Yep, ma revue n'a rien d'un test "objectif". Ce que je regrette
» sincèrement.

Quand j'ai vu le titre 8500 vs 3135 j'ai cru découvrir une feuille A4 avec des données techniques (age, nb sur le marché, nb composants, fiab, précision, coût, révision, etc etc); mais ce n’était pas peut être ton but.

Avoir choisi son camp c'est bien, c'est pire pour ceux comme moi ... être partagé entre les deux ...

Sinon, je trouve qu'il est bien beau ce calibre :

[image]

Je regrette l'avoir vendu, mais peut être en 2011 il va revenir dans ma boite à montres ;)

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

skeleton

Page d'accueil07/02/11, 23:51

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

vraiment un trés beau sujet , et comme beaucoup l'ont dit reste au 8500 à faire ses preuves et sur la durée et sur le nombre , et là je parierai sur une victoire du 3135 .
ceci dit il parait quand même bien normal qu'un mouvement recent taille des croupieres à un plus ancien , le darwinisme des rouages....

Servatempus
[image]
08/02/11, 23:28

@ skeleton
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Bonsoir et merci !

Mais juste une remarque : comment se fait-il que le 4130 (premier chrono in house de Rolex) a t-il mis moins de temps pour devenir un must have ? ;-)

Le monde entier serait-il Rolexophile ? :-P

amicalement

Servatempus

---
Mon site

Manivel
[image]
09/02/11, 09:57

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Mais juste une remarque : comment se fait-il que le 4130 (premier chrono in
» house de Rolex) a t-il mis moins de temps pour devenir un must have ? ;-)
»
» Le monde entier serait-il Rolexophile ? :-P

Je pense que l'explication est donnee plus haut.
C'est la difference entre une marque et un mythe... ;-)

Rolex n'a fait qu'evoluer vers la manufacture avec une production presque totalement "maison", alors qu'omega a suivis un chemin presque "inverse".

Si Omega a toujours produit du chrono, pour Rolex c'est le tres attendu premier...

Vincent.

Austin
[image]
08/02/11, 12:05

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Si l'auteur a choisi son camps, il a au moins le mérite de tenter de démontrer pourquoi...:-P

Servatempus
[image]
08/02/11, 23:29

@ Austin
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Bonsoir et merci ! :-D

amicalement

Servatempus

---
Mon site

PIFPAF
[image]
Page d'accueil08/02/11, 23:51

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

C'est un excellent article, très intérréssant, mais...

Il ne parle pas du principal, l'agrément, la passion, quel est l'intérèt de ce calibre au delà de la fiche technique??

Je veux dire, que un calibre doit être fiable. Pas besoin de se lancer dans la pub comparative pour déterminer quel est le plus fiable, alors que comme le font remarquer beaucoup de gens ici, il n'y à aucun retour sérieux sur le 8500.

Mais la fiabilité n'est pas un critère d'achat, je n'achète pas un objet utilitaire, j'achète une passion, sur une caisse j'ai besoin d'un moteur fiable.

Sur une montre j'ai besoin de ça, pas de fiabilité nanomètrique, réel ou présumé, la technologie silicium étant à éprouver:

[image]

[image]

---
http://www.foudroyante.com/

Servatempus
[image]
09/02/11, 00:03

@ PIFPAF
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Bonsoir,

Si je suis d'accord sur le fait que la passion ne se commande pas, notamment sur le plan esthétique, je suis moins d'accord sur la question technique.

Car au final, on pourra dire ce que l'on voudra, c'est d'abord l'objet technique qui est support de la passion et non pas la passion elle-même.

C'est d'ailleurs ce qui fait que nous nous retrouvons tous ici à discuter horlogerie, non ? :-D

amicalement

Servatempus

---
Mon site

jrm75012

09/02/11, 04:10

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Il est pugnace le bougre... :lol3:

Je rejoins les remarques précédentes de certains.

Au-delà de l'aspect purement technique, il y a la dimension imaginaire et abstraite de l'objet. Pour moi, le 3135 Rolex est un peu à l'horlogerie ce que le Flat 6 Porsche est à l'automobile : il y a/aura (au choix) sans doute mieux, techniquement parlant, mais rares sont ceux qui deviendront aussi mythiques.

My 2 cents

PIFPAF
[image]
Page d'accueil09/02/11, 12:27

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Bonsoir,
»
» Si je suis d'accord sur le fait que la passion ne se commande pas,
» notamment sur le plan esthétique, je suis moins d'accord sur la question
» technique.
»
» Car au final, on pourra dire ce que l'on voudra, c'est d'abord l'objet
» technique qui est support de la passion et non pas la passion elle-même.
»
» C'est d'ailleurs ce qui fait que nous nous retrouvons tous ici à discuter
» horlogerie, non ? :-D
»
» amicalement
»
» Servatempus

L'aboutissement ultime de la technique, c'est le quartz, le quartz c'est la mort de l'horlogerie...

Ta technique tu la limite à la fiabilité via un calibre directement concurent.

Pour prendre l'exemple des 2 photos de montres que j'ai eu entre les mains récemment:

Le P.3000 Panerai:
-Gros balancier, 13.2mm, comme les montres de chronométrie.
-Basse fréquence (il est plus facile de propulser les gros balancier avec moins d'énergie, donc à basse fréquence), 21600a/h, base 6 donc, comme notre paradigme horaire.
-Manuel, comme les calibres de montres de poche qui équipaient les Panerai vintages.
-Brossé, finition typique de l'Angélus, entorse à l'histoire sachant que les Corteberts (dont il s'inspire plus à cause de sa RdM de 3 jours et de sa découpe des ponts), avait les côtes de Genève. La finition brossé est néanmoins plus originale et cohérente sur une PAM.



Le calibre de la De Béthune DB25 Tourbillon seconde morte:

-Double barillet, qui fournit 5 jours de RdM, légerement moins que les De Béthune "habituelles" du à la présence consommatrice d'énergie du tourbi et de la haute fréquence.
-Haute fréquence, 36000a/H, seul Zénith fait un tourillon à une fréquence aussi elevé, base 10, comme notre paradigme décimal.
-Spiral Silicium avec balancier optimisé pour ce type de spiral.
-Pont de complication supplémentaire pour la seconde morte, un marteau donne le rytme à la seconde morte, remarque les finitions bleue du pont, c'est du titane bleui dans un four à 700°. Comme le dit David Zanetta, c'est de l'art!!


En quelques lignes, j'en dis plus que toi, sur ces 2 calibres.
Moralité, pas besoin de lancer dans de la publicité comparative dithyrambique pour parler d'un calibre, sans jamais, de surcroît aborder des questions de fond.

---
http://www.foudroyante.com/

LAO
[image]
09/02/11, 13:09

@ PIFPAF
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» » Bonsoir,
» »
» » Si je suis d'accord sur le fait que la passion ne se commande pas,
» » notamment sur le plan esthétique, je suis moins d'accord sur la question
» » technique.
» »
» » Car au final, on pourra dire ce que l'on voudra, c'est d'abord l'objet
» » technique qui est support de la passion et non pas la passion elle-même.
» »
» » C'est d'ailleurs ce qui fait que nous nous retrouvons tous ici à
» discuter
» » horlogerie, non ? :-D
» »
» » amicalement
» »
» » Servatempus
»
» L'aboutissement ultime de la technique, c'est le quartz, le quartz c'est la
» mort de l'horlogerie...
»
» Ta technique tu la limite à la fiabilité via un calibre directement
» concurent.
»
» Pour prendre l'exemple des 2 photos de montres que j'ai eu entre les mains
» récemment:
»
» Le P.3000 Panerai:
» -Gros balancier, 13.2mm, comme les montres de chronométrie.
» -Basse fréquence (il est plus facile de propulser les gros balancier avec
» moins d'énergie, donc à basse fréquence), 21600a/h, base 6 donc, comme
» notre paradigme horaire.
» -Manuel, comme les calibres de montres de poche qui équipaient les Panerai
» vintages.
» -Brossé, finition typique de l'Angélus, entorse à l'histoire sachant que
» les Corteberts (dont il s'inspire plus à cause de sa RdM de 3 jours et de
» sa découpe des ponts), avait les côtes de Genève. La finition brossé est
» néanmoins plus originale et cohérente sur une PAM.
»
»
»
» Le calibre de la De Béthune DB25 Tourbillon seconde morte:
»
» -Double barillet, qui fournit 5 jours de RdM, légerement moins que les De
» Béthune "habituelles" du à la présence consommatrice d'énergie du tourbi et
» de la haute fréquence.
» -Haute fréquence, 36000a/H, seul Zénith fait un tourillon à une fréquence
» aussi elevé, base 10, comme notre paradigme décimal.
» -Spiral Silicium avec balancier optimisé pour ce type de spiral.
» -Pont de complication supplémentaire pour la seconde morte, un marteau
» donne le rytme à la seconde morte, remarque les finitions bleue du pont,
» c'est du titane bleui dans un four à 700°. Comme le dit David Zanetta,
» c'est de l'art!!
»
»
» En quelques lignes, j'en dis plus que toi, sur ces 2 calibres.
» Moralité, pas besoin de lancer dans de la publicité comparative
» dithyrambique pour parler d'un calibre, sans jamais, de surcroît aborder
» des questions de fond.

Tu te mélanges un peu les crayons , là ?!? Non ?!?

3135 et 8500 font le sommet de la paramide des calibres de TRES GRANDE DIFFUSION , c'est tout (enfin c'est déja pas mal ...) ! Perso , j'ai du mal à m'accrocher une passion là dedans . Peut-etre que je ne m'interresse pas assez aux nano différentes typo chez Rolex ... mais bon , meme en me forcant , çà marche pas ! :-|

La Bethune n'a rien à faire dans ce post . Elle ne rentre pas ds la pyramide précedement citée , nous sommes dans un autre monde ! Finition artisanale , créativité débridée , confidentialité , etc ... de l'art !

PIFPAF
[image]
Page d'accueil09/02/11, 14:00

@ LAO
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» » » Bonsoir,
» » »
» » » Si je suis d'accord sur le fait que la passion ne se commande pas,
» » » notamment sur le plan esthétique, je suis moins d'accord sur la
» question
» » » technique.
» » »
» » » Car au final, on pourra dire ce que l'on voudra, c'est d'abord l'objet
» » » technique qui est support de la passion et non pas la passion
» elle-même.
» » »
» » » C'est d'ailleurs ce qui fait que nous nous retrouvons tous ici à
» » discuter
» » » horlogerie, non ? :-D
» » »
» » » amicalement
» » »
» » » Servatempus
» »
» » L'aboutissement ultime de la technique, c'est le quartz, le quartz c'est
» la
» » mort de l'horlogerie...
» »
» » Ta technique tu la limite à la fiabilité via un calibre directement
» » concurent.
» »
» » Pour prendre l'exemple des 2 photos de montres que j'ai eu entre les
» mains
» » récemment:
» »
» » Le P.3000 Panerai:
» » -Gros balancier, 13.2mm, comme les montres de chronométrie.
» » -Basse fréquence (il est plus facile de propulser les gros balancier
» avec
» » moins d'énergie, donc à basse fréquence), 21600a/h, base 6 donc, comme
» » notre paradigme horaire.
» » -Manuel, comme les calibres de montres de poche qui équipaient les
» Panerai
» » vintages.
» » -Brossé, finition typique de l'Angélus, entorse à l'histoire sachant que
» » les Corteberts (dont il s'inspire plus à cause de sa RdM de 3 jours et
» de
» » sa découpe des ponts), avait les côtes de Genève. La finition brossé est
» » néanmoins plus originale et cohérente sur une PAM.
» »
» »
» »
» » Le calibre de la De Béthune DB25 Tourbillon seconde morte:
» »
» » -Double barillet, qui fournit 5 jours de RdM, légerement moins que les
» De
» » Béthune "habituelles" du à la présence consommatrice d'énergie du tourbi
» et
» » de la haute fréquence.
» » -Haute fréquence, 36000a/H, seul Zénith fait un tourillon à une
» fréquence
» » aussi elevé, base 10, comme notre paradigme décimal.
» » -Spiral Silicium avec balancier optimisé pour ce type de spiral.
» » -Pont de complication supplémentaire pour la seconde morte, un marteau
» » donne le rytme à la seconde morte, remarque les finitions bleue du pont,
» » c'est du titane bleui dans un four à 700°. Comme le dit David Zanetta,
» » c'est de l'art!!
» »
» »
» » En quelques lignes, j'en dis plus que toi, sur ces 2 calibres.
» » Moralité, pas besoin de lancer dans de la publicité comparative
» » dithyrambique pour parler d'un calibre, sans jamais, de surcroît aborder
» » des questions de fond.
»
» Tu te mélanges un peu les crayons , là ?!? Non ?!?
»
» 3135 et 8500 font le sommet de la paramide des calibres de TRES GRANDE
» DIFFUSION , c'est tout (enfin c'est déja pas mal ...) ! Perso , j'ai du mal
» à m'accrocher une passion là dedans . Peut-etre que je ne m'interresse pas
» assez aux nano différentes typo chez Rolex ... mais bon , meme en me
» forcant , çà marche pas ! :-|
»
» La Bethune n'a rien à faire dans ce post . Elle ne rentre pas ds la
» pyramide précedement citée , nous sommes dans un autre monde ! Finition
» artisanale , créativité débridée , confidentialité , etc ... de l'art !

C'était juste pour l'exemple, ce n'est pas tant la thématique, que l'angle d'approche de l'écriture de l'article initial, qui pèche à mon goût, même si, je te l'accorde volontier, il y à beaucoup plus à dire sur un calibre De Béthune, qu'un 8500...

Par contre le P.3000 est dans les mêmes niveau de gamme, avec une démarche totalement différente.

Je pense que je pourrais te faire un pavé sur les 2824/2892/7750, car ils ont le grand mérite de ne pas avoir été emboités que dans un seul type de montre, sur un 3135 (ici faire valoir du 8500), je sécherais un peu plus, je pense.

---
http://www.foudroyante.com/

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
09/02/11, 14:08

@ PIFPAF
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» En quelques lignes, j'en dis plus que toi, sur ces 2 calibres.

Oui c'est vrai ... mais pas bcp plus ... (précision, fiab, révision, coût, etc etc)

» -Pont de complication supplémentaire pour la seconde morte, un marteau donne le rytme à la seconde morte, remarque les finitions bleue du pont, c'est du titane bleui dans un four à 700°.

Ceux qui n'ont jamais ouvert un livre de chimie doivent être sur le cul ...

» Comme le dit David Zanetta, c'est de l'art!!

Eh oui, si ma mémoire est bonne l’anodisation c'est du l'art depuis 1923 ...

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

PIFPAF
[image]
Page d'accueil09/02/11, 14:48

@ montresetmoi
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» » En quelques lignes, j'en dis plus que toi, sur ces 2 calibres.
»
» Oui c'est vrai ... mais pas bcp plus ... (précision, fiab, révision, coût,
» etc etc)
»
» » -Pont de complication supplémentaire pour la seconde morte, un marteau
» donne le rytme à la seconde morte, remarque les finitions bleue du pont,
» c'est du titane bleui dans un four à 700°.
»
» Ceux qui n'ont jamais ouvert un livre de chimie doivent être sur le cul ...

Oui, ou ceux qui n'ont jamais visités une manufacture:
http://forum.chronomania.net/mix_entry.php?id=118048#p118048

---
http://www.foudroyante.com/

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
09/02/11, 15:07
(Modifié par montresetmoi
le 09/02/11, 15:33)


@ PIFPAF
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Oui, ou ceux qui n'ont jamais visités une manufacture:
» http://forum.chronomania.net/mix_entry.php?id=118048#p118048

Oui, et ceux qui ont visité cette manufacture :

La précision et du combien / aux autres, la fiabilité du combien / aux autres, les intervalles de révision du combien / aux autres, coût d'une revision de combien / aux .... etc etc)

Pas de charlotte obligatoire ? chez de beton ? c'est vrai ce n'est pas non plus l’hôpital ...

PS: mon dieu 3 CNC c'est énorme, même certaines fac en France genre INSA ont plus que cela ...

Faut tout de même relativiser / à l’industrie autre ...

Tiens une belle charlotte :lol2:

[image]


Four à fusion de mémoire tousa tousa ... du béton quoi ;)


PS2: bon la, si tu n'a pas des réponses à mes questions je ne veux pas m’éloigner plus que cela du sujet principal qui concerne le 8500 et le 3135 et non des photos faites à gauche à droite chez je ne sais plus quelle manuf d'ouf, sans plus d'apport technique...

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

PIFPAF
[image]
Page d'accueil09/02/11, 15:44

@ montresetmoi
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» » Oui, ou ceux qui n'ont jamais visités une manufacture:
» » http://forum.chronomania.net/mix_entry.php?id=118048#p118048
»
» Oui, et ceux qui ont visité cette manufacture :
»
» La précision et du combien / aux autres, la fiabilité du combien / aux
» autres, les intervalles de révision du combien / aux autres, coût d'une
» revision de combien / aux .... etc etc)
»
» Pas de charlotte obligatoire ? chez de beton ? c'est vrai ce n'est pas non
» plus l’hôpital ...
»
» PS: mon dieu 3 CNC c'est énorme, même certaines fac en France genre INSA
» ont plus que cela ...
»
» Faut tout de même relativiser / à l’industrie autre ...
»
» Tiens une belle charlotte :lol2:
»
» [image]
»
»
» Four à fusion de mémoire tousa tousa ... du béton quoi ;)
»
»
» PS2: bon la, si tu n'a pas des réponses à mes questions je ne veux pas
» m’éloigner plus que cela du sujet principal qui concerne le 8500 et le 3135
» et non des photos faites à gauche à droite chez je ne sais plus quelle
» manuf d'ouf, sans plus d'apport technique...


Je réponds ce que je veux...

Mais je constate, qu'au delà de te vautrer dans l'invective, tu argumente, à bout de souffle, en mode binaire, sur des process industriels, alors que ma remarque initial concerne précisé la trop grande factualité du post initial, qui nous parle bien peu de passion et bien trop de fiabilité!

Je constate, une certaine fascination de ta part pour l'industrie, effectivement, Oméga, à plus forte raison Rolex, c'est l'industrie.

Mais en allant au bout des choses, l'on s'aperçoit que l'industrie et l'horlogerie, ne sont compatible qu'à la marge (d'ailleurs tu constateras qu'on parle de manufacture et non pas d'usine), un peu comme ne sont compatible qu'à la marge la passion, et la fascination pour les CNC et la galvano.

---
http://www.foudroyante.com/

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
09/02/11, 16:08

@ PIFPAF
 

tu as bien raison ...

» Je réponds ce que je veux...

de faire cela ... un peu comme manivel quand il parle d'Omega ... ça fait la richesse de l’échange ;)

» Mais je constate, qu'au delà de te vautrer dans l'invective, tu argumente,
» à bout de souffle, en mode binaire, sur des process industriels, alors que
» ma remarque initial concerne précisé la trop grande factualité du post
» initial, qui nous parle bien peu de passion et bien trop de fiabilité!

C'est exactement mon ressenti inverse par rapport à ce sujet.

Je pense qu'il voulait parler plus dans le subjectif ... ce que ne me dérange pas ... même si j’étais prêt a voir plus d’objectivité ;)

» Je constate, une certaine fascination de ta part pour l'industrie,
» effectivement, Oméga, à plus forte raison Rolex, c'est l'industrie.

eh ben non, en tout cas je ne suis plus fasciné par l'industrie ... pour les raisons que tu donne ici :

» l'industrie et
» l'horlogerie, ne sont compatible qu'à la marge ...

mais je reste bien un passionné de la technique ;)

Mnementh
[image]
09/02/11, 21:01
(Modifié par Mnementh
le 09/02/11, 21:09)


@ montresetmoi
 

tu as bien raison ...

C'est un peu dommage de lire ces pollutions d'un sujet qui ne se voulait qu'initiateur d'une discussion relative à deux mouvements comparés.

Deux mouvements industriels en effet, sans la noblesse que confèrerait par droit divin la diffusion confidentielle et forcément incomprise par la masse des incultes. :hautain:

Bref, de citations en citations, et je comprends fort bien l'onanique satisfaction de se relire en miroir infini, l'ensemble est juste chiant désormais.

Ce n'est pas que l'horlogerie à l'usage des grands initiés ne soit pas intéressante en soi, bien au contraire, mais on ne fera pas l'éducation des masses en lui cassant les pieds.

Un beau sujet, documenté et richement illustré, comme on en a lu récemment est un plaisir, une source de connaissances, une découverte souvent. C'est dans ce sens et par ce moyen que l'on ouvre des fenêtres sur des horizons inaccessibles.

Bonsoir.

---
Rien ne va jamais de soi...

alemmar
[image]
Page d'accueil09/02/11, 21:12

@ Mnementh
 

tu as bien raison ...

:ok: excellente synthèse conclusive, si j'ose dire!! Un très bon post, point.

:-)

---
Please touch your own favorite watch with your kind heart and love for ever.
(I. Tokunaga)

http://watchphotosblog.eklablog.com/accueil-c24620802

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
09/02/11, 22:42

@ Mnementh
 

tu as bien raison ...

Si c'est moi qui à fait de la pollution sur ce sujet, j'en demande des excuses à notre ami. Ce n’était pas mon but.

J'aurais juste voulu voir plus de technique, pas de il me semble que / je pense que ...

Le sujet n'est pas plus intéressant qu'un google.fr/com ni sur le fond ni sur la forme ...

Voila....

Bonne soirée à tous.

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

Mnementh
[image]
10/02/11, 09:55
(Modifié par Mnementh
le 10/02/11, 11:31)


@ montresetmoi
 

tu as bien raison ...

» Si c'est moi qui à fait de la pollution sur ce sujet, j'en demande des
» excuses à notre ami. Ce n’était pas mon but.

voui. mais bon... enrichir le sujet n'est pas partir sur des chemins de traverse , pas de ton fait par ailleurs.

edit 11:30 : de retour sur un ordi avec un clavier, ouf.

Donc: mes sorritudes à m&m qui n'était pas franchement en cause ainsi qu'un lecteur attentif l'aura compris.
J'ai parfois du mal avec le système de réponse qui est verrouillé sur un message précédent.
Ca entraine parfois des incompréhensions ou des erreurs.
ouala. :cool:

---
Rien ne va jamais de soi...

cisco

09/02/11, 13:35

@ Servatempus
 

Supeorbe Post!

Merci pour cette analyse et ce partage.
N'étant pas compétent en technique, c'est intéressant de pouvoir voir plus loin.

Mais je comprends ton "vieux collectionneur" qui ne jure que par ses Tudors "moisies" :-D .
une image de fiabilité se construit dans le temps, et Rolex se l'ait faite durant toutes ces années, un risque souvent minimal, une gamme de calibre plus limitée en son temps, mais toujours une logique d'amélioration simple et constante. Un ami de horloger d'une grande maison était surpris par la facilité d'entretien et la logique du calibre Rolex.

Malheureusement pour Omega, et comme déjà souligné, ils sont passés par plusieurs périodes.
Une image se construit sur 20 ans et se détruit sur 20 secondes.
Je souhaite à Omega une continuité dans l'effort.

Ayant une GMT et pas d'omega mon avis est évidemment partial et subjectif ;)

amicalement

Francois

Austin
[image]
09/02/11, 14:26

@ Servatempus
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Rolex, ça draine tout un tas de fanatiques prêts à tout, de la pire crapule à la mamie en rouge. :-P

http://www.youtube.com/watch?v=lpLwBIy_XAs

montresetmoi
[image]
Les Sables D'Olonne,
09/02/11, 14:41

@ Austin
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

» Rolex, ça draine tout un tas de fanatiques prêts à tout, de la pire crapule
» à la mamie en rouge. :-P
»
» http://www.youtube.com/watch?v=lpLwBIy_XAs

Belle pub, je n'aurais pas fait mieux pour parler de ma boutique à la télé :mdr: ou youentube machin ...

---
"Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c’est que n’importe qui s’estime assez compétent pour en parler." EMC

jean

21/10/12, 08:49

@ montresetmoi
 

Omega 8500 versus Rolex 3135

Bjr,
Ayant le numero special watchtime sur Omega voila quelques precisions
sur le calibre 8500 et notamment les 2 barillets :
On a bien 2 barillets montes en serie qui assurent 60h ininterrompues
de reserve de marche.Ils peuvent etre remontes soit manuellement par 60 rotations de la couronne ou automatiquement par le rotor ou masse oscillante.
Ces 60 rotations de la couronne font tourner les barillets 18 fois et les remontent completement.
Le 1er barillet ou "barillet remonte a la main" sans patinage d embrayage
est remonte en 1er(Completement remonte il amasse une torque de 6450 micro newton metres ou 3.19 micro watts), peu de temps apres l energie de remontage
est aussi trsmise au 2ieme barillet appelle "barillet automatique".
Completement remonte ce 2ieme barillet a une torque de 6330 micro newton metres ou 3.13 microwatts.
Inversement, le barillet automatique decharge en 1 er son energie
directement vers la roue centrale.Qd sa reserve de marche est egale au 1er barillet ou " barillet remonte a la main"(ce qui arrive dans un lap de temps court)les 2 barillets commencent simultanement a se decharger de leur energie accumullee au remontage.
j espere n avoir pas trop mal traduit.La suite pour la prochaine fois l a rticle est un peu long...

262105 messages dans 21708 discussions, 32812 usagers enregistrés, 53 usagers en ligne (3 enregistrés, 50 invités) :
Nicolas (Modérateur), aristanmalc, Fanou88
RSS Feed
powered by my little forum