Aristo chronographe régulateur multichrone : La rareté Vénu (Revues & Essais)

posté par Philou1971 , Entre betteraves et champagne !, 06/01/22, 09:37
[image]

J’ai bien failli nommer la revue : Un vieux chrono Aristo, chat alors ! :-D
Mais dans un élan de (presque) sérieux, je suis resté plus mesuré…

Bref, Aristo est une marque pas trop répandue en France. En effet, c’est une marque Allemande. Elle existe depuis 1907, elle a été créée par Julius Epple à Pforzheim près de Stuttgart.
Vous trouverez pas mal d’infos sur Wiki ( https://de.wikipedia.org/wiki/Aristo_Vollmer ).
Aristo est lié à Vollmer depuis 1927, un fabricant de bracelet métal depuis 1922). D’ailleurs aujourd’hui c’est Vollmer qui possède Aristo. Une remarque intéressante : Vollmer est un des rares fabricant européen de bracelet en mailles milanaises.
Quelques infos très intéressantes sur la fabrication : https://www.ernst-vollmer.de/english/news.html
Ils ont l’air de très belle facture.

Aristo n’a bien sûr pas été qu’une marque moderne qui est moins connue de nos jours. Elle a été l’une des marques les plus active dans les années 20/30. (Heuuu 1920, il faut désormais préciser !)
A ce titre, elle a utilisé les calibres de l’époque, en l’occurrence celui qui nous occupe aujourd’hui : Le Vénus 140. Car n’oublions pas que dans ces années-là, et pour longtemps, les marques achetaient souvent les calibres chez des fabricants… de calibres. Ainsi même les plus grands (ou les plus luxueux et exclusifs) tels que Patek Philippe, Rolex, Girrard Perregaux, etc ; utilisait des mouvements venus de l’''extérieur''. Je crois que le plus connu est le Valjoux 72 utilisé par Rolex dans son Daytona pendant près de 3 décennies. Et il a été suivit plus de 10 ans par le mouvement Zénith… On peut aussi citer la Speedmaster qui embarque depuis toujours des mouvement Lemania. Rebadgé Omega 321, 861, 1861… Enfin, non, plus depuis toujours, le 3861 vient d’arriver !

Hors donc, Aristo est une marque rare à la vente, je n’ai compté qu’une vingtaine de montres sur Ebay et deux sur Chrono24 ! Mais bien sûr je ne parle que des anciennes ! Des modernes sur calibre ETA/Selita ou Ronda, il y en a plein !

Mais revenons à notre mouton : Le Vénus 140 est un mouvement aux caractéristiques pour le moins étonnantes et particulières : C’est le premier mouvement chronographe emboité dans une montre de poignet ! Rien que ça ! Et ça, ça vaut le coup de s’y intéresser ! :yes:
C’est un mouvement dit ''multichron regulator'', c’est-à-dire que ce n’est pas l’heure qui est prépondérante comme fonction. Mais elle est présente.
Cette configuration unique permet une vue dégagée de la trotteuse. Cela a représenté une étape importante dans le domaine du chronométrage professionnel de l’époque.
Peu de temps après son lancement, la montre est devenue un chrono apprécié des médecins, des techniciens, des pilotes et des professionnels du sport. Elle a également été le premier chronographe officiel porté au poignet lors des courses Indianapolis.
La première série était un monopoussoir qui démarrait, arrêtait et remettait à zéro le mécanisme de chronométrage. Fabriquée entre 1929 et 1935. La deuxième série, qui nous concerne donc est plus traditionnelle, avec deux poussoirs permettant de démarrer (à 16h), d'arrêter (à 16h), et de réinitialiser (à 14h). Elle a été fabriquée entre 1935 et 1945. La différence entre les deux, c’est qu’avec deux poussoirs, on peut continuer le chronométrage en le relançant avec le poussoir de départ/arrêt, celui du bas pour ce chrono (je crois que c’est ça, mais je n’ai jamais possédé de chrono monopoussoir…)

A priori, c’est Gallet qui a utilisé ce mouvement dans les premiers temps, en 1929. Je ne sais pas si les autres marques qui ont utilisées le Vénus 140 l’ont fait en en parallèle ou plus tard. Plutôt en parallèle d’après ce que j’ai vu. En tout cas, Gallet est une des marque les plus courante.
D’autres infos sur Gallet avec un venus 140 : http://www.galletworld.com/gallet_watch_multichron_regulator.html

J’ai trouvé comme autres marques avec ce mouvement : Doxa, Harvard, Girrard-Perregaud, Ever, Heuer, Ebel, Record, Eterna, Ulysse Nardin, Rolex, et bien sûr Aristo. Ce n’est probablement pas exhaustif.

Une remarque à propos de Record, qui m’a été faite par Fabrice, mon horloger/vendeur/pote, qui en en a déjà révisé et réparé : c’est la seule marque ou le mouvement avait un spiral Breguet.

Deux exemple d’autres marques des Venus 140 de Fabrice : Doxa cadran gilt

[image]
Crédit photo : Fabrice Van Dam

Un sans nom mais monopoussoir :

[image]
Crédit photo : Fabrice Van Dam

Maintenant, en avant les photos de ce joli brin de chrono, entre 77 et 87 ans !

[image]

Le cadran est un poil piqué, mais sa patine est globalement très uniforme et très belle. Les différentes parties sont entouré d’un très fin trait rouge. Je pense qu’il est d’origine.
Ce cadran est étonnant, aux couleurs qui passent d’un blanc crème un peu métallisé au gris métallisé, et ce sur les trois parties de cadran, en fonction de l’inclinaison et de la lumière. Quatre parties en fait avec le cerclage extérieur au fin chemin de fer gradué de 5s en 5s :-P :

[image]

[image]

[image]

La lecture des valeurs chronométrées sont excellentes. Le sous compteur des minutes à la même forme que celui des heures. Cela fait tout drôle de parler de sous-compteur pour les heures :surprised: ! La lecture de celle-ci est moins facile, mais pas moins qu’une montre rectangulaire de la même époque.
La boite est en acier, et les poussoirs sont de forme ''olive''.

[image]

Les cornes sont percées, ce qui est pratique pour changer de bracelet, mais elles sont petites et les pompes sont très près de la boite, aussi il y a très peu de place pour le bracelet. J’ai pu installer un bracelet tissu, ou un nato, pas de cuir. Je vais lui acheter un bracelet aux extrémités courbées. Mais ce n’est pas évident, peu de modèle sont disponibles. Pour le moment je cherche (j’en trouve mais trop cher, je suis radin il faut dire :cool: !).

Coté verso, le fond est classique, clippé.

[image]

[image]

Coté dimensions : boite Ø 33.64mm, ouverture Ø 29.55mm, épaisseur 12.6mm (je pense qu’on peut gagner 1 mm avec un plexi moins imposant) et hauteur de 38.5mm. L’entrecorne est plutôt grand pour l’époque avec 18mm.

Et à l’intérieur : le mouvement, ce sacré Vénus 140 :

[image]

Et là, c’est le drame :confused: ! Qu’est-ce que c’est que ça ? on ne dirait pas un chrono ! Ou sont les trucs qui bougent quand on appui sur les boutons ? Et la roue à colonnes ?...
Et oui ! c’était la blague du jour : C’est une autre spécificité de ce mouvement : Le module chrono n’est pas visible comme sur la plupart des autres, il est derrière le cadran !
Pourquoi avoir choisi cette architecture ? je n’en sais fichtre rien !
Alors j’ai demandé à Fabrice, qui je le savais, en avait révisé et avait quelques photos :

[image]
Crédit photo : Fabrice Van Dam

[image]
Crédit photo : Fabrice Van Dam

Une remarque sur les axes qui dépassent : Ils sont très fins (0.3mm si je me souviens bien). Le central est fragile, logique puisqu’il supporte l’aiguille centrale, la plus grande, elle engendre le couple le plus élevé

[image]
Crédit photo : Fabrice Van Dam

Au poignet : Ø 33.6mm mais grande ouverture d’un bon Ø 29.5mm alors la présence est bonne ! J’ai un poignet de 185/190mm, alors il est malgré tout petit, il ne faut pas se leurrer. Mais c’est comme ça, à l’époque c’était la norme :lookaround: :

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

Un chrono rare, un mouvement rare, un oiseau rare quoi…
Il faut le porter avec délicatesse, au bureau nanar, ou au coin du feu. Parce que cet axe central est fragile, il pourrait entrer dans le chat d’une aiguille (et puis Aristo… chat bien sûr ! :lol3: ).

:waving:

---
Impossible de vous donner l'heure : Elle change tout le temps ...


Discussion complète:

280152 messages dans 23079 discussions, 38902 usagers enregistrés, 64 usagers en ligne (7 enregistrés, 57 invités) :
Ed the Grocer, alpha13, Montres1, tictalcoolique, michel93, Morganelo, Kim75
RSS Feed
powered by my little forum