Lunette télémètre? (Général)

posté par Mnementh, 29/12/21, 12:55
(Modifié par Mnementh le 29/12/21, 14:16)

C'était déjà considéré comme obsolète et imprécis à la fin du XIXème, la question ne se pose donc plus.

Mais je suis persuadé qu'il était utile de savoir la distance à la batterie adverse quand on avait pris en boulet dans la poire. :-D

Blague à part, on peut toujours avoir une approximation "éclair/bruit" et c'est amusant pour les enfants ? (pas le canon hein ! )

"II.III. Appareils utilisant la vitesse du son :
Les appareils qui utilisent la vitesse du son sont imprécis, car leur utilisation est délicate. Les erreurs sont essentiellement dues aux délais de réaction des opérateurs. De plus la température, la vitesse du vent ont une incidence sur la vitesse de propagation du son. Ces appareils ne peuvent être utilisés que si les tirs adverses ont commencé (ce qui n’est pas forcément souhaitable), mais l’adoption par les artilleries de la poudre sans fumée fait perdre beaucoup d’intérêt à ces appareils."

Quoique (1889) :

II.III.II. Le phonotélémètre:
Le capitaine Thouvenin, adjoint à la direction de l’Artillerie de Vincennes s’inspire de la proposition faite par Lombard un siècle plus tôt, et met au point un instrument compact permettant de mesurer une distance grâce au son ; c’est le phonotélémètre.
Le capitaine Thouvenin veut rendre son appareil attractif et en fait un « couteau suisse » : il est tout à la fois une montre et un chronomètre, un curvimètre, une boussole et un télémètre :
A : montre classique ;
B : double graduation du curvimètre ; C : roulette du curvimètre ;
D : boussole ;
E : compteur-télémètre.

[image]

Le curvimètre possède une double graduation : une au 1/100 000 pour les cartes allemandes et une au 1/ 80000 pour les cartes d’état-major françaises.
La distance maximum qui peut être mesurée sur une carte est de 20 kilomètres.
Quant à la boussole placée dans le bouton-poussoir elle est, de par(t) ses dimensions, imprécise.

Le compteur télémètre possède une graduation extérieure en secondes et dixièmes de seconde (de 0 à 15 secondes) qui donne le temps écoulé entre la lueur du canon et le bruit de la détonation.
Une seconde graduation intérieure donne la distance estimée de 0 à 5 km.
Par facilité de construction, c’est la vitesse de 333,33 m/s qui est retenue.

Cette montre phonotélémétrique peu encombrante (diamètre 52 mm), bien que « recommandée par Mr le Ministère de la Guerre à l’attention des officiers », n’est pas un appareil réglementaire.
Elle est aussi recommandée à l’époque par l’état-major russe.

https://artillerie.asso.fr/docs/DIVERS/appareils%20mesure.pdf


Discussion complète:

283729 messages dans 23333 discussions, 40031 usagers enregistrés, 67 usagers en ligne (3 enregistrés, 64 invités) :
JoeldeToulouse, Gdi, man
RSS Feed
powered by my little forum