H Moser & Cie nous présente sa nouvelle montre (Général)

posté par Origami , Paris, 01/04/21, 14:19
[image]

[image]

Je cite la présentation commerciale :

H. MOSER & CIE. : QUAND LA MARQUE S’EFFACE DEVANT L’OEUVRE

Neuhausen am Rheinfall, le 1er avril 2021

En 2015, H. Moser & Cie. choisissait de pousser le minimalisme jusqu’à supprimer son logo de ses cadrans Concept, faisant de la sobriété et des cadrans fumés sa véritable signature. Ce retour à l’essentiel, prônant un luxe humain et identitaire, visait à remettre en exergue le produit et le savoir-faire plutôt que la marque. Forte de l’engouement suscité, H. Moser & Cie. a demandé à seconde/seconde/ de réinterpréter cette approche à travers un modèle conceptuel. Dans un contraste radical, une aiguille anachronique en forme de gomme à effacer, colorée et pixelisée, vient remplacer l’aiguille des heures, conférant une touche décalée, à la poésie ironique, à cette création de facture classique.

[image]

En redonnant le rôle principal au produit, H. Moser & Cie. a démontré qu’un vrai produit de luxe est immédiatement identifiable, même sans logo, prouvant par la même occasion qu’un véritable connaisseur achète une montre pour sa valeur intrinsèque et non pour son branding. Tel un pont entre le passé et le présent, le modèle Endeavour Centre Seconds Concept rappelle également qu’au début de l’horlogerie, seul le mouvement était parfois signé. D’une pureté absolue, le cadran dépouillé de tout élément revient aux sources et à l’essence même de l’horlogerie. Pour illustrer cette démarche, H. Moser & Cie. a souhaité collaborer avec seconde/seconde/ et lui a demandé de repenser l’un de ses modèles. Venant marquer le passage des heures, une gomme de couleur vive, pixelisée, remplace l’aiguille traditionnelle, clin d’œil au logo qui s’efface devant la création.

[image]

Partageant avec seconde/seconde/ le même goût pour l’inattendu, Edouard Meylan, CEO de H. Moser & Cie., apprécie la touche moderne et artistique que seconde/seconde/, alias Romaric ANDRE, apporte à cette création : « En ajoutant un élément en rupture, seconde/seconde/ bouscule une esthétique en place, apportant un contraste bienvenu tout en respectant l’élégance inhérente à ce modèle et en jouant sur le concept même de nos cadrans sans logo et sans index ». Du côté de seconde/seconde/, l’artiste parisien explique : « Le ‘hand swap’ - ce principe visant à changer une ou plusieurs aiguilles sur une montre existante - est devenu ma signature et c’est chez moi d’abord guidé par une pulsion d’irrévérence. Je viens en effet bouleverser un équilibre. Rompre une harmonie. J’apporte cette dissonance comme pour désarçonner le produit, le déconstruire. Mais pour ensuite me permettre de le reconstruire. Pour en révéler une facette méconnue ou en montrer une autre perspective. Ma perspective. La gomme, ici, je la vois comme l’objet anodin du quotidien qui prend le pouvoir sur l’objet de prestige et d’exception. C’est ensuite la métaphore de l’effacement et du minimalisme – notions évidemment chères à H. Moser - mais aussi la métaphore de l’effort sans cesse renouvelé, de ces tentatives infructueuses, souvent dans l’ombre, que l’on efface mille fois avant de résoudre cette équation, avant de parachever cette œuvre. Pour trouver, un peu, il faut se tromper, donc effacer, souvent ».

[image]

Derrière son apparente simplicité, la Endeavour Centre Seconds Concept dissimule plusieurs expertises bicentenaires. Au cœur de son boîtier en acier bat le calibre HMC 200 à remontage automatique, un mouvement manufacture entièrement conçu et réalisé par H. Moser & Cie. Son organe réglant est produit par la société sœur de H. Moser & Cie., Precision Engineering AG, selon un savoir-faire que peu de manufactures possèdent en interne. Le modèle Endeavour Centre Seconds Concept X seconde/seconde/ est édité en série limitée de 20 exemplaires et sera disponible uniquement sur le site de H. Moser & Cie. Chaque pièce sera accompagnée d’une œuvre de seconde/seconde/ réalisée en exclusivité et numérotée.

-- Fin du texte promotionnel --

Elle me fait penser à la marque Seconde-Seconde qui avait présenté ses modèles où une des aiguilles était aussi marrante.
[image]


Et j'attends toujours que Patek et Rolex nous sortent quelque chose pour le 1er Avril.
Mais les gens de chez Patek sont bien trop sérieux pour ça, et les gens de chez Rolex sont bien trop occupés à compter les liasses de billets qui arrivent tous les jours pour se rabaisser à faire des blagues.

---
Ma nouvelle montre : HDDWatches (aussi sur Twitter)
Les Origami Watches : www.origami.watch.


Discussion complète:

276224 messages dans 22762 discussions, 37319 usagers enregistrés, 758 usagers en ligne (8 enregistrés, 750 invités) :
BBT50, seimo2, ArnaudS, nonosore, pierrounet, leo.muriset, octave.dong, Gca72
RSS Feed
powered by my little forum