Rolex 16030… de quand j’avais dix ans… (Revues & Essais)

posté par Philou1971 , Entre betteraves et champagne !, 29/06/20, 18:28
[image]

Et me revoila, avec une nouvelle montre... de 39 ans... 10 ans de moins que moi. Fallait marquer le coup du début de ma 50eme année…

[image]

Bien sur, c’est une montre connue, mais je ne pouvais pas m’empêcher de vous la présenter, et de vous décrire comment et pourquoi je l’ai acquise…
J’ai mis un temps fou pour la trouver bien que paradoxalement, des Rolex Datejust il y en a 36000 à vendre rien que sur Chrono24… Une expression bien connue, mais très vraie pour le coup : 36324 pour être exact, le 25 juin 2020 à 15h!

Tout commence avec ce constat : je possède des Rolex en parfait état, elles sont comme neuves (je choisi avec soin mes achats !). Mais maintenant elles ont une telle cote que je ne les porte plus qu’avec une circonspection telle que je ne suis plus à l’aise avec… J’ai fait de l’acrobranche, du ski, de la plongée avec mes Rolex par le passé. Maintenant plus question !
C’est quand même dommage de penser en permanence à la montre que l’on a au poignet ne doit rien toucher pour ne pas choper une rayure… Parce que je veux porter mes montres moi, Je suis mostrophile, pas coffrophile…

Donc, je devais trouver une Rolex pas ''trop chère''. Rapport à mon budget naturellement. Mais aussi pas ''assez chère'' pour que je puisse la porter sans penser en permanence à ne pas lui coller une rayure. Et pas trop neuve pour ne pas avoir peur qu’une micro-rayure se voit.
Bien sûr je ne vais quand même pas non plus tondre la pelouse avec, ni jouer au golf avec (je n’y joue pas de toute façon !). D’une façon générale, je porte mes montres avec soin, c’est que je les aime mes titines ! les chères comme les pas chères !

Bref, les Datejust, il y en a beaucoup de déclinaisons. Pour résumer (pour les béotiens), dans les modèles boite acier 36mm, il y a trois choix : 1601, la plus connue avec une lunette crénelée en or blanc, la 1603 la suit de près avec une lunette crénelée en acier, la 1600 avec la lunette acier lisse. Il y a aussi les Turn-O-Graph 1625, la rarissime 1530 et j’en oublie (des versions plus anciennes).
Ça, c’est pour les mamies, les ''4 chiffres''. En 5 chiffres, on a 16234, 16220, 16200, 16000, 16014, et 16030 bien sur… Il y en a surement d’autres, et en plus il a différents cadrans.
Et maintenant les modernes en ''6 chiffres'' en rajoutent une couche !

Alors, comme à mon habitude, je me suis fait un cahier de charges :

*Plutôt des années 71,81 ou 91 (année de naissance, de mes 10 ans et de mes 20 ans).
*Avec plexi (bon ok, un 91 sera avec saphir…).
*Plutôt une lunette lisse, mais pas vraiment de choix définis. Parce que j’aime bien en lunette lisse, mais mon explorer en a une, alors pour changer…
*Comme d’habitude, le sigle Rolex de la couronne droit autant que possible (je sais je suis un furieux maniaque).
*Comme d’habitude, une boite pas polie de travers (arêtes arrondies, cornes de différentes épaisseurs). Pour une 1601, vérifier que la lunette n’est pas trop polie aussi, sinon le crénelage devient un tas d’arrondies tout moches. L’idéal, pas polie.
*Avec son bracelet acier, préférence au Jubilée parce que les autres que j’ai ont des Oyster. Mais méfiance, souvent le Jubilée est très détendu, alors…
*Cadran parfait : pas de traces, pas de manque de points tritium, patine homogène avec les aiguilles. Mais en plus pour celle-ci, un ''stick dial'', c’est-à-dire un cadran avec des index fins ou index bâtons en traduction littérale. Elles ont toutes des index bâtons, mais plus épais, différents quoi… Ha aussi, la cerise serait un cadran sigma. Mais bon, là ça commence à faire beaucoup…
*Aiguilles d’origines. Surtout pas dans les anciens modèles avec une différence de teinte flagrante avec les points tritium ! j’en ai vu plein, et je ne supporte pas !
*Enfin, une photo du mouvement, pour éviter d’avoir le souci que j’ai eu il y a quelques années : le frottement de la masse oscillante sur les ponts… Cela vient de l’usure du rubis central qui guide l’axe de la masse oscillante et cela entraine la ''production'' de poudre de laiton qui bousille à coup sur le mouvement rapidement (mélange avec les huiles qui devient de la pâte abrasive !).

Ouf !

Oh allez, tant qu’à faire, avec ses papiers. C’est un plus indéniable qui donne de la légitimité à la montre. Pourquoi pas la boite, mais vraiment moins important. Mais avec mon ''petit'' budget, j’étais conscient que ça n’arriverait probablement pas…

Alors j’ai cherché, étudié des dizaines de modèles et des centaines de photos. Je suis d’ailleurs toujours étonné de voir à quel point beaucoup de vendeurs font des photos immondes ou on ne voit rien… quant à la description de la montre, pareil, presque pas d’infos. Ou de mauvaises infos…

Bien sûr je ne trouvais pas. Enfin, si, une 16234 très belle (pas polie), pas trop chère. Je l’ai achetée. Mais une fois en main, le bracelet ne m’a pas plu, mais alors pas du tout. J’ai vraiment eu la certitude que la boucle deployante n’était pas comme il faut. Doute = renvoi immédiat, remboursement. Pas d’hésitation !

[image]
[image]

Je reprenais ma recherche…

Je ne trouvais pas dans mon budget. Pire, à force d’éplucher les annonces, je revoyais sans cesse les bouses que j’avais déjà éliminées. Bref, je sombrais lentement mais surement dans une DHP (Dépression Horlogère Profonde).

Et puis, une idée de génie (si si, je m’autocongratule !). Je changeais pour rire mes paramètres de recherches. J’ajoutais ''boite et papiers''. En me disant, de toute façon, rien à perdre… Je vais me faire mal avec les tarifs. Résultat, pas la foule, trois montres à voir.
Mais, miracle ! Elle était là ! Ce jour-là, j’ai failli essayer de marcher sur l’eau…

Procédure habituelle, contact avec le vendeur, quelques questions, et c’est ok, je paye, il envoi.
Je reçois la montre… et là, autant étonné que stressé, je me rends compte que, si c’est bien une 16030, ce n’est pas celle de l’annonce ! pas le bon numéro de série de boitier ni de bracelet, etc. Rien ne colle ! Une belle 16030 :

[image]
[image]

Belle mais pas la bonne ! Celle-là avait été polie, une corne plus fine que les autres. Alors, oui, je sais ça ne se voit pas vraiment quand on la porte. Mais zut ! balancer plusieurs milliers d’euros et ne pas être satisfait, c’est non !
Bref, je peux vous dire que là, j’ai eu des gouttes de sueur qui m’ont dégoulinées dans le dos ! et ma tension est montée à 25/12…
J’écris tout de suite à mon vendeur (il ne parle pas ma langue et moi ne parle pas la sienne, Google translate est notre ami).
Réponse quasi immédiate et grand soulagement, il est complétement désolé, c’est une erreur incroyable, il me rembourse les frais de retour de la mauvaise montre. Et il m’envoie la bonne montre…

Que de péripéties ! Jamais je n’ai eu trois montres pour le prix d’une ! Enfin, il ne m’en reste qu’une bien sûr !

Donc, après 5 semaines de recherche (pour un modèle courant ! dingue non ? serais-je exigeant ?) et pas loin de 2 semaines de retards divers qui ont fait le bonheur des entreprises de transports américaines… La voilà, la belle que j’ai dégotée :

[image]
[image]

Premier constat que vous pouvez faire : Pas polie, pas du tout ! Dans son jus la mémère ! Et oui, à force de chercher et de ne trouver QUE des montres polies, j’ai finalement trouvé LA montre pas polie ! Alors elle a des défauts, pleins de défauts ! Et je vous l’accorde, pour une Rolex, c’est inhabituel. Mais je vous le demande : Pourquoi ? Pourquoi donc une Rolex, quel que soit son âge devrait être polie repolie rererepolie… Tout ça pour essayer de ressembler à une neuve ! Y en a marre ! Les autres vintages, ça arrive qu’elles soient polies, mais ce n’est pas systématique !

Deuxième constat : Elle est sale ! tellement dans son jus qu’il y a des vielles traces de saleté partout. Jusque sur le plexi au niveau des parties droite du cyclope ! comme ça, encore plus sûr qu’elle est dans son état original ! J’ai demandé au vendeur de ne pas y toucher, ni bien sur de la polir, ce qu’il me proposait si je le souhaitait…

Les cotés :

[image]
[image]

Le poli à fichu le camp ! Ils sont bien rayés, avec des chocs partout, dans le réel, en fait, cela reste plus brillant que le dessus brossé. L’echèlle 1/1 est beucoup moins demonstrative des défauts !
Le sigle Rolex est parfaitement aligné…

La boucle :

[image]
[image]

Bien rayée comme il faut ! Ha là, je n’ai pas de crainte de lui en coller une de plus ! Mais en même temps, comme dirait Manu, le logo Rolex est bien en relief, pas à moitié disparu. D’origine quoi !
Le reste du bracelet est moins rayé, mais suffisamment pour ne pas m’inquiéter !
Et la boucle indique bien qu’il s’agit du bracelet original, l’année de la montre étant 1981, le clasp code F colle pile poil…

Le fond :

[image]

Un petit peu de crasse… Mais surtout, quatre belles cornes, bien épaisses, bien régulières…L’état intérieur contraste d’ailleurs avec les parties visibles, comme neuf…
Je ne vous montre pas le mouvement, c’est un standard Rolex 3035…

Les entrecornes :

[image]
[image]

Nickel…cornes parfaites, écritures plus que lisible (la photo coté 16030 est un peu loupé désolé).


Je l’ai quand même nettoyée, avec une très grande prudence, coton tige et cure-dents, quelques gouttes d’alcool à bruler… Tout ça pour qu’elle ne chope pas une rayure de plus LOL !

[image]
[image]
[image]

La lunette acier crénelée est très brillante, pas autant qu’une lunette en or blanc cependant. Mais à la rigueur, je préfère, je ne voudrais pas passer pour un bligbligman ! et puis c’est plus costaud.
Le plexi lui a été poli mais pas récemment, il a pas mal de rayures. Je vais le garder comme ça, il est peut-être d’origine…

Petit comparatif avec la moderne Explorer (elle n’a que 20 ans, et elle est parfaite, pas une ride !) :

[image]
[image]

Vous remarquerez que les deux photos sont prises à des heures différentes, cela joue beaucoup plus sur la couleur de la Datejust que de l’Explorer… Le charme du vintage !

Une fois lancé à faire un comparatif, avec les mamies Certina, elles ont 60 ans…

[image]

Remarquez, s’il vous plait, qu’elles sont à la même heure, presque à la seconde près… Pas fastoche avec les Certina qui n’ont pas de stop seconde… Je ne recule devant aucun sacrifice !

Et… J’allais oublier ! (C’est même pas vrai !)…
Les documents, la boite, le petit porte carte. Je les ai ! Yes !
A noter, c’est une italienne, vendue en Italie à Trieste en janvier 1983. Achetée en seconde main par bibi en juin 2020.

[image]

La totale ! enfin presque, il manque deux trois trucs, mais l’essentiel est là, le papier de garantie !


Et maintenant, au poignet, sans arrière-pensées parasites :
Sur croco, un essai :

[image]

En extérieur, le matin, enfin après la grass’mat !

[image]

En lumière artificielle :

[image]

Le soir, soleil déclinant, les plus belles je trouve :

[image]
[image]


Demain, j’arrête (ou pas) ! :lol3:



PS : Grazie a Furio de Gioiellaria Dante

---
Impossible de vous donner l'heure : Elle change tout le temps ...


Discussion complète:

269930 messages dans 22313 discussions, 35297 usagers enregistrés, 230 usagers en ligne (0 enregistrés, 230 invités) :
RSS Feed
powered by my little forum