CWC chronographe, ou quand la fonction crée la forme (Revues & Essais)

posté par Gregor Samsa , 10/10/18, 13:47

» Et je pense que c'est justement parce qu'il n'a absolument pas cherché quoique ce soit du côté esthétique et n'a cherché qu'à satisfaire le côté fonctionnel (montre militaire pas chère pure et fruste, point barre :-|) qu'il y est parvenu […] En résumé, ce chrono nous plait principalement parce que CWC n'a pas cherché à nous plaire.

Je comprends ton raisonnement mais ne le partage pas entièrement.

Au contraire, il me semble que l'aspect « militaire » est au service ici d'une excellente lisibilité du cadran, que l'on ne trouve pas forcément ailleurs. Et si on regarde en détail, il y a de subtils raffinements : le 3 et le 6 un peu plus grands que les autres chiffres dont aucun n'est « mangé » par les compteurs, ce qui est remarquable ; les points lumineux discrètement intégrés ; le logo sobre et pas envahissant ; la forme pure du boîtier avec ses poussoirs discrets; bref, de ces petites choses qui font que la montre est agréable à regarder malgré son curieux compteur à midi, mais on le lui pardonne bien volontiers ;-)

Un beau quartz de course là-dedans et ce serait parfait (pour moi, s'entend) :-)


Discussion complète:

266869 messages dans 22087 discussions, 34313 usagers enregistrés, 60 usagers en ligne (2 enregistrés, 58 invités) :
jean luc desplats, octave.dong
RSS Feed
powered by my little forum