Sur l'établi : chronographe Louis Leroy n°8692 (Général)

posté par Madman, 06/03/18, 13:54
(Modifié par Madman le 06/03/18, 14:03)

Sur l'établi de l'Atelier de Madman - Horlogerie une montre de gousset chronographe signée "Louis Leroy n°8692".
[image]

Cette montre fut donnée en cadeau à "l'Apôtre" Charles Faroux le 14 octobre 1911 par les concurrents reconnaissants du Grand Prix des Voitures Légères. Elle est signée des noms prestigieux de constructeurs tels que Delage, Peugeot, Sunbeam, Vauxhall et bien d'autres.
[image]

Charles Faroux est un ingénieur automobile et journaliste français,  créateur des 24 Heures du Mans en 1923.
[image]

Journaliste à La Vie Automobile et à Très Sport après être passé par La Vie au grand air, Charles Faroux a l’idée de créer une nouvelle course automobile avec Georges Durand, secrétaire général de l’ACO (Automobile Club de l'Ouest), Édouard Coquille, industriel, dirigeant de Rudge-Witworth et Géo Lefèvre, journaliste sportif. La première édition du "Grand Prix d’Endurance de 24 heures - Coupe Rudge-Whitworth" a lieu les 26 et 27 mai 1923.
Charles Faroux dirige la course des 24 Heures du Mans de 1923 à 1956 ; par ailleurs, il préside l’association des journalistes sportifs (AJS) de 1920 à 1957. Il est aussi directeur de course avant guerre du Rallye Monte-Carlo.

Source : Wikipedia
[image]

À la fonction chronographe avec totalisateur de 60 minutes s'ajoute une complication additionnelle : une deuxième aiguille centrale pour la mesure du temps intermédiaire.

Le balancier peut être arrêté depuis l'extérieur, permettant ainsi une grande précision pour la mise à l'heure de la monte au signal du "top horaire".

Le boitier est en or 18k, ainsi que l'attestent plusieurs poinçons "tête de cheval". La montre présente quelques défauts qui demandent à être réparés. Le premier concerne l'ancre, dont un pivot d'axe est cassé.
[image]

Le second défaut est situé sur le balancier, plus précisément sur le plateau dont la cheville a été déplacée. Probablement lors du choc qui a brisé le pivot d'axe de l'ancre.
[image]

1. Le démontage


Le mouvement sort par l'avant de la carrure. Une longue vis retenait le remontoir en place. Il a fallu la sortir entièrement pour libérer la tige de remontoir.
[image]

La suite du démontage ne présente rien de particulier, hormis la disposition inhabituelle de certains éléments du calibre.
Voir l'ensemble des photos du démontage.
 
144 pièces prêtes pour le nettoyage.
[image]

(à suivre...)


Discussion complète:

261617 messages dans 21672 discussions, 32641 usagers enregistrés, 52 usagers en ligne (3 enregistrés, 49 invités) :
gnkt, leo.muriset, octave.dong
RSS Feed
powered by my little forum