Le 7765... (Revues & Essais)

posté par Gér@rd , Paris, 26/02/18, 08:08
(Modifié par Gér@rd le 26/02/18, 08:23)
[image]

Et paradoxalement, ce sont les chronographes militaires qui sont les plus réussis, sans doute parce qu'ils ne donnent pas dans le détail coquin cherchant à cacher la difformité.

Je pense que tu as tout très bien résumé ce qui séduit dans beaucoup de montres militaires en général et dans ce chrono CWC en particulier...:-)

La vraie raison c'est qu'il ne cherche pas à séduire. En fait, il s'en fout, il respecte simplement un cahier des charges. Il te fait comprendre que c'est comme ça, que c'est purement fonctionnel et que c'est à prendre ou à laisser.

Le 7765 dans tout ça ? Je pense que c'était simplement dans la continuité logique des chronos militaires de ce type qui employaient auparavant un 7733. Ils ont du prendre dans la gamme à l'époque celui qui était le moins cher et comme il n'y avait pas besoin de remontage auto (ça c'est pour les fillettes, pas pour les militaires) ce fût le 7765, point barre. Que les petits compteurs soient disposés en 9/12, en 3/9 ou en 5 demi, vous les prendrez comme ils sont, c'est comme ça, c'est un ordre ("Chef, oui Chef !" :-| ).

Et le résultat ce fût un chrono fruste et parfaitement fonctionnel qui s'en fout qu'on l'aime ou pas. Et c'est pour ça qu'on l'aime ! :-P

Je pense que l'attrait esthétique principal ressenti envers un objet utilitaire est très directement lié à sa fonctionnalité (l'esthétique fonctionnelle). Adams l'avait très bien défini au 18ème siècle en disant que (de mémoire) "On éprouvait du plaisir à ce que les caractéristiques d'un objet répondent parfaitement au but pour lequel il a été conçu.". Et, à l'inverse, rien n'est plus inesthétique (dans un objet utilitaire) que ce qui à l'évidence est totalement gratuit (un décor mis là seulement pour "faire joli" )...


Discussion complète:

263891 messages dans 21858 discussions, 33388 usagers enregistrés, 75 usagers en ligne (0 enregistrés, 75 invités) :
RSS Feed
powered by my little forum