Reflexions sur la Rolex Explorer 214270 (Général)

posté par Boris , 15/10/17, 10:08
(Modifié par Boris le 15/10/17, 10:14)
[image]

Ca fait une paie que je n'ai pas contribue sur Chronomania, alors je profite du fait qu'on essuie le 4e (ou 5e) typhon de force 8 a Hong Kong cette saison pour poster mes impressions sur la Rolex Explorer 214270.

Pour ceux qui ne sont pas familiers du climat dans ce coin de la planète, juillet a octobre correspondent a la saison des typhons a Hong Kong, Taiwan, les Philippines, le Vietnam et le Sud de la Chine. L'observatoire de HK les classifie par degré de sévérité: T1, T3, T8, T9, T10. A T8, tout le monde est cense rester chez soi et ne va pas travailler. T10, ca craint vraiment. On en a eu un cette saison en aout, Hato, qui a cause pas mal de dégâts a HK et plus encore a Macao. Pour vous donner une idée, je suis au 25e étage d'un immeuble vraiment massif, et on le sentait clairement bouger. Ca fait quand meme un peu flipper.

Pas de bol, cette fois-ci c'est tombe un dimanche et ma journée est foutue, donc vaille que vaille, je me decide a poster pour vous expliquer pourquoi j’ai acquis ce modele.

Deja, un peu d'histoire: j'ai failli au moins a trois reprises me prendre une Explorer en 36mm. Deux fois une reference 1016, une fois une reference 114270. Pour moi, la Rolex Explorer représente LE modele ultime dans leur gamme sport, ce qui est ironique dans la mesure ou il représente l'entree de cette gamme. La simplicité, le cote intemporel, et l'elegance de cette montre m'on toujours beaucoup attire. Le hic a toujours été les 36mm, que je suis prêt a accepter sur une montre habillée (quoique 37 ou 38mm me conviennent mieux), mais j'ai plus de mal sur une montre sport. Ce n'est pas que j'ai des poignets de titan, au contraire. Mon poignet gauche présente une modeste circonférence de 16.5cm. Donc, pris isolement en wrist shot, 36mm passent pas mal du tout. Le problème, c'est que je suis assez costaud (1.83m, +/- 90 kg), et donc en vue d'ensemble, par rapport a mon gabarit, 36mm ca fait vraiment petit.

En 2010, Rolex s'est decide a faire passer l'Explorer dans une taille plus contemporaine de 39mm. J'étais enchante qu'il l'aient garde en dessous de 40mm, a une époque ou la mode était de sortir des modeles bien plus imposants. Ils ont, par exemple, bousille la Datejust en la faisant passer a 41mm - alors que la Day Date en 40mm est une vraie réussite esthétique, a mon sens. Et puis ils ont commis l'improbable Deep Sea, une montre tellement caricaturale qu'elle mériterait de figurer dans un cartoon de Tex Avery. Bref, des hauts et des bas, mais 39mm pour l'Explorer c'était nickel. Le hic, c'est que sur la premiere version ils avaient bacle le cadran et les aiguilles. Les index a 3-6-9 heures étaient en or gris sans matériau luminescent (ni meme une ligne blanche comme sur la 114270), qui lui conféraient un cote trop habille par rapport a l'ADN du modele. Et les aiguilles étaient tragiquement courtes et fines, par rapport a la nouvelle taille du cadran. Honnêtement, je n'ai aucune idée de ce qui était passe par la tete de leur département design quand ils on sorti ca. Je ne comprend pas qu'un type ait pu se dire: "Ah ouais, comme ca elle est impec". Un peu dégoûté, j'ai passe mon tour. Je me suis (re-re)pris une Explorer II 16570 (mon couteau suisse horloger) et une GS SBGA125 (une tuerie), dont je suis très content.

Arrive Bale 2016. Emoi interplanétaire sur la Daytona acier / lunette céramique, il est vrai très réussie, notamment sur cadran blanc. Eclat de rire general sur la nouvelle Air King. Mais, surprise, en forme d’aveu de Rolex qu’ils avaient merde sur la premiere mouture: une nouvelle Explorer 39mm, avec tous les index désormais luminescents (cadeau Bonux: désormais en Chromalight) et des aiguilles a la bonne taille. Ca m'a pris a peu près une seconde pour comprendre que j'allais finir par me la prendre.

Elle a quasiment tout ce que je voulais:

- la taille de 39mm est impeccable, et se rapproche de ma Rolex 3 aiguilles préférée, la Milgauss 1019 en cadran noir
- équilibre parfait du cadran
- lisibilite impeccable, de jour comme de nuit
- bond qualitatif incontestable, notamment au niveau du bracelet: maillons plein, fermoir en acier usine, Easylink, Fliplock
- precision garantie a +/- 2 sec / jour (et de fait, la mienne est a +2 sec / jour)
- spiral Parachrom peu ou pas sensible aux champs magnétiques
- systeme renforce de protection aux chocs Paraflex
- garantie de 5 ans (chapeau bas)

Le seul point ou je peux la prendre en defaut, c’est la reserve de marche de 48 heures, ce qui est tout de meme maigrichon en 2017. Dans le groupe, ils sont bien capable de sortir des mouvements de manufacture 3 aiguilles a 70 heures chez Tudor, pourquoi pas chez Rolex? 48 heures, ce n’est pas redhibitoire, mais il n’y a pas de quoi sauter au plafond non plus.

Certains trouvent aussi que le fermoir devrait etre equipe du systeme d’ajustement Glidelock, mais je ne les suis pas sur ce point. Pour pratique qu’il soit, ce système necessite une fermoir plus consequent, ce qui n’est pas un probleme sur les Submariner recentes avec leur imposant boitier. Mais qui nuirait a l’equilibre de l’Explorer, avec son boitier beaucoup plus fin. Et puis bon, ce n’est pas une montre de plongee non plus.

En conclusion, Rolex a reussi un quasi sans faute en actualisant l’Explorer en 2016. Comme evoque precedemment, c’est un des seuls modeles sport qui trouve grace a mes yeux avec la Daytona Ceramique, les Submariner / GMT Master / Explorer II / Milgauss manquant desormais un peu de finesse. Et, au contraire de la Daytona, elle est vraiment passe-partout. Je la porte pour aller au boulot, a la piscine, a la gym, et je n’aurais pas de probleme a la porter dans des occasions plus formelles. C’est une des seules montre sportives que je possede que je n’hesiterais pas a porter en black tie, meme si la tradition veut qu’on ne porte pas de montre dans ces occasions. Elle est suffisamment sobre pour s’en accommoder. La seule concurrence que je lui trouve, c’est l’Oyster Perpetual 39mm, avec laquelle elle partage son boitier. Cette derniere est un peu plus habillee, un peu moins lisible et ne dispose pas du Fliplock ou de l’Easylink. Mais quelle gueule, surtout avec le cadran bleu. Sans la mise a jour de l’Explorer, c’est celle que je prenais, sans hesiter.

Je pourrais assez bien imaginer une collection réduite a deux montres: cette Explorer et une Patek 5196J. Ceci dit, c'est totalement hypothétique: j'envisage de me prendre la Patek pour mes 50 ans, et je vendrais certainement 2-3 montres pour la financer. Mais je compte bien garder l'essentiel de ma collection, qui me donne toujours encore grand plaisir.

Pour finir, quelques photos vite fait / mal fait avec une autre de mes passions en toile de fond, les posters publicitaires anciens en lithographie (et le Picon).


[image]


[image]


[image]


[image]


Bon dimanche.

Boris


Discussion complète:

263908 messages dans 21862 discussions, 33410 usagers enregistrés, 100 usagers en ligne (3 enregistrés, 97 invités) :
Alex à ML, léo, testoni
RSS Feed
powered by my little forum