Grand Seiko Limited Editions et cadrans très spéciaux (Articles)

posté par gnkt Page d'accueil , 14/05/15, 23:31
[image]

Special dedication to Tracy & Michael. Thank you for making this possible ;-)
Dédicace spéciale à Damien, Louis, Nico. Merci les gars ;-)


Après la présentation des nouveaux modèles Grand Seiko à l'occasion de Baselworld 2015, je suis un peu resté sur ma faim.
Il faut bien avouer qu'après une édition 2014 réellement exceptionnelle, il était difficile de maintenir un tel niveau.
J'ai trouvé que les modèles du millésime 2015 ne font pas preuve d'une grande inspiration, notamment en matière de cadrans.
J'ai repensé à différents échanges que j'ai eu ces derniers mois avec quelques connaisseurs passionnés de la marque japonaise, qui portaient justement sur les cadrans GS qui se démarquent.
Comme il semble que ce sujet intéresse plusieurs personnes, qui se posent à peu près les mêmes questions, je vais partager ici quelques anecdotes. Certains modèles, faisant partie des collections personnelles de mes joyeux acolytes, sont passés devant l'objectif de mon Nikon pour faire quelques images qui pourraient bien en intéresser quelques uns qui fréquentent ce forum.

Dans ce qui suit je ferai volontairement abstraction des calibres, du design des boitiers, et des autres spécificités de la marque.
Le propos sera ici exclusivement centré sur les cadrans GS, et accessoirement ceux que je préfère.


La manufacture japonaise fait preuve d'une grande créativité, sans cesse renouvelée, en matière de cadrans.
C'est probablement le domaine où les artisans se lâchent le plus, en laissant libre court à leur inspiration, presque sans aucune limite.
Parmi les cadrans classiques, j'apprécie tout particulièrement 3 modèles.

SBGW033


A tout seigneur, tout honneur : le premier cadran de la série est celui de la SBGW033, réincarnation de la toute première Grand Seiko née en 1960.
Pour être plus précis, la première GS était en or jaune et sa réincarnation presque fidèle est la SBGW040 (or jaune également).
N'ayant pu trouver une SBGW040 (L.E. 130 pièces), je me suis rabattu sur la version en acier (édition limitée 1300 pièces).
[image]


Je trouve que ce cadran venu d'une autre époque, est très pur, tout en retenue, avec une littérature réduite à l'extrême.
Il se distingue notamment par :
. sa couleur crème qui tend vers la teinte de coquille d'oeuf selon l'éclairage
. sa texture poudrée très particulière (à ma connaissance unique sur les GS contemporaines) qui ne se révèle que sous certaines conditions lumineuses (en général sous une lumière du jour abondante), et qui est très difficile à restituer en images
. l'utilisation des lettres appliquées magnifiquement polies qui composent le Grand Seiko

[image]

Ce cadran représente à mes yeux l'incarnation même de toute la tradition GS, rien que la tradition GS.
Il fixe les fondamentaux qu'on retrouve plus de 50 ans après, sur les GS contemporaines : index bâtons à facettes multiples (pour accentuer les reflets) et aiguilles dauphines polies à la main.
[image]

Il ne fait pas l'unanimité, mais pour ma part j'adore ce coté néo-vintage.

SBGR007


Un autre cadran GS d'inspiration classique que je trouve remarquable : celui de la SBGR007 en or blanc.
L'ami Damster avait posté une revue d'anthologie de cette petite bombe ici
[image]

J'adore le rendu si particulier de l'or blanc chez GS, avec un éclat très différent de l'acier ou du platine, et qui ne varie pas avec le temps.
C'est probablement le résultat d'un traitement particulier appliqué par GS.
Au delà des index bâtons (doublés) en or blanc qui brillent de mille feux, la particularité de ce cadran réside dans le traitement appliqué aux inscriptions "Grand Seiko" embossé (de type bas relief, avec un effet de profondeur), et "AUTOMATIC" débossé (de type haut relief, qui se détache du fond).
La SBGR007 est la seule GS moderne à disposer d'un cadran traité de la sorte.
[image]

Ce traitement contribue à accentuer l'impression de relief que restitue ce cadran. C'est d'ailleurs une caractéristique permanente, qui est à l'origine des index à multiples facettes qu'on retrouve sur les cadrans GS : on veut donner une impression de relief, de volume.
C'est une approche très différente de celle suivie par les marques de haute horlogerie, dont les canons esthétiques privilégient en général une épaisseur contenue.

Accessoirement, ce cadran présente un traitement soleillé du plus bel effet, qui est particulièrement spectaculaire sous certaines conditions lumineuses.
[image]

SBGA103


Les cadrans soleillés font partie de la tradition de la marque.
De la Self Dater (1963) jusqu'à la 56GS (1970), ce type de cadrans a été largement utilisé sur les GS "historiques".
Aujourd'hui encore de nombreux modèles du catalogue possèdent de tels cadrans : SBGH001, SBGR051, SBGE005, SBGH019/020/022 etc ...

La SBGA103, produite en édition limitée à 500 pièces par le Shinshu Watch Studio (Seiko Epson), est à mon avis le plus bel exemple du savoir faire de Grand Seiko en la matière.
[image]

Ce cadran a un rendu très subtil, tout en nuances, qui varie énormément en fonction de l'incidence et la nature de la lumière environnante.
C'est d'ailleurs une caractéristique commune à bien des GS, une véritable marque de fabrique.
En changeant l'inclinaison de la montre, la couleur du cadran varie entre le blanc irisé et les reflets champagne, avec un rendu de surface lisse ou au contraire satiné/soleillé.

A la différence de la SBGR007, les inscriptions qui figurent sous le logo GS sont imprimées, en noir et en bleu.

Le cadran comporte un indicateur de réserve de marque ... Spring Drive oblige.
La SBGJ103 étant positionnée en haut de la gamme, la RDM a fait l'objet d'un traitement particulièrement soigné.
Le cadran présente une découpe, avec des flancs polis dans lesquels se reflètent les éléments du sous cadran de RDM qui sont très travaillés : mini index polis, graduations de l'échelle de RDM en relief, stries, aiguille polie, cache de l'axe de l'aiguille poli, ...
[image]

Les index, intégralement polis, adoptent une géométrie très différente de celle des GS historiques, avec des extrémités en biseau très marqué, et une facette supérieure assez large.
Un autre élément est directement issu de la tradition GS : le cadre métallique du guichet de date, qui donne encore un peu plus de relief à ce cadran.

Les flancs extérieurs du cadre sont polis, alors que les faces intérieures reçoivent le même traitement de surface que le cadran.
[image]

Cette SBGA103 est à mes yeux une des plus belles GS contemporaines, qui reprend les valeurs classiques de la marque en y ajoutant une touche de modernité.

Tout est remarquable dans cette 103 : le cadran soleillé, le boitier de la Self dater, le mouvement 6R15, ...
Elle est devenue une de mes GS préférées.

A suivre ...

---
GS, pour ceux qui savent ...
Instagram @gnktwatch


Discussion complète:

273409 messages dans 22572 discussions, 36589 usagers enregistrés, 287 usagers en ligne (8 enregistrés, 279 invités) :
strikeline, Montres1, capitaine56, tictac0494, giravail83, corbel, Joël PEERE, PascalMeylan03
RSS Feed
powered by my little forum