Pimp my RàM (Articles)

posté par Damster , 6-9, 22/04/13, 11:19
(Modifié par Damster le 22/04/13, 12:29)
[image]

[image]

Bonjour à toi, heureux homme.

Dans le cadre de ce projet, on peut partir sur les hypothèses suivantes :
- si une fonction existe, elle est à conserver,
- si une fonction existe sous deux formes différentes, une des deux est à éliminer,
- l'information sonore prime ici systématiquement sur la visuelle.

Et en présumant que plusieurs cerveaux malades réunis valent mieux qu'un sain dans son coin.

Je propose donc un pimpage en deux temps (sur un mouvement) :

1°) Voir ce qui ne peut être entendu
Virer les aiguilles des heures et des minutes, ces deux fonctions existent déjà sous forme sonore.
Virer le cadran, le ballet des heures et des minutes n'a plus besoin de piste; la musique lui suffira.
Conserver la cadrature en face visible.
Conserver la petite seconde, l'information relative n'étant disponible ni par ding ni par dong, elle sera visualisée (j'en vois déjà qui objectent à base de tic-tac, mais coller la montre à l'oreille est effort auquel tout dandy qui se respecte ne saurait s'abaisser). Elle servira avantageusement de témoin de marche instantané par ailleurs.

Et là, c'est festival : on peut par exemple garder un sous cadran, genre :
[image]
En or argenté guilloché, ou pas de sous-cadran du tout, ou un sous-cadran carbone-kevlar ou... no-limit.

En guise de trotteuse, je propose une clé de sol dont la goutte de queue viendrait se projeter en pourtour du sous-cadran sur un chemin de fer devenu portée (5 lignes au lieu de 2). Cette trotteuse gagnant une musicalité visuelle, les secondes seraient moins jalouses des heures et des minutes.
Acier bleui sur émail, ça peut le faire, ou pourquoi pas trotteuse mercedes sur platine, ou cocotte en papier stylisée en marbre sur onyx... re-no-limit.
Ou si pas de sous-cadran du tout, garder uniquement la portée, re-genre :
[image]

2°) S'offrir le luxe de ne pas être à la seconde
Mettre en place un système à opacité variable sur le cadran. En utilisant deux verres polarisés superposés, dont un rotatif.
L'un peut être fixé au niveau du rehaut, l'autre sur une lunette rotative. La rotation de la lunette pouvant masquer ou révéler à loisir l'ensemble sous-cadran/mécanisme.
Une solution déjà mise en oeuvre dans une présentation de FX.

Le résultat serait une Haldimann H9 à radicalité réversible. D'ailleurs le verre du dessus gagnerait à être en dôme pour le look, un bon opticien doit pouvoir trouver/façonner ce genre de fourniture, à choisir incolore et pourquoi pas en organique genre plexi... Là encore il doit y avoir du choix.

Une solution intermédiaire serait de poser le sous-cadran de la petite seconde sur le verre polarisé du dessous, de manière à le laisser visible en permanence... Moins radical, mais on perdrait je pense en qualité d'opacité car la trotteuse serait à caser entre les deux verres, alors qu'elle resterait dessous et les deux verres seraient quasiment en contact sinon.
Ou bien encore pas de sous-cadran mais une trotteuse entre les deux verres, ou une trotteuse entre les deux verres et un sous-cadran sous le deuxième verre...
...
...
Niveau lunette, prévoir une bonne préhension donc brossage à minima, ou bien grains de riz ou encore lunette de sub comme ultime provoc.
L'avantage de cette dernière est que l'insert pourra être assorti à la couleur du nato :yes:

Au final, tu pourras t'offrir le luxe de masquer la trotteuse quand tu décides que tu n'es pas à la seconde, un anti-chrono au dixième en quelque sorte...

Avec ce croisement ultime au poignet - la H9 Tradition, à toi la gloire, la fortune, les jantes de 24'' chromées, la street cred', les professionnelles de qualité tchèque, les pompes en or et les colliers en croco.



Allez, bonne R&D !

---
À choisir sans péril, on renonce sans gloire.


Discussion complète:

291331 messages dans 23922 discussions, 42881 usagers enregistrés, 965 usagers en ligne (0 enregistrés, 965 invités) :
RSS Feed
powered by my little forum