Elle en quoi, ta montre? (Articles)

posté par capitaine56 Page d'accueil , Toujours près de la mer, 19/03/13, 00:25

En quoi c’est, une montre ? Et la tienne, plus précisément.


Voilà des lustres que l’on se penche, que l’on disserte, que l’on calcule, que l’on mène des études sur les montres. Beaucoup de créateurs passent leur temps à dessiner, construire, monter, ajuster des tas de ressorts, de rouages, de ponts, d’échappements, de balanciers, d’axes, de pivots, bref, un tas de bidules et de machins dont l’immense majorité des utilisateurs n’a strictement rien à cirer. Ce qu’ils veulent, c’est, en gros, que cela donne à peu près l’heure et que ça se voit, que ça en jette, que ça frime, que ça épate, que ça sidère. Le contenu, on s’en tape, le contenant, voilà ce qui compte. Depuis que la toquante existe, on a construit des boîtes pour cacher tous ces affreux mécanismes auxquels on ne comprend rien, sinon qu’ils font tic-tac, sous un abord aimable. C’est pourquoi aujourd’hui, je veux chanter la boîte sous ses aspects les plus étonnants. La matière, ou plutôt les matières ne manquent pas.


Au commencement était le métal. Noble, évidemment car la montre n’était pas pour la roture. On utilisa donc l’or, métal noble par excellence et présentant toutes les qualités nécessaires. A ceux qui ignoreraient encore les avantages de ce métal, je ne peux que conseiller de rouvrir leurs bouquins de physique du temps joyeux du collège.

[image] Chopard


Après l’or vint l’argent. C’est assez sympa, l’argent, mais ça noircit, faut l’astiquer régulièrement et ça fait quand même nettement moins riche.

[image]


Pour les tocards, les fauchés, on inventa l’argentan, puis d’autres douteux alliages plus ou moins chromés, dorés, bref du sous-produit sans appellation d’origine contrôlée.
[image] Argentan
Beurk.


[image] Machin doré. Re-beurk.


Lorsqu’on en maîtrisa suffisamment la métallurgie, on put proposer à ceux qui en avaient les moyens, dont les vrais piliers de Chronomania, de leur fournir, moyennant une modeste contribution, les montres en platine.
[image] Piaget platine.
C’est quand même mieux pour lire l’heure.


Accessoirement, on apprit aussi à fabriquer des emballages en acier et comme on n’était pas con, on les vendit à prix d’or, ce qui était tout bénef.
[image]
Omega Constellation


[image]
Tiens? une Rolex.


Voilà, on avait fait à peu près le tour des principaux supports utilisés pour planquer la mécanique. A partir de là, il fallait se montrer inventif pour continuer à faire marcher le marché. Et sur ce plan, les marchands en connaissent un rayon. Voyons ce qu’ils nous offrent aujourd’hui. Y a du monde! Comme il ne faut pas dégoûter les nantis, parce que, quand même, ce sont eux qui font tourner les boutiques, ils commencèrent par le haut du panier, par la fleur de sel. Quoi de mieux que l’or ? Que le platine ? Le mélange des deux ? Soyons sérieux ! Le diam, bien sûr ! En gros pavé si possible. Pas de problème.
Y a qu’à. Servez chaud.



[image]
Chez Hublot, on ne peut pas dire qu’ils aient mauvais goût, hein ?



[image]
Vacheron Constantin, c’est très fort aussi…



[image]
Tiens ? Une Rolex.



Et après ? Eureka ! Il faut vendre très cher ce qui ne coûte pas cher. Là, c’est la super-extra-méga-classe ! Et c’est parti. Commençons par les métaux. C’est quoi le moins cher ? Le zinc. Allons-y pour le zinc!


[image]
Là, je déconne. C’est pas cher, ça.



Et puis ? L’aluminium ? Très bien l’aluminium. On va jouer l’argument du poids. Moins c’est lourd, plus c’est cher.


[image]
Chantons en cœur :
« Le cadran était tout mat,
Elle avait une drôle de boîte…
Bulgari, aussi»


Ensuite ? Le tungstène. C’est utilisable, le tungstène, pour faire joli ? Bof, pourquoi pas ?
[image] Regardez par les Hublot


A propose de pas lourd, on a le titane. Excellent, le titane. Encore plus léger, encore plus cher ! Le pied !
[image] Ah, ça! Sinn.



Oui mais bon, à force de faire léger, les clients n’auront plus la sensation d’avoir une montre au poignet. C’est quand même regrettable de sortir des tas de thunes pour ne pas s’en rendre compte.

[image] Et ils vont râler : « Tengo nada al puño », par Richard (300) Mille (euros)


Excellent raisonnement. Sortons de l’ordinaire. Voyons ... il nous faut du lourd, pour changer. Qu’est-ce qui pèse lourd et qui est beaucoup moins cher que le platine, l’or ou l’acier ? Le bronze. Bronzons.


[image] Chez Panerai, c’est le panard ! Yé !


Et pourquoi pas le laiton ? Pourquoi pas, en effet ? Etonnons-les. Laitonnons.

D’hier[image]

Et d’aujourd’hui[image]


Là, je vous épargne la pub, mais c’est bien écrit « laiton. » Et comme ce n’est pas cher, on le vend en gros seulement.


«Et si on essayait de leur fourguer de la fonte ?
-Faut pas déconner quand même !
-Et pourquoi pas, je vous prie ?. C’est écrit dessus.»

[image] Complétement fondu !


Ils sont ferrés. Vendons-leur de la ferraille

[image] Montre en fer. Aïe.



Puis un penseur pensa :

« On vient de faire le tour de tous les métaux, ou presque. Le plomb étant déjà fort utilisé en plomberie, ce qui ne présente aucun aspect valorisant pour les cibles visées, l’uranium, quoique cher même appauvri, étant assez vivement déconseillé, parce que pas à la mode pour l’instant, il faudrait peut-être s’orienter vers d’autres matériaux. Le diamant est une piste déjà explorée, mais quid des autres? »
-Que la nature a-t-elle à offrir pour que l’on se remplisse les fouilles ? Des cailloux.
-Si fait. Bonne idée. Il n’y a que l’embarras du choix. Même pas besoin de fouiller.
-Ya qu’à s’baisser (mais c’est ça qu’est difficile)


Tissot proposa (et vendit) la Rock Watch :

[image]


Un rond de caillou, avec choix de la pierre,

[image]


Un rond de quartz,

[image] Et zou, c’est parti !

Un morceau de marbre, même pas sculpté :
[image]


Avez-vous pensé aux cailloux qui viennent du ciel? Demanda le penseur.

La bonne idée!


[image] Il paraît que c’est de la sidérite. Je suis sidéré. C’est du fer, en gros…


[image] Chez Arnold and Sons, ils font venir ça de l’Arizona…


[image] Pour 35000 euros, Bovet vous offre seulement les aiguilles en météorite…


[image]
Tiens ? une Rolex.


Et du caillou artificiel ?
-Comment cela, du caillou artificiel ?
-Ben oui, tiens, par exemple : un truc tout simple :


De la brique :
[image] entourée de bois, pour faire écolo.


Ou encore, beaucoup plus sophistiqué, haute technologie, donc plus de pognon :
De la céramique :
[image] Rodania


[image] Chanel J12


[image]

Tiens ? Une Rolex


Moins cher, comme produit. De la porcelaine :

[image] C’est-y pas mignon ?


Du béton ciré :

[image]
Ceci est signé Dzmitri Samal. Ca fait mal ? A moi aussi !


Matériau encore moins cher que moins cher: du béton brut.

[image]
Girard Perrégaux dit : « Merci, Monsieur Le Corbusier. »


Là, on va se faire un max de blé.

A propos de blé, si l’on allait voir du côté des végétaux ?
On va leur proposer des tocantes en bois d’arbre. Après l’invalide à la p… de bois, le valide à la montre en bois. Ils vont être sciés. Bûchons sur la question. On a le choix des essences et des variétés et puis on a des copains qui se sont fabriqué eux-mêmes des toquantes en bois d’arbre. Ça leur rappellera de bons souvenirs.


[image] Chez Tissot, la même que celle en caillou, mais en bois.


[image]
Merisier. Quartz. Deux cadrans pour le même prix.


[image]
Palissandre et érable.


«Une autre, une autre!»
-Bon. Mais alors, juste l’écorce.

[image]

« Encore !
-OK., OK.

[image]
C’est russe, tout en bois, même le mouvement, à l’exception du ressort et du spiral, dit-on.

En dessous, c’est suisse. Tout bois.

[image]


Attention
, maintenant, ça va piquer les yeux :

[image]
Ralph lauren.
En loupe d’orme.

Ça va encore? Alors, un peu plus fort:

[image]
Tiens? Une Rolex.
En ronce de noyer

Et encore plus fort ! Lisez bien la pub, cela vaut son pesant de bois des iles :


[image]

Hublot sait tout! hublot fait tout! Hublot voit tout! Le mouvement en contreplaqué! Il est temps qu’ils prennent des vacances, chez Monsieur Hublot.


Ah, c’est beau la nature et l’écologie et ça nourrit son homme. Nourrir ? Vous avez dit nourrir ? Est-ce que l’on a cherché du côté des fruits ? Hop, y a qu’à demander :

[image]
La montre en noix de coco. Et toc. Ecologique et nourrissante.

Et des graines? C’est comme si c’était fait.

[image]
Bois de rose, graines et épices de Madagascar, garanties d’origine (Vanille, poivre noir, poivre blanc, anis, girofle, soja, etc.). C’est Édouard notre épicier qui va être content. L’épicerie en horlogerie, servie sur un plateau…

Là, c’était vraiment coton de dénicher ça.
"Tiens, ça me donne une idée. La montre en coton.
-Non ?
-Si.

[image] Motifs au choix. Modèle déposé.

« Côté bestioles, qu’y a-t-il ?
-Pff. Depuis que les éléphants sont protégés, plus question de proposer de l’ivoire. Plus du tout à la mode, ainsi que les dents de morse et autres ossements.

Il y a encore des pistes du côté de l’écaille :

[image]

De la corne :

[image]

De la nacre :

[image]


Du corail :

[image]


De l’éponge :

[image]

- Mais c’est du coton, ça.
-Non, non, regardez bien. C’est de l’éponge.
-N’importe quoi ! C’est de la fausse. Comme la nacre, là, au-dessus.
-On s’en fout. Ça se vend. Mais attention à la mauvaise volonté côté W.W.F. ou Green Peace. Sinon, ils seraient capables de nous chercher des poux dans la tête à propos des bracelets en croco, en buffle, en lézard et autres peaux de vache. Quant à la fourrure, on risque une attaque du côté de B.B. Néanmoins… on a ça à vendre:


[image]
Tiens? Une Rolex.
Diam’s et léopard. La pauvre bête. Je parle du léopard, bien sûr.


[image]

Girard Perrégaux «Le Corbusier» en peau de vache. La montre, pas Corbu.


J’en reste assis.

[image]


Bon. Tout ça, c’est pas mal, mais finalement quand même assez coûteux à fabriquer. Il reste les produits de synthèse. Et c’est reparti pour un tour.

Acétate :

[image]
Caoutchouc :

[image]

[image]

Fibre de carbone

[image] Vroom, vroom.

Mousse :

[image]

« Ah ! Non, ça c’est de l’éponge !
-Non, non. Cette fois, c’est de la mousse.»

Plexiglas :

[image]


Silicone :

[image]


Papier électronique :

[image]
Montre Nooka ZIRK, de Julien Bergignat. C’est un français.

Carton et papier :

[image]

Pour écrire ou dessiner sur sa montre :

[image]
Designer: Robert Pierzena


Stop
! Assez! On va s’arrêter là. Si on continue, ils vont finir par comprendre qu’on se fout de leur tronche. Parce que, hein, leur refiler du bois, du béton ou du caillou, faut être sacrément gonflé. Vous venez ? On va se jeter un petit fendant à leur santé.

[image]

Kenavo.
P.S. Le Capitaine prie ses aimables lecteurs de bien vouloir lui pardonner les lamentables jeux de mots auxquels il s’est laissé aller au cours de cet exposé. Sa seule excuse est qu’il a tenté de se mettre au niveau de quelques-unes des regrettables productions qu’il a eu le toupet d’étaler sous les yeux ébahis des vrais amateurs.
A ce propos, il tient à remercier les marques : Arnold & Sons, Bovet, Bulgari, Chanel, Lacoste, Girard Perrégaux, Hublot, Lacoste, Panerai, Piaget, Ralph Lauren, Richard Mille, Sinn, Tissot, Vacheron et Constantin qui l’on bien fait rire,
Il salue les designers des marques obscures qui l’ont distrait,
Il se prosterne aux pieds da Sa Seigneurie le Duc de Rolex, duquel il ne lui viendrait pas un instant l’idée de se moquer de quelque façon que ce soit.

Et surtout il n’oublie pas que ce qui est important, c’est le cœur, par la robe.
[image]

---
Je tiens beaucoup à ma montre, c'est mon Grand Père qui me l'a vendue sur son lit de mort (W. Allen)


Discussion complète:

276335 messages dans 22775 discussions, 37394 usagers enregistrés, 322 usagers en ligne (4 enregistrés, 318 invités) :
karamazov, leo.muriset, hermione.lecocq, effe
RSS Feed
powered by my little forum