La répétition amnésique (Revues & Essais)

posté par Origami , Paris, 08/06/12, 20:46
[image]

Avant propos : Cet article a été écrit et publié il y a bien longtemps. Il est toujours dispo sur mon site perso, mais j'ai pensé qu'il serait bien sur Chronomania, puisque c'est grâce à Chronomania (ou plutôt grâce à La Passion des Montres, l’ancêtre de Chronomania) que cette montre est mienne.

La répétition Amnésique



Je suis née il y a un siècle. Mais de ces 100 ans, j'ai presque tout oublié. Quand je pense que j'ai traversé 2 guerres mondiales... Je ne me souviens plus. J'ai oublié mon passé.

Où suis-je née ? Qui sont mes parents ? Combien d'hommes m'ont aimés ? Qui étaient-ils ? Dans quelles conditions et quelles circonstances suis-je arrivée entre leur mains ? Pourquoi m'ont-ils quitté ? Qui étaient-ils ?

Je crois qu'à toutes ces questions, je n'aurais probablement jamais de réponses.

Sauf pour mon propriétaire actuel. Mon homme à moi. Ma nouvelle vie avec lui a commencé en Mars 2000, sur Internet. Drôle d'endroit pour une rencontre.
Mon ancien propriétaire ne voulait plus de moi. Du moins, c'est ce que j'imagine, vu que mon amnésie se termine justement à ce moment. C'est comme si j'avais été plongée dans un long et profond sommeil. Le réveil est difficile. Mes yeux doivent s'habituer à la lumière. Ma vision est un peu floue. J'ai mal à la tête.

Mon ancien propriétaire (un certain PAT04), donc, ne voulait plus de moi. Je ne sais pas comment il m'avait récupéré. Je ne sais pas depuis combien de temps j'étais avec lui. Toujours ces questions sans réponses. Sa1operie d'amnésie.

Apparemment, il ne devait pas très bien savoir qui j'étais, et à quel point je suis rare et fragile. Il m'a mis en vente sur Internet, sur un site de vente aux enchères : Ibazar. Et pourquoi pas au marché aux puces, tant qu'il y est ! Il aurait pu choisir des ventes aux enchères plus en accord avec ma personne : Sothebies, Drouot, Christies, Antiquorum. Mais non, je me retrouve cote à cote avec des fausses Rolex et des vieilles breloques sans valeur. Et avec un prix de vente initial ridicule : 2.900 FF (soit environ 400 €, pour les d'jeun's qui n'ont pas connu les Francs)

J'ose à peine vous montrer la photo de moi qu'il a mis sur la page de description :
[image]


Moi qui suis si belle. Une photo floue prise avec un Instamatic (Instamatic est une marque déposée de la société Eastman Kodak, fabriqué aux USA et en Grande-Bretagne de 1963 à 1966. Pour plus de renseignements sur l'Instamatic 100, se référer au site http://as.halgand.free.fr/insta100.html). Comment voulez-vous attirer quelqu'un avec une photo comme ça ? Même Carla Bruni serait moche sur une photo comme ça (*).

Quand au texte de description, cela frise le ridicule. On me présente comme une montre à répétition à quarts (avec en plus un point d'interrogation).
Quelle insulte ! Quelle infamie !
Je vous laisse juge :
"montre gousset or poids brut 116 g environ, dimensions diamètre 54 m/m épaisseur 16 m/m. Sonne les heures, 1/2 heures, et 1/4 heures (?), prévoir révision pour calage. Pas de marque apparente. Aspect parfait."

Voici l'annonce, telle qu'elle était à l'époque :
[image]

Comment s'étonner, avec cette photo, ce texte et le prix initial si bas, que les enchères ne furent pas très actives. Seulement 7 ou 8 personnes prirent la peine d'enchérir.

Je ne me rappelle pas de mon passé, mais je suis sûre que jamais je n'avais été traitée de la sorte auparavant. Une personne de mon rang a droit à certains égards, au respect. Je ne demande pas que l'on se prosterne devant moi, mais il y a quand même un minimum. Quand j'y repense, cela me donne encore des frissons.

A la fin des enchères (le 17 Mars 2000 à minuit), mon prix était péniblement monté à 3.700 FF (560 €). Mon nouveau propriétaire m'achetait donc pour l'équivalent d'un RMI. Lui était ravi, mais moi, je préfère ne pas vous dire dans quel état moral j'étais. Le suicide étant interdit dans notre religion, cette option m'était hélas interdite. Et en y repensant, je me dit que finalement, c'est aussi bien.

Mon nouvel homme m'a raconté qu'il a appelé le vendeur pour discuter un peu avec lui, pour voir s'il avait l'air (ou plutôt la voix) honnête, pour connaître un peu mon passé, pour avoir des précisions sur moi.
Il s'est avéré que l'homme qui me vendait ne savait presque rien de moi. Il m'avait acheté, disait-il, à la femme d'un gendarme. Il m'avait amené chez un horloger qui avait dit qu'il ne pouvait pas (ou ne voulait pas) me réparer. En effet, suite à je ne sais quel problème, j'étais décalée : mes aiguilles et ma voix ne donnaient pas la même heure (j'apprit plus tard que les horlogers appellent ça le "décompte" ).

Il lui expliqua aussi qu'il avait demandé une estimation à l'horloger pour savoir combien je pouvais valoir. Et l'horloger lui avait répondu "environ 4 à 5000 Francs". Soit il n'y connaissait vraiment rien, soit il avait espéré que le vendeur lui propose de la racheter. Et dans ce cas, c'est de l'escroquerie pure et simple. J'ai du mal à penser qu'il existe des horlogers qui ne connaissent pas les montres à sonnerie comme moi, et leur prix moyen. Il a bien dû se rendre compte que j'étais une montre qui sort de l'ordinaire.

Visiblement, le vendeur n'y connaissait rien. Mais comment être sûr que je n'avais pas été volée ? Pas vraiment de moyen. A part proposer de payer par chèque pour pouvoir avoir une trace du vendeur, et essayer de deviner à sa voix si la personne est honnête, pas vraiment de moyens.

Le vendeur accepta les conditions proposées, et une semaine après, le nouvel homme de ma vie reçut un avis de la poste lui indiquant qu'il y a un paquet à récupérer.

Le lendemain matin, juste avant d'aller travailler, il alla donc me chercher à la poste. Dans le R.E.R. qui l'emmenait à son dur labeur (enfin, je dis ça, mais c'est une façon de parler), il ouvrit donc la boîte qui me protégeait.
[image]

Je me rappelle encore de ses yeux et de son sourire quand il m'a découvert. Un vrai gamin le soir de Noël qui découvre ses cadeaux. Il m'a regardée, manipulée avec délicatesse. Et puis il m'a mise en route. D'abord en me réveillant. Rarement un ressort n'a été remonté avec autant de douceur et de délicatesse. Mon coeur s'est remis à battre. Ma petite seconde à 6 heures s'est élancée. Malgré mes 100 ans, j'étais encore bon pied, bon oeil. Il m'a examinée. Mon boîtier en or était dans un état impeccable. Pas une bosse, pas une rayure, pas une ride (et sans l'aide de la crème Oil-Of-Olaz, en vente dans toutes les bonnes épiceries). Mon cadran, qui est la pièce la plus délicate et la plus fragile, était exceptionnel. J'ai vu beaucoup de mes consoeurs avec des cadrans fêlés, cassés, avec des aiguilles en moins. Mais pas moi ! Belle comme au premier jour. Ce qui me fait penser que mes autres hommes, mes autres propriétaires ont dû m'aimer, eux aussi, pour prendre autant soin de moi. J'ai oublié qui ils étaient, mais je suis sûre qu'eux ne m'ont pas oublié. Certains doivent être morts (dont celui -ou ceux- qui m'a donné la vie), d'autres très vieux. Mais leurs mains ont dû me cajoler, me caresser, me protéger, me cajoler.

Puis, il me mis sur le ventre, afin de voir ce que cachait mon boîtier.
[image]

Avec son ongle, il ouvrit le premier couvercle
[image]

Puis le second.
[image]

[image]

Avant de révéler ...

[image]

Mais là où j'ai vraiment vu qu'il tombait amoureux de moi, c'est quand il m'a fait chanter. En poussant doucement sur mon bouton à ma gauche, il a réveillé mes 3 cordes vocales. Ré Ré Ré - Fa Mi Fa Mi - Fa Fa Fa Fa Fa

Il était émerveillé. Il était sous mon charme. Mais le pauvre ! Il n'y connaissait rien en répétitions. Il croyait bêtement que j'étais une montre répétition à quarts, comme l'indiquait la description sur IBazar. Le fait que ma sonnerie se fasse en 3 étapes, ça n'a pas fait Tilt dans sa tête :

Une première série de coups sur un timbre
Puis une seconde série (assez courte) sur 2 timbres (en fait, sur 3 timbres, mais à l'époque, j'avais un petit problème)
Et enfin, une troisième série de coups
Je vais être gentille. Je vais mettre ça sur le coup de l'émotion.

Il faut dire que si mon ancien propriétaire n'y connaissait rien, mon nouveau n'était pas un spécialiste. La seule fois où il avait vu (et entendu) une montre à répétition auparavant, c'était quelques mois auparavant, lors du premier dîner horloger. L'un des participants, Pierre, avait amené une très jolie Répétition Quarts, qui l'avait émerveillé. Mon nouvel homme s'était donc dis que ce serait pas mal d'en avoir une lui aussi. Mais du rêve à la réalité, il pensait que cela prendrait plus de temps, plus d'argent, et que ce serait beaucoup plus compliqué. Et voilà qu'il se retrouve avec moi dans ses mains.

Comme il n'y connaissait rien, il décida de contacter Pierre. De mémoire, voici un résumé de leur échange de mails :

JJ - Salut Pierre, désolé de te déranger, mais ça y est, j'ai reçu ma répétition quart. En fait, j'ai l'impression que c'est une répétition minute. Mais comment je peux savoir ?

Pierre - C'est simple, si ça sonne les heures, les quarts et les minutes, c'est que c'est une répétition minute.

JJ - Ben oui, j'ai bien l'impression que c'est ça, mais l'heure indiquée par les aiguilles et celle indiquée par la répétition ne sont pas les mêmes.

Pierre - C'est pas grave, ça. Mais tu as vraiment de la chance. Rappelle-moi combien tu l'as payée ?

JJ - 3700. Plus 100 francs pour les frais de port.

Pierre - C'est pas possible ! C'est à peine plus que le prix du poids de l'or de la boîte.

JJ - Ben, p't'être. J'ai l'impression que la montre a 3 marteaux. Et il y a un truc bizarre : sur le coté du boîtier, près de la couronne de remontage, il y a une sorte de bouton avec indiqué "Sonnerie / Silence". A quoi ça sert ?

Pierre - Bon sang ! Tu as très probablement une répétition minute Grande ou Petite Sonnerie.

JJ - Ah bon. Et c'est bien ? Ça marche comment ?

Pierre - Tu parles que c'est bien. Tu as une chance incroyable. Laisse le bouton sur "Sonnerie", et chaque quart d'heure, la montre va sonner automatiquement.

JJ - Non, ça marche pas. Je l'ai déjà mis sur "Sonnerie", et depuis plus d'une demie heure, elle n'a pas sonné.

Pierre - Ah. Mauvaise nouvelle. Parce que pour réparer une montre comme ça, ce n'est pas donné.

JJ - J'ai une autre question : J'arrive pas à la mettre à l'heure. Impossible de tirer sur la couronne de remontoir.

Pierre - Regarde s'il n'y a pas un bouton à droite ou à gauche de la couronne. S'il y en a un, appuies dessus et tourne doucement la couronne. La mise à l'heure se fait souvent comme ça sur les montres gousset.

JJ - Bravo. Ça marche.

Pierre : Bon, je te laisse, j'ai du boulot.

JJ - Du quoi ?

Pierre - Non, rien, tu peux pas comprendre. Salut

JJ - Salut


Vous l'auriez vu ! Il était tout retourné ! Il pensait acheter une répétition quart, et il se retrouvait avec moi, une répétition minute Grande Sonnerie. Vous parlez d'une heureuse surprise.

Ensuite, il contacta Clément, qui lui conseilla d'aller rendre une petite visite à l'horloger de chez Breguet : Jean-Baptiste. Ce qu'ils firent. Cela tombait bien, car depuis une petite semaine, je commençais à montrer des signes de fatigue. Je sonnais toujours les heures et les minutes, mais les quarts d'heures étaient aussi silencieux qu'un couvent de bonne soeurs ayant fait voeu de silence.

Je me retrouvais donc dans les mains qui sont probablement les plus expertes de France. Jean-Baptiste me déshabilla, c'est à dire qu'il sorti le mouvement du boîtier, afin de pouvoir apprécier les 2 cotés de mon corps. Une séance sur la vitre de la photocopieuse plus tard, il réinstalla délicatement le mouvement dans le boîtier.

[image]

[image]


(*) A l'époque où j'ai écris ce texte. Je ne ferai pas de commentaire sur l'état actuel de cette personne.

---
Ma nouvelle montre : HDDWatches (aussi sur Twitter)
Les Origami Watches : www.origami.watch.


Discussion complète:

284561 messages dans 23394 discussions, 40261 usagers enregistrés, 130 usagers en ligne (0 enregistrés, 130 invités) :
RSS Feed
powered by my little forum