L'épatant thriller de la saga Niton en 3D - unique ! (Revues & Essais)

posté par Ed the Grocer , Paris, 25/08/10, 17:29
[image]

Les publications officielles de l'organe de la Federation Horlogere Suisse permettent de reconstituer une part de l'évolution de Niton dans le temps.

Suivons ce jeu de piste haletant , que j'ai laissé dans le contexte ( la page ) d'origine , pour garder l'ambiance :

10 octobre 1922 : la Manufacture de Montres Niton SA reprend la Société en nom collectif Jeannet Morel et Bourquin , au capital de 80 000 francs. Les administrateurs sont William-Auguste Jeanneret, Edouard-Henri Morel, Achille-Alfred Bourquin et Samuel Reymond .

Ces prénoms font rêver .

[image]

_____________________________________________________



28 fevrier 1923 : Réclame : La Manufacture de Montres Niton S.A livre avantageusement tous genres de mouvements de forme pour bagues, bracelets et pendentifs . Mouvements plats et ultraplats - calibres spéciaux réservés à preneurs réguliers . 2e pris au concours officiel de 1922.

Il s'agit de la seule publicité ( pub , ad ) que j'ai pu retrouver pour le moment. Elle sera utilisée à plusierus reprises.

[image]

_____________________________________________________



12 novembre 1923 : Samuel Reymond quitte le conseil d'administration. Il ne reste plus que administrateurs à prénom double. On verra par la suite que les administrateurs à prénom simple ne portent pas chance à la Fabrique

[image]

_____________________________________________________



24 mars 1925 : à nouveau de la réclame

[image]

_____________________________________________________



24 juillet 1925 : l'ancienne société Jeannin Bourquet et Morel est radiée

[image]

_____________________________________________________


1er mars 1926 : un brevet dont je n'ai pas la trace dans cette publication : organe du remontoir de la mise à l'heure dans un mouvement de forme très étroite

[image]
[image]
[image]



_____________________________________________________



7 avril 1926 : Concours : " Fabrique - Chronometre de Poche " La fabrique des Montres Niton : 2e prix, derrière Patek et Vacheron . On remarquera que le règleur Wehrli , concourt aussi pour Patek , ce qui justifie les liens entre les deux maisons. peut être s'agit il là du calibre Niton emboité par Patek ?

Egalement mention "honorable" au concours de séries

[image]

_____________________________________________________



14 septembre 1926 : Brevet : " mecanisme de remontoir et de mise à l'heure pour montre de petite dimension et de longueurs relativement grandes par rapport à leur largeur " . Ouf.

[image]

J'ai retrouvé le brevet en question :

[image]
[image]
[image]

_____________________________________________________



2 avril 1927 : concours chronometre de poche pièce isolée : à nouveau un deuxième pris devant Patek et vacheron . Le régleur H.Wrhrli arrive 4e ex aequo au concours Guillaume des régleurs , et bénéficie heureusement de l'apport in extremis des fonds d'un généreux donateur pour toucher son prix complet ...

[image]

_____________________________________________________



21 juin 1927 à 18 heures et quart : dépot du dessin / modèle de deux mouvements de montres

[image]

_____________________________________________________



5 mai 1928 à 17 heures un quart : dépot de trois modeles de cadrans et aiguilles pour montres et pendulettes

[image]

_____________________________________________________



16 mars 1929 : concours de pièces isolées 1928 - 2e et 3 e prix - Henri Wehrli toujours régleur

[image]

_____________________________________________________



15 fevrier 1930 : Diplome du Departement du Commerce et de l'Industrie de la Ville de Geneve , récompensant la fabrique du Canton qui a fait controler le plus grand nombre de pièces , devant Patek et Wenger

[image]

_____________________________________________________



22 mars 1930 : résultat des concours 1929 : 2 e prix devant Patek, Henri Wehrli regle toujours pour les deux maisons

[image]

_____________________________________________________



19 février 1931 : le capital social est porté à 180 000 Francs. Pietro Ponti de nationalité italienne, devient secrétaire et administrateur , à coté d'Alfred Bourquin

[image]

_____________________________________________________



21 mars 1931 : 2e diplome derrière Patek ( nombres de pièces certifiées dans le canton en 1930

[image]

_____________________________________________________



2 au 12 avril 1932 : Niton expose à la Foire Suisse de l'Horlogerie à Bale

[image]

_____________________________________________________



16 décembre 1932 : prolongation de brevet pour un dispostif pour l'indication de l'jeure et des minutes pour montres et penduelettes : serait celui de l'heure sautante [size=1]( jumping hour ) ?

[image]

_____________________________________________________



30 décembre 1933 : la fin approche , la crise a frappé. Le capital des manufacture des Montres Niton passe de 180 000 à 19 800 francs, les administrateurs Morel et Ponti sont démissionnaires, seul reste Alfred Bourquin ...

[image]

_____________________________________________________


[/size]
Je trouve ces quelques traces finalement très émouvantes, dans leur sécheresse administrative, quand on sait qu'il ne reste quasiment rien de la Manufacture des montres Niton S.A. maintenant , si ce n'est ce présent post que j'élève patiemment comme un monument funéraire pour rappeller leur mémoire , mausolée s'élevant dans le déser du web...

---
Ed the Grocer ancienne maison l'Epicier


Discussion complète:

276241 messages dans 22763 discussions, 37324 usagers enregistrés, 319 usagers en ligne (2 enregistrés, 317 invités) :
octave.dong, hermione.lecocq
RSS Feed
powered by my little forum