Gargamel


13/06/23, 14:49
 

Bracelets : le diable est dans les détails (GS/Omega) (Revues & Essais)

Pour remettre le temple au centre du village...

J'ai remis récemment le bracelet acier sur la speed 1861, car grâce au demi-maillon UncleSeiko, le réglage est parfait.
L'alignement des planètes actuel fait que je me retrouve avec le chrono GS à la maison également.

L'occasion de noter une différence supplémentaire entre leur bracelets respectifs. Ça m'a donné envie d'en parler un peu.

Trop souvent j'entends dire que GS fait des bracelets "Omega" :surprised:
S'il est vrai que le dessin est le même que celui des bracelets Omega jusqu'à il y a peu (en mettant de côté les boucles), l’exécution est tout autre.

Un peu la flemme de faire des photos, j'en ai repris sur le site du vendeur américain DavidSW.

Exemple du bracelet Omega :
[image]

Zone "rose" : C'est peut-être la différence la moins évidente en photo. La partie polie sur ces maillons est solidaire du maillon central et la jointure avec la partie centrale ressemble finalement plus à une rainure qu'à autre chose.
Je suppose qu'une machine va ensuite polir ces extremités.

Zone "verte" : les maillons ont tous cette forme ovoïde. Ils sont bombés au dessus et en dessous.

Zone "bleue" : la bordure des maillons est polie assez sommairement.

Prenons maintenant l'exemple du bracelet typique Grand Seiko :
[image]

Zone "rose" : Comme je le disais, il est difficile de faire la différence en photo. En main en revanche, lorsque les maillons bougent, on remarque que ces parties polies sont en définitive des pièces additionnelles attachées au maillon central par le milieu. De sorte que on les voit bouger légèrement.

Zone "verte" : les maillons sont légèrement bombés sur le dessus, un peu moins que chez Omega. En revanche l'intérieur de l'ensemble des maillons est concave. Cette différence va se retrouver dans le confort au porté.
Une image pour illustrer l'intérêt de cette forme concave :
[image]

On le voit ici également sur l'ensemble des maillons :
[image]

Zone "bleue" : la bordure des maillons est franchement polie. Cela se voit, cela se sent au toucher. Il y a un travail bien plus important ici.

En bonus, le bracelet des SBGH255/257 :
[image]

Ce que j'ai expliqué sur le bracelet GS s'applique ici.
En complément on notera sur la zone "rouge" le chanfrein oblique de chaque maillon d'extrêmité, dans le style très anguleux du boitier.

Une autre photo avec le détail de la pièce de bout.
[image]

C'est tout simplement beau.

En conclusion, oui ils se ressemblent au premier coup d'oeil.
Mais en prenant un peu plus le temps on note de nombreuses différences à l'avantage des GS.

Le résultat d'une réflexion et d'un travail manuel bien plus important :ok:

autrichongris
[image]

13/06/23, 15:05

@ Gargamel

Bracelets : le diable est dans les détails (GS/Omega)

Merci pour ce luxe de détails qui rendent notre passion infinie...

---
Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir. Sviatoslav Richter

mostra
[image]

corse,
13/06/23, 17:59

@ autrichongris

Bracelets : le diable est dans les détails (GS/Omega)

Merci, voilà des détails qui font la différence ; en horlogerie les détails n'en sont pas.


S'ils fallait engager l'écriture sur un de ces détails et après t'avoir lu avec attention, j'ai une remarque, éventuellement positive et peut être à porter au bracelet Omega.

Nous parlons de la zone verte.

Maillons convexes (pour les deux faces) pour Omega,
Maillons concaves côté peau et convexe pour l'autre côté pour Seiko,

Pourrions nous imaginer que chaque maillon convexe côté peau, donc chez Omega et qui je te donne raison épouse moins bien la peau du poignet, serait un bénéfice car la peau respirerait mieux,
Cette forme convexe s'opposant à la forme du poignet, engendrerait moins de zones en contact avec la peau ; le truchement des maillons avec leurs axes étant suffisant pour épouser la forme du poignet.

:-D

Gargamel


13/06/23, 18:18

@ mostra

Bracelets : le diable est dans les détails (GS/Omega)

Très bonne question.
Cependant même sur un poignet tout en os, la peau est souple et le maillon n'est pas non plus une sphere. Donc je doute que ça soit suffisemment bombé pour laisser respirer.
Pour ça, on va plutôt aller chercher le shark mesh de chez Omega par exemple.

Et tiens, une autre référence, un bracelet de Submariner avec ses maillons concaves côté peau :
[image]

mostra
[image]

corse,
13/06/23, 22:37

@ Gargamel

Bracelets : le diable est dans les détails (GS/Omega)

Rolex fait dans le concave aussi en effet et ils ont leur petit succès

léo
[image]

Kallisté,
14/06/23, 21:30

@ mostra

Bracelets : le diable est dans les détails (GS/Omega)

Merci pour cette étude approfondie :ok:

Pour rajouter une petite pierre à l'édifice, mon poignet me dit que le confort d'un bracelet qu'il porte se joue sur 3 éléments ;-)

1) la " souplesse " du bracelet : souvent liée à des maillons de petites dimensions style Jubilée ou celui de la Speedmaster actuelle ...

Ce dernier n'est pas concave de l'intérieur, mais très souple d'où un confort nettement amélioré par rapport aux versions précédentes( dixit mon poignet toujours :-) ) ...

[image]

2) la possibilité de bien l'ajuster à la taille qu'il Lui (toujours le même) convienne vraiment, par les petits trous trous en nombre suffisant à la boucle ( style Oyster ancien régime de la Maison Roro) ou par exemple sur le bracelet de cette Zénith .. (qui de surcroit, je viens de m' en apercevoir a des maillons concaves ;-) )

[image]

3) Son poids : Il a toujours préféré les bracelets légers aux bracelets lourds , or la tendance "lourde" ( c'est le cas de le dire) est au blindés pleins...

Par exemple ce vénérable bracelet 7836 de 1969 est très léger ...( celui de la Rolex 5513) bien plus que celui de la Tudor BB58 ( qui reprend l'esthétique de son voisin, mais pas la recette magique : souple, réglable à la boucle, léger

[image]


Mais je n'ai abordé que l'aspect confort, et non la qualité et le travail esthétique réalisé !

---
" Ce n'est pas le doute, c'est la certitude qui rend fou "
Friedrich Nietzsche

Gdi
[image]

Région Parisienne,
15/06/23, 10:56

@ léo

Bracelets : le diable est dans les détails (GS/Omega)

Pour compléter sur les éléments de confort, je pense qu'on peut aussi rajouter la "respirabilité" des maillons, avec pour ma part un satisfecit total sur le semi grain de riz de Doxa sur ma Sub qui m'accompagne tous les étés.
Comme ce bracelet en 22mm est très lourd il rééquilibre le porté qui peut être lâche sans trop de rotation, ce qui contribue encore à l'aération.

Je rajoute aussi en critère personnel la conductivité thermique, avec au top le titane évidement qui n'est jamais froid au porté. Sur ce plan les bracelets Omega Seamaster Ti sont nickels (galbe, 1/2 maillons, boucle, toussa..)

[image]
[image]

Gdi
[image]

Région Parisienne,
15/06/23, 10:59

@ Gargamel

Bracelets : le diable est dans les détails (GS/Omega)

Clair, net et précis CQFD :ok:
Merci Gargamel

290572 messages dans 23867 discussions, 42607 usagers enregistrés, 795 usagers en ligne (2 enregistrés, 793 invités) :
Kim75, chouchou
RSS Feed
powered by my little forum