Philou1971
[image]

Entre betteraves et champagne !,
10/02/22, 10:24
 

Pierce 134, le chronographe à l’aiguille volante… (Revues & Essais)

:waving:
Commençons par le début :

La lumière fut.
Comme c’était il y a 13,77 ± 0,040 milliards d'années, je vais résumer un max :
C’est chaud, ça grandi (rien de sexuel), ça refroidi, les étoiles, les galaxies, les planètes, toussa.
La terre, l’amibe, l’homme, Jésus et 1971 années plus tard, moi et…
J’étais donc dimanche à Houten en Hollande pour Rikketik, la bourse horlogère la plus grosse d’Europe. :ok:

[image]

[image]

C’est vraiment grand ! Mais comme pour ma dernière visite, point d’autre photo, les vendeurs contrairement à ceux que l’on croise en France, ne veulent pas que je prenne des photos. Je leur précise bien que c’est une photo du stand dans sa globalité, pas de détail, pas de visage. Mais non.:-(

Alors du coup, voila la montre que j’ai chopée : Chronographe Pierce, calibre Pierce 134.
Hé oui, le mouvement est manufacturé par Pierce. Je croyais que cette marque avait emboité des Venus, mais pas seulement !

[image]

[image]

[image]

[image]

Poussoirs surdimensionnés, pratique pour lancer le chrono avec des gants. Cadran (superbe) mais plutôt chargé !
Le texte Pierce bien sûr au-dessus du centre en direction de midi, et CHRONOGRAPH ET WATERPROOF en dessous de aiguilles en direction de 6h00.
Au centre : Télémètre en miles (jusqu’à 12, donc on retrouve bien le 19km d’une échèle kilométrique, j’ai vérifié mais ce n’était pas la peine, les anciens savaient compter !).
Ensuite les chiffres arabes revêtus de matière lumineuse (qui ne l’est plus).
Ensuite le chemin de fer des secondes marqué toutes les 5 secondes par des chiffres arabes. Le détails intéressant et pas courant, c’est le changement de hauteur de chaque trait qui définit un intervalle d’une seconde. L’utilité semble évidente, une meilleure lecture des secondes chronométrées. En outre l’effet visuel est intéressant.
Enfin, le tachymètre escargot, gradué de 800km/h à 20km/h, il faut compter les tours…
A tout ça s'ajoute le compteur de seconde de l'heure en bas à 6 h, pas bien gros mais gradué en chemin de fer, et le compteur des minutes du chrono, graduées aussi en chemin de fer, et chose rare sur 60min...

Et aussi il faut avoir une sacrée bonne vue ! Mais à l’époque ces chronos était destiné à de jeunes militaires…

Coté dimensions, c'est un diamètre 33.9, ouverture 29.56 et auteur de 12.54. Des cotes très semblables à mon chrono Aristo.

A noter, il existe une version monopoussoir :

[image]

Ainsi qu’une version or :

[image]

Il existe peut-être une version or monopoussoir, mais je n’en ai pas vu…
Il y a d’autre version de boitiers, avec d’autre versions du mouvement, notamment avec un incabloc. Et d’autre version de cadran aussi. Dans cette base de données monstrueuse en quantité, je trouvé le mouvement :

https://watchguy.co.uk/cgi-bin/library?action=show_photos&wat_id=3062&tk_id=656759321

Il y a plusieurs milliers de montre qui sont ainsi visible jusque dans leurs entrailles… :

https://watchguy.co.uk/cgi-bin/library

Bien bien bien… Le mouvement donc et le pourquoi de mon titre, l’aiguille volante…

[image]

C’est donc une photo qui n’est pas de moi, j’ai la flemme et la trouille aussi d’ouvrir. Avec cette boite vissée au quatre coins, je ne suis pas confiant. Alors je m’abstiens !

Le calibre 134, rarissime est d’une complexité hors du commun. Non pas qu’un mouvement chronographe (à roue à colonnes) soit simple. Mais là, lors du déclenchement du chronométrage, l’aiguilles de secondes s’envole littéralement, elle monte.

Petit montage maison :

[image]

Evidement, ce n’est pas une envolée phénoménale… de l’ordre de 0.15/0.2 mm. Mais elle est sensible à la loupe, à l’œil nu pour ceux qui sont jeunes et pas presbyte…

Alors, pourquoi ce mouvement de va et vient de l’aiguille des secondes ? et bien je vais vous le dire… ou plutôt voici les documents trouvés sur le net :

[image]
[image]
Crédit image : https://www.cliniquehorlogere.ch/fr/base-chronos/pierce-leon-levy-bienne/pierce-134.html

Alors j’ai trouvé ça intéressant, mais je me suis dit que ce n’était quand même pas d’une évidence folle…

Je suis aussi tombé sur des explications chez le bien connu site Ranfft (je ne savais pas mais en fait c’est le nom de Roland…) bref.

[image]

Là c’est standard… Mais après un peu moins…

[image]

[image]

Ha bah oui ! Là, c’est tout de suite plus clair ! Enfin pas tant que ça…

Bref, vous l’avez tous comprit, les mecs qui ont pondus ce machin étaient dingues. Ils auraient pu faire voler une fusée avec du jus bananes qu’ils auraient essayés…

Cela dit, pour la beauté mécanique, c’est très réussi. Et là, on comprend mieux la rareté : il n’a pas dû être fabriqué en masse, il est ancien et aussi l’entretient et le réglage ne sont pas du gâteau !

En tout cas, ça fonctionne, il faut une bonne impulsion franche au déclenchement, mais on s’y habitue.

Voila, maintenant quelques photos de l’utilisateur, la partie émergée de l’iceberg quoi :

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

Le cadran est à couper le souffle, alors respirez maintenant…

Je pense que les aiguilles heures/minutes ont étés rénovées, trop parfaites. Elles devaient etre trop abimées, je demanderai à l'occasion à mon ''fournisseur'' :-D
Le cadran est lui original, les impressions sont trop précises, et à la (grosse) loupe, quelques menus défauts de vieillesse apparaissent.

Deux petites dernières pour la route, avec ses copines chrono anciennes :

[image]

[image]

Voila… La prochaine Rikketik c’est le 24 avril… On y trouve de belles choses !
Je vous conseille d'y aller (mais c'est difficile pour un français, problème de paiement du ticket).

:waving:

---
Impossible de vous donner l'heure : Elle change tout le temps ...

nonosore


10/02/22, 14:13

@ Philou1971

Pierce 134, le chronographe à l’aiguille volante…

Un grand merci pour la découverte!
Je connaissais Pierce pour avoir essayer de chopper un chrono mili pendant longtemps, mais pas ce mouvement!

Va falloir relire tranquillement cela une fois rentré à la maison :-D

Ed the Grocer
[image]

Paris,
10/02/22, 15:44

@ Philou1971

Pierce 134, le chronographe à l’aiguille volante…

Salut !

Belle revue bien documentée, et belle pièce. Ce diametre mesuré, mais avec ces gros poussoirs et cette grande couronne donne un rendu superbe.

Je connaissais la réputation de complexité de ces calibres, maintenant je comprend mieux pourquoi !

---
Ed the Grocer ancienne maison l'Epicier

Montres1
[image]
Lagos - Nigéria,
10/02/22, 16:11

@ Philou1971

Pierce 134, le chronographe à l’aiguille volante…

Bravo il est très beau et en superbe état !

J'avais entendu parlER du calibre Pierce par un de mes amis collectionneurs qui m'avait expliqué la complexité et surtout la fragilité du mouvement (je ne m'y étais pas intéressé outre mesure étant techniquement très limité :lol2: ), mais j'avais compris à ses explications qu'une petite patte bloquait le mouvement (ce que ton explication semble confirmer plus ou moins) et que si celle-ci casse, il devient très difficile à réparer...
Il m'avait également dit qu'il fallait se méfier des chronos Pierce en vente qui ne fonctionnent pas toujours et qu'il est compliqué de remettre en route.

Enfin une belle pièce qui a toute sa place dans une collection de chronos ! :ok:

Philou1971
[image]

Entre betteraves et champagne !,
10/02/22, 16:44

@ Montres1

Pierce 134, le chronographe à l’aiguille volante…

Je confirme : mon horloger/vendeur m'a expliqué que les réglages sont difficiles car ils y en a plusieurs : m' l' n' et v'' si je me souviens bien. Le mouvement est plutôt fragile ce qui est infirmé par les textes d'époque... Mais à cette époque justement c'était le début des chronos de poignet...

Des infos complémentaires sur le Pierce 134 :

Son prédécesseur, le calibre 130, à été commercialisé en 1935, juste avant les JO de 1936 de Berlin.
Extrait de texte du site invenitetfecit.com/modeles/chronographe-pierce.html :

La montre nous est présentée dans la Revue Internationale de l'Horlogerie en 1936 : " Il manquait jusqu'à présent un chronographe bon marché qui, en dépit de ce fait, fonctionnât exactement. En raison de son prix à la portée de chacun, il doit être le collaborateur indispensable à l'entraînement de tout sportif. Le nombre des compétitions sportives officielles pour lesquelles des normes ont été fixées par les associations sportives n'est pas tel, qu'on ait pu se procurer les instruments coûteux nécessaires à leur chronométrage. Par contre, les chronométrages individuels, absolument indispensables à l'entraînement, sont tellement nombreux, qu'un chronographe, accessible par son prix à chacun, ne répond pas seulement au désir du plus grand nombre des sportifs, mais peut encore donner une grande impulsion à la vie sportive d'une nation en multipliant les possibilités d'entraînement rationnel. C'est dans ce but que la Fabrique d'Horlogerie Léon Lévy et Frères S.A. à Bienne et Moutier, a lancé, a l'occasion des Jeux Olympiques 1936, son chronographe compteur Pierce, qui a été vendu l'an passé en très grandes quantités dans les cercles sportifs italiens.

Le calibre 130 est un monopoussoir et en 1939 une seconde version est commercialisée, le calibre 134.

Autre extrait d'invenitetfecit.com :

Les premiers chronographes Pierce sont des modèles monopoussoirs avec un poussoir rectangulaire à 4h. En 1939 apparaît un modèle double poussoir à poussoirs ronds, le poussoir rond pouvant alors être utilisé occasionnellement pour des modèles à simple poussoir. En 1943 le chronographe sera doté d'un nouveau boîtier aux anses plus fines et plus longues.
Les mouvements utilisés sont le 130 pour la version monopoussoir et le 134 pour la version double poussoirs. Ce sont des calibres manufacture de conception simple et robuste, à roue à colonne et à embrayage par friction.

Pour résumer : la rondelle en matière plastique ''f'' embraye sur le disque ''j'' qui a des pointes ''p'' pour que l'accroche soit sans glissement...
Enfin je crois :-P

:surprised:

---
Impossible de vous donner l'heure : Elle change tout le temps ...

Exupery (Modérateur)
[image]
11/02/22, 10:57

@ Philou1971

Pierce 134, le chronographe à l’aiguille volante…

Merci de ce post!
Très beau chrono, original avec ses poussoirs géants. Découverte de cette marque, et aussi de cete bourse horlogère :ok:

---
**Exupéry (Modérateur)**

283729 messages dans 23333 discussions, 40031 usagers enregistrés, 34 usagers en ligne (1 enregistrés, 33 invités) :
jean luc desplats
RSS Feed
powered by my little forum