capitaine56

Page d'accueilToujours près de la mer,
08/07/18, 18:13
 

Borg, le suédois du dimanche soir (Général)

BWC, vous connaissez?
Bien entendu, tout le monde ici connaît cette sympathique marque de montres suisses.

[image]


Et bien ce n'est absolument pas de cette marque dont je souhaite vous entretenir. Je vais vous parler de BWC. L'autre.

Borg Warner Corporation, marque américaine née dans l'Illinois et qui fabrique des embrayages et des boîtes de vitesses d'automobiles et autres véhicules roulants. Parce que BWC, cela à rapport direct avec Georges W. Borg Corporation; et Georges W. Borg Corporation, c'est une entreprise tout aussi américaine qui fabrique des...
Montres.

Comment cela, vous ne connaissez pas les montres Georges W. Borg Corporation. On parie quoi que si?

Du kommer att första
. C'est du suédois. Mais vous avez déjà traduit. Cela veut dire, en gros: «Vous allez comprendre».

Allez, un coup d'Aquavit et je démarre.

[image]


Je démarre à reculons, pour remonter à l'an de grâce 1861, très précisément le 7 mai, dans la ville de Gryt, située, comme chacun sait dans le comté de l'Östergötland, ce qui se traduit en bon français par: Götaland de l'est.
Les habitants de l'Östergötland s'appellent les Ostrogoths et si vous ne me croyez pas vous pouvez aller vérifier sur Wikipédia.


La plus joyeuse vue de Gryt que je suis parvenu à dénicher:

[image]


C'est donc à cette date et dans ce ravissant comté que naît, par un beau jour de printemps Charles Borg.

Après vingt années passées dans ce charmant mais frais décor, Charles décide d'aller voir s'il fait meilleur temps ailleurs. Il fait route vers l'ouest et, en 1881, il s'installe à West Burlington, ce qui se traduit en bon français par Burlington de l'ouest, ce qui le change du Götaland de l'est, heureuse cité de l'Iowa, état du Middle West, (ou milieu de l'ouest) au nord des États-Unis. Vous vous orientez? OK, on continue.

Je n'ose même pas vous montrer une photo de West Burlington tellement c'est nul (s'il se trouve parmi les lecteurs un natif de West Burlington, je suis disposé à en débattre avec lui devant une bière au casino du lieu.)

Comme il s'ennuie à mourir, Charles prend épouse en 1884. Il se marie, comme c'est curieux, avec Amélia Kristina Nillson, elle même née dans l'Östergötland à Ostra Ed et émigrée la même année que son nouvel époux vers de nouveaux horizons. Je passe sur Ostra Ed qui n'a rien à voir avec cette histoire.

Le temps de faire quatre enfants à sa chère et tendre, les époux et leurs rejetons déménagent à Moline dans l'Illinois. Amélia décède en 1894. C'est là, qu'enfin, notre histoire commence.

Un p'tit coup de bourbon et c'est reparti.

[image]


Pendant trois ans, Charles est le super intendant de la «Moline Furniture Works», ce qui est absolument passionnant, n'est-ce pas?

[image]

Il œuvre ensuite pour la Deere & Mansure Company qui sera un jour connue par les agriculteurs de notre beau pays de France sous le nom de John Deere, ce qui n'a guère de rapport avec le sujet, je sais.

[image]


En 1904, Charles crée enfin sa propre entreprise. Parce qu'il a des idées, Charles, et qu'il a déjà déposé quelques brevets.

Machine à découper des colonnes en bois, pub de 1908

[image]


Sa meilleure idée: un embrayage. Pas n'importe quoi: un embrayage mono disque à sec, un truc que l'on utilise encore aujourd'hui sur pas mal de nos véhicules du vingt et unième siècle.

Poussant ses pions, Karl (Charles en suédois) s'associe avec un dénommé Marshall Beck pour fabriquer en grande série des embrayages livrés à toutes les marques américaines d'automobiles. En 1918, les deux compères émigrent à Chicago pour y poursuivre et embellir leur œuvre.

Le grand tournant s'effectue en 1928. Cette année là, l'entreprise fusionne avec trois autres sociétés spécialisées dans le domaine automobile. L'ensemble sera dorénavant baptisé: Borg Warner Corporation. BWC. On va y arriver et c'est pas trop tôt! Voilà qui s'arrose.

Une dégustation d'absinthe (invention suisse, ne l'oublions pas!) et on continue.

[image]


Maintenant que Papa Charles a assuré ses fins de mois et s'occupe à faire construire une modeste résidence à Rock Island,

[image]


son fils Georges devient le président de la Borg Warner Corporation et ne reste pas les deux pieds dans le même sabot suédois.

[image]


Lui aussi s'intéresse à l'automobile, mais outre les embrayages, les transmissions et les boîtes de vitesses plus ou moins automatiques, c'est sur un instrument du tableau de bord qu'il se penche: la montre électrique. Voilà, on y est, enfin; un rafraîchissement s'impose.

Un Jack Daniels, je vous prie. Double.

[image]


Cette montre électrique, je viens de la découvrir par la faute d'un ancien très proche collaborateur et néanmoins ami qui malgré son âge canonique continue à chouchouter de vieilles américaines (je parle voitures, hein!) et autres engins roulants aussi hors d'âge que lui et qui a trouvé moyen de m'en offrir une paire (pas des automobiles, des montres!), dont un modèle destiné à une Ford Crestline 1954

[image]


[image][image]


L'autre était montée sur une Studebaker des années 1950

[image]


[image][image]


Y A DU BOULOT!

Notre cher Georges propose sa première tocante électrique dans les années 1930. C'est un triomphe. Les montres de la Geo W. Borg Corporation se vendent comme des petits pains et bientôt non seulement les «Big Three» (Ford, GM, Chrysler) et toutes leurs marques (y en a trop) reçoivent ces montres, mais les indépendants (Studebaker, Nash, Frazer...)succombent.

Bien entendu, en bon business man, Georges veut d'abord faire du blé. Donc, il fait simple: tout le monde reçoit le même mouvement et ce pendant des années et des années. Seul l'habillage change, ce qui change tout. Voici la preuve que le groupe Swatch et ETA n'ont rien inventé en matière de «rationalisation».
Quelques exemples:

[image][image]
[image][image]

[image]


[image]


A partir du même mouvement électrique, Borg propose également une série de pendules à poser.

[image]


Supposons maintenant que je me saisisse de ce mouvement:
[image][image][image][image][image][image][image]


Supposons toujours que je le nettoie vigoureusement:

[image]

[image]


Puis que je le compresse:

[image]


Je vire la batterie extérieure:

[image]


Je la remplace par une pile bouton:

[image]


Je colle le tout dans une boîte:

[image]


Et j'obtiens à moindre coût:

[image][image]


C'est fou, non?[image]


Au cours de la seconde guerre mondiale, Borgpasse une trentaine de contrats avec l'US Army et lui fournit montres et autres radiocompas, minuteurs etc, montés dans différents engins, dont essentiellement des machines volantes B17 et B29, ce qui est beaucoup moins rigolo.

[image][image][image][image][image]


On trouvera ensuite des montres Borg sur des avions CESSNA, Beachcraft ou sur des bateaux.


[image]

[image][image]

[image]


Après les USA, les montres Borg vont conquérir le monde et d'abord, via WV, l'Allemagne. Qui dit WV dit Porsche, mais BMW est également atteint.

[image][image]


Ein schnapp, bitte. Nein, zwei.


[image]


Vient le tour de certains japonais, dont le mastodonte Toyota et

je me ferais bien un petit saké tiède, moi.

[image]


Ah oui! Là c'est du quartz et c'est donc une autre histoire.

De nos jours, Geo W. Borg, toujours filiale de BWC (Borg Warner Corporation), rebaptisé «Borg Général Control» est un spécialiste en matières de minuteurs et autres compteurs électriques et distribue sous différents noms pleins de trucs (400 modèles!) qui n'ont plus guère de rapport avec nos braves petites montres.

Celles-ci, boudées par les collectionneurs (sauf ceux de véhicules américains) valent à peine aujourd'hui une bolée de cidre,

[image]


mais bon; ça change un peu de Rolex...


DIN HÄLSA!

[image]

---
Jésus a reçu une montre pour sa communion. Depuis, c'est devenu la coutume. (Brèves de comptoir, tome 1, J.M. Gourio)

Mnementh
[image]
09/07/18, 18:01

@ capitaine56
 

Borg, le suédois du dimanche soir

Ben, c'est boudé peut-être mais il faut un gros bracelet quand même. :-D

Merci d'animer le forum en tout cas :yes: et avec autre chose que des banalités :flower:

---
Rien ne va jamais de soi...

Alex à ML
[image]
Ile de France,
16/07/18, 22:12

@ capitaine56
 

Borg, le suédois du dimanche soir

Bien tardivement (les vacances, mon pauvre monsieur, et la coupe du monde et le soleil et les apéritifs anisés toussa toussa, nous vivons dans un monde sans pitié) j'envoie enfin un grand MERCI CAPITAINE !

Pour ce sujet aride que vous sûtes arroser.

---
Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent.

Gregor Samsa

17/07/18, 23:17

@ capitaine56
 

Borg, le suédois du dimanche soir

Très sympa ton sujet :ok:

masterswimmer

19/07/18, 08:22

@ capitaine56
 

Borg, le suédois du dimanche soir

Excellent !
Plein d'humour, instructif, divertissant...
Encore !

Rochester

26/07/18, 17:44

@ masterswimmer
 

Borg, le suédois du dimanche soir

Le seul vrai Borg

[image]

il s'est reconverti dans le slip, avec succès

[image]

Mais du slip à l'horlogerie, il n'y a qu'un pas, que d'autres maisons ont franchi

[image]

257752 messages dans 21346 discussions, 31015 usagers enregistrés, 120 usagers en ligne (3 enregistrés, 117 invités) :
vroum1750, walton, leo.muriset
RSS Feed
powered by my little forum