capitaine56

Page d'accueilToujours près de la mer,
04/01/18, 15:03
 

Inventaire (Général)

«Inventaire à la « Trellières »

Un monument aux Morts,
Une église,
Une mairie,
un bureau
de Poste,
La maison de retraite avec ses résidents,
le cimetière subséquent,
quelques bistrots
et quelques commerçants,
Deux ou trois pâtés
de maisons
banales banales banales,
des immeubles beiges
plutôt moches,
huit mille habitants
au dernier recensement
et un
horloger-réparateur.

Et quel!

D'abord, il faut le trouver. Dans un bistrot, personne ne semble le connaître. Chez l'épicier non plus. Un quidam finit par me communiquer une adresse: avenue de la gare. Enfin! Il y a une plaque , sur le pilier d'un portail:

Léo Thoury, horloger-réparateur.

C'est là. Non. Personne ne répond à mon coup de sonnette. Je cherche et trouve un numéro de téléphone. Répondeur. Marre. Chemin du retour. Mon portable sonne. Je suis au volant. Zut. Arrêt. C'est lui, l'horloger-réparateur. Demi-tour. Il niche au fond d'une cour, entre un chocolatier et un caviste, aux confins d'une mini zone commercialo-industrielle. à quelques centaines de mètres de la plaque sur le pilier du portail. Il a déménagé et laissé la plaque. Pratique...

[image]


Je sonne. Il m'ouvre. Ciel! Quelles moustaches! Mais les moustaches font-elles l'horloger?

[image]


J'entre. Est-ce un atelier ou un placard? Trop grand pour un placard, mais de justesse. Disons, un cagibi. Un cagibi encombré: des pendules et des horloges (anciennes), l'homme les collectionne,

[image]


des publicités (jaunies) épinglées aux murs (vieux),

[image]


des rangements (âgés), des outils (pas jeunes),

[image]


un établi (pas récent)

[image]


et un horloger (jeune). Un très jeune horloger, même: il a vingt-trois ans.

Vingt-trois ans...insupportable, quand on affichera au compteur soixante quinze balais (usagés) la semaine prochaine. Joyeux anniversaire! Mon œil. J'aimerais bien connaître un type content de fêter joyeusement ses trois-quarts de siècle, sauf à être nonagénaire et à pouvoir revenir en arrière. Le gamin, lui, étale ses vingt-trois piges avec la décontraction de la jeunesse. S'il n'était pas plutôt sympa, je le haïrais. Reste à savoir s'il est bon horloger. Fouinons:

Pas de Flicflac en vue, ni de Festina, moins encore de Guess, de Lotus ou de Diesel, mais ça ne prouve rien encore: il y a un bocal plein de piles usagées, méfiance. Ah! Une pendule Charles X d'époque, ainsi qu'une Napoléon III

[image]


Une style Louis XVI, qui n'a certes pas connu la Révolution et plein d'autres

[image]


Tiens! Une «Pendastrava». Amusant, ça. Vous connaissez la «Pendastrava»? Mais si, voyons, l'horloge-tirelire des assureurs dans les années d'avant-guerre, avec la «Zénith». Non? On en reparlera.

[image]


Ci-dessous, ma «Zénith» tirelire qui arrive dans l'atelier du jeune homme

[image]


Sur l'établi, une Breitling. Bon. A quartz. Aïe. Elle est là pour changer un joint puis contrôler l'étanchéité, me dit-on. Ouais, passons. Pas loin, une Jaeger Le Coultre Mémovox, un tantinet fatiguée.

Là, sur un autre établi, c'est une Le Coultre à répétition qui attende de passer à la clinique. Enfin du vrai vieux, du vieux plus vieux que l'horloger-réparateur.

[image][image]


Parlons-en, de celui-ci, on est là pour ça, non?

Il a vingt-trois ans. Je vous l'ai déjà dit? Excusez-moi, c'est l'âge. Le revoilà:

[image]


Il est Bas Normand. Natif de cette redoutable région que l'on surnommait autrefois le «Triangle de la Soif», Domfront-Saint Hilaire du Harcouet-Mortain, triangle peuplé de bouilleurs de cru plus ou moins légaux et exportant vers d'improbables troquets plus ou moins louches de la capitale des hectolitres de calvados plus ou moins licites via des moyens et itinéraires plus ou moins obscurs.

Comment ce Normand pur pomme est-il venu se perdre à Trellières, seul Wotan le sait, et il n'en est pas sûr. Ce qui est sûr, c'est que le gamin a chopé le virus de l'horlogerie auprès d'un homme de l'art d'Avranches, Yves Bénéteau (ne cherchez pas la boutique, elle est fermée depuis longtemps), au tout début de son adolescence, en tripatouillant, sous l'œil bienveillant du Maître les organes d'une horloge qu'on lui avait offerte.

Définitivement contaminé, il a suivi les cours du lycée professionnel «Les Savarières» de Saint Sébastien sur Loire, près de Nantes, où il a passé son CAP et son brevet des métiers d'art, avant de poursuivre par une année de spécialisation «montres à complications» à Rennes. Bien loin de l'arc jurassien et de la Suisse!

A peine sorti du lycée, il décide de s'installer à son compte, dans le cadre d'une autoentreprise. Fol enthousiasme de la jeunesse! A l'heure où tous les horlogers ferment un à un boutique, un jeune fondu prétend remonter le courant. N'importe quoi! Mais ça fait du bien.

Il n'empêche que cela commence à marcher. La preuve, de plus en plus de professionnels lui confient les montres qu'eux-mêmes ne savent pas ou plus réparer, ce qui lui prend l'essentiel de son temps... et lui mange le plus gros de sa marge. Petit à petit, outre la clientèle locale, quelques amateurs commencent à hanter sa boutique et il espère qu'un jour, il sera en mesure de gagner sa vie en se consacrant seulement à ceux-ci et à leurs vieilles montres. l'espoir fait vivre...

En attendant ce jour,
il s'ennuie quelquefois
alors il fait un tour
dans sa vieille Simca


[image]


Pardon, Monsieur Brel, voilà qu'après Prévert, je m'égare encore, mais c'est vrai: Léo s'intéresse aussi aux vieilles autos, à sa collection personnelle de pendules, à l'accordéon chromatique qui ne quitte pas sa boutique et aux mécanismes d'horloges d'édifices, dont celui de la cathédrale de Nantes qui, soit dit en passant, est dans un état d'abandon scandaleux.

[image]

Image FR3, Léo Thoury et une journaliste visitant le mécanisme du carillon de la cathédrale de Nantes.


Mais ceci est une autre histoire.

Ah ! J'oubliais !

P.S. Je ne suis pas payé pour cette publicité, je ne suis pas non plus actionnaire de l'entreprise.

---
Un hasard a donné à l'homme l'intelligence.
Il en a fait usage: il a inventé la bêtise (Henri de Régnier)

Ed the Grocer
[image]
Paris,
04/01/18, 15:11

@ capitaine56
 

Inventaire

Tu nous redonne de l'optimisme, Capitaine, merci à toi, et longues vies aux jeunes professionnels ( et à nous aussi, vieux amateurs)

---
Ed the Grocer ancienne maison l'Epicier - Pour voir les photos otages de Photobucket ransomware : sur Google Chrome, download l'extension "Photobucket Hotlink Fix " et sur Firefox : " photobucket embedded image fix " ou "Photobucket Hotlink"

Laurent B
[image]
Près du Ciron...,
04/01/18, 16:28

@ capitaine56
 

Inventaire

Du sang neuf dans l'horlogerie, c'est bien, et content de voir que les jeunes de filent pas tous en Suisse...

:ok: :ok:

---
Instagram : rustikcuriositas

Néo
[image]
Entre mon clavier et mon chat.,
04/01/18, 17:47

@ capitaine56
 

Inventaire

Il a l'air très sympa ton jeune moustachu... Est il compétent ?

Tu as testé ?


---
D'approximation en inexactitude, la vérité se dissout et la place est faite à l'obscurantisme.

capitaine56

Page d'accueilToujours près de la mer,
04/01/18, 17:53

@ Néo
 

Inventaire

» [bleu]Il a l'air très sympa ton jeune moustachu... Est il compétent ?
»
» Tu as testé ?
»

Oui, pour l'instant sur du facile, mais pas de problème. Je lui ai confié deux ou trois trucs, dont une montre de gousset sur laquelle il a du boulot, mais je suis confiant.

---
Un hasard a donné à l'homme l'intelligence.
Il en a fait usage: il a inventé la bêtise (Henri de Régnier)

CAJM

AIX EN PCE,
05/01/18, 09:51

@ capitaine56
 

Inventaire

Merci pour ce reportage intéressant et coloré qui commence bien l'année Meilleurs voeux également

alemmar
[image]
Page d'accueil06/01/18, 12:43

@ CAJM
 

Inventaire

» Merci pour ce reportage intéressant et coloré qui commence bien l'année
» Meilleurs voeux également

Idem: ça fait plaisir de voir de vrais pros passionnés. Longue vie à cet horloger!

---
Please touch your own favorite watch with your kind heart and love for ever.
(I. Tokunaga)

http://watchphotosblog.eklablog.com/accueil-c24620802

ld-1910
[image]
le plus beau pays du monde...,
04/01/18, 19:34

@ capitaine56
 

Inventaire

Bonsoir mon Capitaine,
Je connais un horloger de dix ans plus âge que ce monsieur.
L un et l autre présente des passions et des pilosités comparables.
Les campagnes de France savent offrir quelques richesses. Il faut savoir les visiter!
Merci pour ce don de bonne adresse!
Bonne soirée
Laurent

---
il est toujours plus tard que l'on croit

Origami
[image]
Paris,
04/01/18, 20:51

@ capitaine56
 

Inventaire

:Laporte:

Super reportage, et cet horloger a l'air impressionnant.
Parce qu'une répétition minute à son âge, faut le faire.

Et comme d'habitude, c'est raconté avec panache, et c'est un plaisir à lire.

---
Ma nouvelle montre : HDDWatches (aussi sur Twitter)
Les Origami Watches : www.origami-watches.com.

léo
[image]
Kallisté,
11/01/18, 16:25

@ Origami
 

Inventaire

Un pur moment de félicité cet inventaire ! :ok:

Et très heureux que le " triangle de la soif " ai pu produire une jeune horloger doté de belles moustaches entre autres qualités ! :-)

Question: A l'heure où bien des marques horlogères contrôlent l' accès aux pièces détachées, comment font ils ces " indépendants " pour réparer quand il faut changer les pièces ? Ne serais ce pas là une explication à leur disparition progressive ?

Je me rappelle de la galère qui fut mienne pour trouver une solution pour réparer un calibre d' Oméga 30T2 ...

---
" Ce n' est pas le doute, c' est la certitude qui rend fou "
Friedrich Nietzsche

252576 messages dans 20997 discussions, 29483 usagers enregistrés, 108 usagers en ligne (8 enregistrés, 100 invités) :
jef33, plibou, Gér@rd, karmin, tictalcoolique, Toneatti, T.I.M., ANM1
RSS Feed
powered by my little forum