Tytil

13/06/16, 20:02
 

H.Moser & Cie : les 10 ans du Q.P revue détaillée part 1 (Revues & Essais)

H. Moser& Cie : Endeavour Perpetual Calendar





[image]


Contexte
Tout commence par une rencontre en 2007 au Ramada Hotel!
Très gentiment, bien que je n’aie aucun rendez-vous, on s’occupe de moi et j’ai finalement une présentation improvisée ! Et là, coup de foudre lors des essayages sur le quantième perpétuel or rose : la H. Moser Perpetual 1



Ce qui me plait instantanément sur ce modèle :
-un design sobre mais très élégant
-des proportions que je trouve idéales
-une lisibilité excellente : on est loin des cadrans surchargés qui habituellement caractérisent certains Q.P
-une réserve de marche de 7 jours avec indicateur : génial, je peux la poser pendant la semaine sans tout devoir re régler
-des caractéristiques particulières : perpetual flash date, échappement inter changeable, …
- une petite astuce pour l’affichage du mois
-une vrai légitimité horlogère : un spiral Straumann® maison, un calibre /mouvement « in house »
-un vrai confort au poignet grâce à un fond transparent avec un verre saphir bombé
- pour plus de sécurité, la fonction double push crown qui garantit d’être toujours au bon cran lors des réglages
-et enfin un côté pratique : un QP qui se règle facilement et dans tous les sens (en avant/arrière)


[image]

Bref, je suis séduit !

Et chaque année, lors de mon « pèlerinage » annuel à Baselworld, je continue de faire une petite visite sur le stand pour essayer les nouveaux modèles. Mais inlassablement je reviens sur ce modèle. Bon, il va me falloir économiser sévèrement car ce n’est pas dans mes budgets habituels…

Problème : chaque année, l’écart se creuse au lieu de se resserrer ! Les prix augmentent bien plus vite que l’inflation ou que l’évolution de mon pouvoir d’achat. Puis c’est l’heure du doute car j’apprends que les premières pièces assemblées un peu trop rapidement ont des problèmes de fiabilité (notamment l’affichage de la grande date ?)


Ensuite c’est la crise 2009 et en 2011 la santé financière de la société qui me préoccupe !
Mais les éditions de Baselworld se succèdent avec toujours un accueil irréprochable de la part de cette petite manufacture.

Finalement la famille Meylan rachète ce joyau en 2013. Me voilà un peu plus rassuré sur l’avenir de la société. Quant au budget, je vais devoir me séparer de certaines montres pour me recentrer. Entre temps, j’ai aussi l’opportunité de visiter la manufacture ce qui achève de me convaincre définitivement.

Et là, coup de chance. Quelques mois plus tard, une très belle opportunité se présente à moi et je saute donc le pas, faisant désormais partie des heureux possesseurs de ce calibre HMC 341!
Au final, près de 8 années se sont écoulées! Bilan après plusieurs mois de portée quasi quotidien : que du bonheur


J’ai décidé pour les 10 ans de ce quantième perpétuel magnifique de faire une revue détaillée de la belle ![/b][/b] Donc direction la manufacture et aussi un certain Andreas….


La genèse de ce modèle




On doit en partie la conception de ce magnifique Quantième Perpétuel H. Moser au génie d’Andreas Strehler! C’est en effet lui qui a créé et aussi assemblé une dizaine de mouvements HMC 341 entre 2001 et 2006 (incluant tous les prototypes)

[image]

Andreas a un parcours horloger impressionnant :
Il rejoint ensuite directement à l’âge de 20 ans l’atelier Renaud et Papi au Locle en tant qu’expert-concepteur/ chef prototype !
Il a ensuite participé au projet Chronoscope chez Chronoswiss en 2002, puis le projet Perpetual 1 chez H. Moser en 2003. En 2006, ce sera un autre projet : le chronographe chez Maurice Lacroix puis Harry Winston Opus 7 en 2007 et aussi une collaboration avec maître du temps
Au total, Andréas est le dépositaire aujourd’hui de 11 brevets

Mais revenons à nos moutons …Petit flash-back

A l’époque, quand Andréas entre en contact avec la manufacture, H.Moser & Cie, c’est seulement 3 personnes !
- Dr Jurgen LANGE : l’initiateur de la renaissance
-Eric Moser
-et Michel Staub



Retour sur la renaissance H. Moser




-C’est donc le Dr Jurgen LANGE (ingénieur précision allemand qui a travaillé chez IWC en tant que directeur technique et aussi chez Eterna) qui eut l’idée en 2002 d’enregistrer la marque Moser Schaffhausen AG. Il en sera le Vice-président
Il recrute alors des horlogers créatifs free-lance :
1. Andreas Strehler (membre AHCI)
2. Rolf Lang (précédemment chez A.Lange & Sohne)
3. Martin Spöring

-Andreas est en 2002 déjà membre de l’AHCI et recevra plus tard le prix Gaia
L’Académie Horlogère des Créateurs Indépendants (AHCI) regroupe des créateurs indépendants. Elle compte 35 membres dans le monde. Il en est actuellement le président ! On doit donc à Andreas notamment toute la conception et le calcul du mouvement HMC 341 qui équipe ce Q .P

[image]

-Rolf a officié dans la région de Dresde / Glashutte (chez Tutima). Désormais, il est basé à Bad Gottleuba (Allemagne de l’Est, près de la frontière tchèque) et a créé sa propre manufacture. C’est le père de Marco Lang (Lang & Heyne). Il est arrivé plus tard chez H. Moser et il a notamment travaillé sur l’assemblage des échappements.

[image]


-Quant à Martin, il est désormais établi à Luzerne. Son père, Jorg est notamment connu pour sa collaboration dans le projet l’horloge astronomique Türler de 1986 à 1995

https://www.ochsundjunior.ch/the-tuerler-clock/
http://www.uhrmacher-spoering.com/

Martin a travaillé chez Gérald Genta et Renaud & papi. Chez H. Moser, il s'est occupé du dossier des plans et il a créé le system GMT avec l'indication 12/24heures.

[image]





Monsieur LANGE nomma également Roger Nicholas BALSIGER (arrière-petit-fils de Heinrich Moser) comme président d’honneur

Pour le conseil d’administration, ce sera :
-Eric MOSER sera le président du conseil d’administration (sans aucun lien de parenté avec la famille Moser). Il fait partie du trio présent depuis le début de l’aventure
-Michel Staub : administrateur et membre de la direction. Il est fait partie du trio originel
-Ulrich Blauw : membre du conseil d’administration
-Christophe Born : membre du conseil d’administration
-Daniel Zimmerman (ex directeur des ventes Chopard)

[image]


-Plus tard, en 2007, Mr Thomas STRAUMANN rejoindra l’équipe notamment en tant qu’investisseur. Il a encore aujourd’hui 10% du capital. Il a fait fortune dans les implants dentaires. Mais son oncle était dans l’horlogerie, ceci explique cela….C’est lui qui gèrera notamment les finances de la société. Bien lui en a pris car au final l’épisode H. Moser lui aurait tout de même coûté au final près de 100 M$ aux dires de certains…

Les 3 premiers modèles sortiront 3 ans après soit en 2005 :
-la Mayu (aujourd’hui dénommée Endeavour Small Seconds) : c’est le modèle de base de la collection avec le mouvement HMC 321
-la Monard (aujourd’hui Endeavour Centre Seconds) : mouvement HMC 342
-et la fameuse Perpetual 1 (designé crée par Andreas, aujourd’hui renommée Endeavour Perpetual Calendar) : mouvement HMC 341



On a donc dès le lancement de la société 3 mouvements: HMC 341, HMC 342 et HMC 321. Plus tard arrivera le HMC 343 pour la Monard Date



Epoque 2003-2012




On l’a vu ensemble, de nombreuses caractéristiques (ou complications) parfois inédites caractérisent cette montre. Au final, avec toutes ses complications et ces contraintes intrinsèques, il faudra 2 ans de développement avant le premier prototype

Une première présentation a lieu en 2005. Puis ce sera la mise au point finale (fine tuning) du mouvement
A l’époque, H. Moser travaillait avec un réseau de sous-traitants sous contrat. Une vigilance toute particulière fut apportée à la formation du personnel.
Mais tout le développement et la fabrication se font chez Uhrteil AG avec Andreas et sa petite équipe.

En 2006, c’est la consécration : récompense suprême pour ce Q.P, il reçoit le Grand Prix d’Horlogerie de Genève soit juste un an après sa présentation à Bâle !

2007 sera l’année du changement. Andreas travaille presque désormais exclusivement pour H. Moser donc cela donne des idées... Surtout avec l’arrivée d’un nouvel investisseur (Mr Straumann) qui prend les commandes de la finance et a de grandes ambitions pour la marque ! Désormais l’objectif est fixé à 10 000 pièces !

Différents scénarios se succèdent : H. Moser se propose tout d’abord de racheter UhrTeil AG (centre de développement). Face à la réaction quelque peu négative d’Andréas, on envisage alors une prise de participation croisée. Devant le nouveau refus d’Andréas, une autre proposition émerge : le poste de directeur technique. Mais Andréas veut absolument rester indépendant (il a créé sa société dans ce seul but).

Donc les 2 protagonistes commencent à prendre des voies divergentes
La production est alors internalisée chez H. Moser (assemblage) en 2008 et la crise de 2009 se profile …Le meilleur horloger d’Andreas part chez H. Moser et devient responsable des Q.P
Mais la conception & développement restent néanmoins chez Andreas. Il restera au cœur de toutes les créations (à l’exception d’une partie de la 24h GMT) jusqu’à l’ entrée de la famille Meylan au capital en 2013 !


Au total, Andreas aura été très prolifique car on lui doit pas moins de 10 calibres !

-321 : Mayu ( Endeavour Small Seconds )
-322 : mouvement probablement le plus rare ! pas indicateur RdM : 10 exemplaires
-323 = 321 tout en or platine en or
-326 /327 mouvement tonneau : essai pour double spiral modèle Henry
-341 :QP
-342 : Monard avec date
-343 : Monard sans date
-344 : automatique, jamais lancé
-346 : GMT automatique
-348 : lune perpetuelle avec la boite du Q.P

On l’a vu précédemment : Au lancement de la marque, la marque arbore déjà trois modèles avec 3 mouvements différents. C’est très ambitieux. Trop…
Un lancement cadencé aurait été plus judicieux pour se laisser le temps de fiabiliser les mouvements, assurer une production sans défaut (ppm). Mais la direction fait un autre choix et tous les lancements se font en parallèle !
D’où quelques problèmes de qualité non pas liés à la conception des mouvements mais plutôt à la fabrication…
J’estime alors la production du Q.P à moins de 10 pièces/mois
Les premières pièces ont parfois des problèmes avec la date. C’est lié au décalque. Un petit exemple avec l’imprimé des disques : la peinture coulait parfois dans la denture et il fallait alors tout gratter à la main.
Surviennent aussi des problèmes de dilatation des disques de date qui sont très proches l’un de l’autre

En 2012 : la manufacture a des difficultés (la crise de 2009 est aussi passée par là)
Elle commandite un audit à G.H Meylan. Mais il est déjà un peu tard …La société manque de trésorerie et est à deux doigts de déposer le bilan!
Le plan d’investissement avait été calé pour 10 000 pièces ce qui induit des frais de structure, du stock, des investissements et bien sûr du personnel...La structure s’avère donc trop lourde pour affronter la crise et ses conséquences.
Il y a aussi des investissements hasardeux avec par exemple le rachat des locaux /du bâtiment tout entier à Neuhausen
Finalement la holding familiale MELB rachète la manufacture en Octobre 2012 et peut mettre à exécution ces recommandations…Une nouvelle page se tourne alors



Epoque post rachat (MELB holding/ Meylan)



[image]


H.Moser & Cie rejoint donc MELB Holding ( qui possède déjà Hautlence) en Octobre 2012
Cela fait suite à un audit réalisé précédemment par Georges-Henri Meylan à la demande de la famille Straumann (l’alliage Nivarox a été inventé par le Dr Straumann en 1933 !)
Georges-Henri Meylan est l’ancien patron d’Audemars Piguet. Il est désormais le président de MELB Holding, groupe d’investisseurs indépendants et familiaux (notamment avec ces 2 fils).
Edouard Meylan prend la direction en Avril 2013. On rationalise l’outil de production, les mouvements, la gamme. Il y a aussi un repositionnement prix car ceux-ci ne sont pas en phase avec la structure de cout d’où un rapport qualité /prix certes excellent à l’époque mais source de pertes récurrentes…
La Moser Perpetual 1 est renommée Endeavour Perpetual Calendar
Ce modèle emblématique pour la marque subira aussi quelques modifications « mineures ».
Au commencement de l’aventure en 2006, l’assemblage du mouvement HMC 341 (prototype) prenait près de 100 heures. Il fallait encore 50 heures en 2012 pour assembler le seul mouvement. Durant ce laps de temps (2006-2012), quelques améliorations avaient néanmoins été apportées.

Avec l’arrivée d’Edouard, on franchit encore un cap :
- essentiellement coté industrialisation: exemple avec le fraisage
-mais aussi un peu avec le montage : certaines pièces sont modifiées car elles rendaient l’assemblage difficile (Ex : vis difficile à monter à cause de la forme d’un composant)

Certaines pièces non optimales se déformaient également (après calcul & analyse, il y a un re-engineering et on les modifie)
Donc au final, une quarantaine de pièces ont été modifiées/améliorées
Après l’industrialisation, autre étape cruciale : les: les méthodes !

Désormais : il faut seulement 25 heures
Le mouvement est aujourd’hui complètement stabilisé (plus guère de gain potentiel à espérer). On ne peut guère espérer d’autres gains. Se rajoute également 3 heures pour intégrer le mouvement dans la montre (assemblage final). On arrive à 30h au total. Il reste encore 2*fois 10 jours de test incompressible pour la réserve de marche.


La capacité actuelle de production tourne désormais autour de 100 pièces /an.
Le délai entre une commande et la livraison à la boutique est de 4 mois environ

Et ce modèle « phare » au sein de la collection continue à avoir un grand succès !
Il est décliné en différentes versions notamment avec des versions fumées magnifiques :
-funky blue /sky blue
-midnight blue

Sinon, on trouve les classiques :
* Référence 1341-0601 : cadran Bleu nuit fumé
* Référence 1341-0207 : Funky blue
* Référence 1341-0107/1341-0101 : Fumé
* Référence 1341-0102 : Noir
* Référence 1341-0204 / 1341-0103 : Argenté
* Référence 1341-0300 : Ardoise
* Référence 1341-0205 : Fumé
* Référence 1341-0101 : Or fumé
* Référence 1341-0500 : Noir

[image]

Aujourd’hui, on ne recense pas moins de au total 10 versions différentes !

Lire la 2e partie
Lire la 3e partie

---
CARPE DIEM !

245364 messages dans 20392 discussions, 27147 usagers enregistrés, 121 usagers en ligne (3 enregistrés, 118 invités) :
autrichongris, karamazov, capitaine56
RSS Feed
powered by my little forum