Revue RESERVOIR (Général)

posté par Andre , Plus près du Graal..., 10/01/19, 18:01
[image]

Bonjour,

J’ai récemment eu l’opportunité, pour ne pas dire la chance, de voir de très près et d’essayer une bonne partie de la gamme de la très récente marque RESERVOIR, jeune marque française de montres « Swiss Made ».

Même si le concept n’est pas nouveau (inspiration de compteurs anciens pour « dessiner » les cadrans) il a été poussé à un point que je trouve très intéressant ; en effet, chaque pièce de la collection propose (les mêmes) 3 complications horlogères que sont la minute rétrograde, l’heure sautante et la réserve de marche.
Qu’on le veuille ou non, il n’est franchement pas si fréquent de trouver ces 3 complications rassemblées sur un même mouvement…

Puisque l’on parle du mouvement, la base est un mouvement automatique ETA 2824-2, qui présente l’avantage d’être connu des horlogers et surtout fiable, sur lequel est ajouté un module spécifique breveté.
Le point le plus intéressant, je pense, est que ces montres obligent à s’habituer à (pour ne pas dire apprendre) une nouvelle manière de lire l’heure. En effet, lorsque l’aiguille des minutes est à la verticale (le « midi » sur une montre à lecture « classique »), cette position correspond chez RESERVOIR à 30 minutes passées.

Ainsi sur la photo ci-après, il est 14h30.

[image]

En y réfléchissant bien, la lecture est plus « directe » : quand l’aiguille des minutes est sur le 5 par exemple, cela veut dire qu’il est 5 minutes passées et non 25 minutes passées (comme sur une montre à lecture « classique »).


La minute rétrograde se promène sur un angle de 240 degrès formant un « triangle » que l’on retrouve sur le fond de boite.

Le fond de boite:

[image]

En manipulant les pièces on remarque que la minute retourne au zéro en un éclair en parfaite phase avec le saut des heures dans un guichet situé sous l’axe de l’aiguille centrale.
L’intérêt est que l’aiguille des minutes ne passe jamais devant le guichet des heures sautantes ni de la réserve de marche, la lecture des informations n’est donc jamais « gênée » par un des indicateurs (il n’y a rien de pire, je trouve, qu’une heure sautante dont le guichet est obstrué par l’aiguille des minutes à minuit).


La collection est divisée en 3 familles distinctes qui vont puiser leurs origines dans 3 univers : l’automobile, l’aviation et … les sous-marins.
« Déjà vu » me direz-vous, certes oui, mais à bien y regarder je trouve que c’est fait avec style et certaines inspirations très « nouvelles » comme celle du profondimètre de sous-marin. Quoi qu’il en soit cela restera de toutes façons une question de goût(s) …

A noter : toutes les pièces de la collection sont livrées avec 2 straps ; 1 cuir et 1 Nato.
Tous les cuirs ont des pompes à montage rapide ce qui fait qu’il n’y a besoin d’aucun outil pour passer du cuir au Nato et inversement.

Voici la “famille” que j’ai pu voir et essayer :

[image]


Dans l’univers Automobile

La Longbridge :

[image]

Très « chic » dans cette version, elle faisait d’ailleurs partie des pièces pré-sélectionnées au GPHG 2018 dans la catégorie « Challenge » dans sa version « british racing green » (voir http://www.gphg.org/horlogerie/en/watches/longbridge-british-racing )
A noter que la Longbridge est la seule de la collection en 39mm, toutes les autres sont en 43mm.


Une très très belle version carbone dans la ligne « GT Tour » :

[image]

A noter que tout le boitier (y compris le fond de boite) est en carbone !... pour un poids, extraordinairement « plume », de 53 grammes avec mouvement (!!!), hors strap et boucle. Je dois dire que j’ai été bluffé par les finitions de cette pièce et la « douceur » de son carbone.

D’ailleurs quelques détails intéressants à relever sur cette pièce: le dessin de la jauge à essence a été intégralement préservé pour la réserve de marche:

[image]

De plus, le cadran a un « granulé » très travaillé, et très années 80, qui ne manquera pas de rappeler de bons souvenirs aux afficionados d’une marque allemande de sportives à moteur arrière…


Gros plan sur le carbone du boitier :

[image]


Dans l’univers des Sous-Marins

La « Tiefenmesser » acier:

[image]


La « Tiefensmesser » en bronze :

[image]


Dans l’univers Aviation

La « Air Fight Jet » en acier PVD, qui a en plus la date à droite de la rdm

[image]

…qui existe aussi en titane mais sans date (c'est celle qui est au milieu sur la première photo de "famille" ).



“Et les prix?” me direz-vous… ils vont de 3.750€ pour la version « de base » en acier (que ce soit en 39mm ou 43mm) à 5.600€ pour la version full carbone (on est très loin des prix à 5 chiffres des autres marques offrant actuellement des pièces en carbone…).
Une gamme de prix assez « bagarrée » dans le monde horloger (Tudor, Tag Heuer, Montblanc…), mais je n’ai -spontanément- trouvé aucune marque offrant ces 3 complications horlogères, ce qui rend cette offre très attractive quand on tient compte du prix habituel de ces complications sur du « Swiss Made ».

Vous l’aurez compris ; j’aime beaucoup le concept et -au fond- le courage de cette jeune marque française, de se lancer dans un business très compétitif et pas forcément super florissant avec un concept (au moins un peu) novateur. Un petit « Cocorico » ne fait pas de mal de temps en temps…

Leur site officiel sur lequel vous pouvez trouver tous les prix: https://www.reservoir-watch.com/


A bientôt

André

---
Time is a wasted gold.

Scott Weiland


Discussion complète:

259662 messages dans 21517 discussions, 31986 usagers enregistrés, 124 usagers en ligne (8 enregistrés, 116 invités) :
bob, sebks, karamazov, jak6133, polux12, pablo, jmj, hermione.lecocq
RSS Feed
powered by my little forum