Seiko Presage SPB069 émail bleu : une nouveauté sublime ! (Général)

posté par Servatempus , 07/12/17, 21:19
[image]

» Je pense que ce n'est tout simplement pas le style qu'on attend de Seiko.

Sur ce modèle en particulier, je ne crois pas que ce soit vraiment ce qui fait la différence.

Par ailleurs, Seiko fait des montres habillées très séduisantes dans la gamme Présage avec des jeux de reflets sur le cadran (Cocktail), des index ou des fonctions sympathiques (RDM, date rétrograde, etc.) parfaitement dignes du "genre habillé".

Non, je ne crois pas que le problème se situe vraiment à ce niveau. Je pense plutôt qu'il est lié au fait que l'émail est utilisée ici dans une nuance à contre emploi de ce à quoi on est souvent accoutumé avec ce matériau : le blanc.

Sur le présent modèle, le cadran est sombre, trop sombre à mon avis. Du coup, on ne voit pas trop la différence avec un cadran réalisé en laque ou un cadran peint en bleu.

A mon sens, quitte à aller dans la couleur, il aurait été plus intéressant d'employer une teinte flamboyante ou de jouer sur la transparence de certaines émaux pour produire un effet esthétique plus saisissant ou plus original.

Ici, ce n'est que mon avis, je ne trouve pas que l'émail apporte réellement un plus esthétique.

D'ailleurs, la marque propose presque les mêmes cadrans en laque urushi et pour le coup, ce matériau me semble employé de manière plus judicieuse, en jouant notamment sur la profondeur qu'offre ce type de recouvrement.

Après, évidemment, c'est toujours sous couvert de vérifier montre en main, car parfois, certains effets sont très difficiles à rendre en photographie. Seul Pierre, qui a manifestement eu la montre sous les yeux, pourrait peut être nous en dire un plus à ce niveau.

amicalement

Servatempus

---
Mon site


Discussion complète:

252575 messages dans 20997 discussions, 29483 usagers enregistrés, 113 usagers en ligne (7 enregistrés, 106 invités) :
jef33, léo, Dadowatches, Ector.Dulac, octave.dong, hermione.lecocq, slam44
RSS Feed
powered by my little forum