Soirée Grand Seiko du 15 novembre 2017 (Compte-rendus rencontres)

posté par Servatempus , 21/11/17, 22:50
[image]

[image]

Je vous propose un petit compte-rendu de la soirée Grand Seiko à laquelle j’ai eu l’honneur d’être convié mercredi dernier.

La soirée était consacrée au démontage d’un mouvement automatique Hi-Beat Grand Seiko, plus précisément le calibre 9S85.

Seiko France avait pour l’occasion invité Satoshi HIRAGA, maître horloger Grand Seiko.

Celui-ci travaille pour Seiko depuis 1989 et a notamment participé de façon active au développement des séries 6S et 9S.

Il fait partie des deux horlogers du Shizuku-ishi Watch Studio à porter le titre de « Gold Meister » et est responsable de l’assemblage de certains calibres Hi-Beat dont ce studio s’est fait une spécialité.

[image]

La soirée se déroulait à la boutique Seiko de Paris, rue Bonaparte, et au moment même où j’arrivais, M. Hiraga était en pleine opération périlleuse : la pose de la virole sur l’axe d’un balancier…

Une opération réalisée à la binoculaire car exigeant une minutie et une précision hors pair. Seiko France avait pour l’occasion installé un écran permettant d’observer en détail les manœuvres sans que les spectateurs ne perturbent M. Hiraga.

[image]

Une fois cette petite opération d’échauffement terminée, la démonstration a pu réellement débuter avec une brève allocution du PDG de Seiko France…

[image]

…qui s’est poursuivie par une présentation du Shizuku-ishi Watch Studio par Frédéric, le patron de la Seiko Boutique de Paris.

[image]

Pendant tout le démontage, Alain, l’horloger de la boutique, très pédagogue et peu avare en détails, a commenté le déroulé des opérations.

[image]

Atchoum !!! Mince, mais où est donc passée cette fichue vis ? :-D

Pour ma part, je n’ai pas forcément appris de détails nouveaux sur le calibre mais pour un connaisseur peu au fait de la mécanique, cette démonstration était intéressante à plus d’un titre. En particulier concernant les spécificités techniques de Seiko : utilisation des techniques MEMS pour la production des pièces de l’échappement, modalités de construction des calibres, etc.

[image]

Ce que j’ai par contre trouvé vraiment sympa, ça a bien entendu été de pouvoir observer un maître-horloger à l’œuvre… C’est toujours passionnant de voir un expert de son domaine exercer devant vos yeux…

[image]

…d’en apprécier l’habileté…

[image]

…et les qualités de concentration remarquables, nécessaires à la manipulation de pièces aussi minuscules.

C’était d’autant plus impressionnant que M. Hiraga était soumis à une contrainte non négligeable : la présence de spectateurs là où habituellement on cherche à diminuer tout stress pour l’horloger…

[image]

Voici le fameux calibre qui est passé entre les mains de M. Hiraga.

[image]

Vous noterez qu’il a un peu perdu de son éclat originel…

[image]

…ce qui s’explique bien entendu par le fait qu’il s’agit d’un mouvement d’école, qui a déjà subi de nombreux démontages et remontages.

A la fin de la démonstration, j’ai tenté de soutirer quelques informations à M. Hiraga : mais pourquoi donc Seiko utilise-t-elle encore un système de réglage par raquette et goupilles plutôt qu’un balancier à réglage inertiel ???

Bien entendu, j’ai eu droit à une réponse tout nippone : « Mais parce que c’est ce qu’il y a de meilleur pour la précision de la montre »… :-D

Bref, impossible de soutirer un quelconque scoop durant cette soirée… ;-)

[image]

Sinon, nous avons également eu droit à une petite démonstration intéressante illustrant les qualités de l’alliage utilisé par Seiko pour ses spiraux et ses ressorts moteurs : le Spron.

Ce matériau est breveté et exclusif à la marque et existe en plusieurs qualités déclinées suivant les besoins techniques spécifiques aux pièces fabriquées.

Sur la photo du dessus, M. Hiraga a fait subir au spiral réalisé en Spron une déformation très importante. Après torsion, ce dernier est en mesure de retrouver sa forme initiale sans aucune conséquence négative sur ses qualités mécaniques.

[image]

Sur le balancier équipé d’un spiral lambda…

[image]

…il en est tout autrement : celui-ci est devenu tout simplement inutilisable.

Bref, une soirée agréable où j’ai eu l’occasion de croiser quelques habitués de Chronomania, dont notre expert national ès Grand Seiko, GNKT, mais aussi Noritaka ou encore Seconde…

Une soirée bien agréable et enrichissante dont je tiens à remercier les organisateurs d’en avoir pris l’initiative.

amicalement

Servatempus

---
Mon site


Discussion complète:

251564 messages dans 20915 discussions, 29186 usagers enregistrés, 101 usagers en ligne (5 enregistrés, 96 invités) :
Néo, oliburn, andré67, Kim75, Mister C
RSS Feed
powered by my little forum