Andre
[image]

Plus près du Graal...,
10/01/19, 18:01
 

Revue RESERVOIR (Général)

Bonjour,

J’ai récemment eu l’opportunité, pour ne pas dire la chance, de voir de très près et d’essayer une bonne partie de la gamme de la très récente marque RESERVOIR, jeune marque française de montres « Swiss Made ».

Même si le concept n’est pas nouveau (inspiration de compteurs anciens pour « dessiner » les cadrans) il a été poussé à un point que je trouve très intéressant ; en effet, chaque pièce de la collection propose (les mêmes) 3 complications horlogères que sont la minute rétrograde, l’heure sautante et la réserve de marche.
Qu’on le veuille ou non, il n’est franchement pas si fréquent de trouver ces 3 complications rassemblées sur un même mouvement…

Puisque l’on parle du mouvement, la base est un mouvement automatique ETA 2824-2, qui présente l’avantage d’être connu des horlogers et surtout fiable, sur lequel est ajouté un module spécifique breveté.
Le point le plus intéressant, je pense, est que ces montres obligent à s’habituer à (pour ne pas dire apprendre) une nouvelle manière de lire l’heure. En effet, lorsque l’aiguille des minutes est à la verticale (le « midi » sur une montre à lecture « classique »), cette position correspond chez RESERVOIR à 30 minutes passées.

Ainsi sur la photo ci-après, il est 14h30.

[image]

En y réfléchissant bien, la lecture est plus « directe » : quand l’aiguille des minutes est sur le 5 par exemple, cela veut dire qu’il est 5 minutes passées et non 25 minutes passées (comme sur une montre à lecture « classique »).


La minute rétrograde se promène sur un angle de 240 degrès formant un « triangle » que l’on retrouve sur le fond de boite.

Le fond de boite:

[image]

En manipulant les pièces on remarque que la minute retourne au zéro en un éclair en parfaite phase avec le saut des heures dans un guichet situé sous l’axe de l’aiguille centrale.
L’intérêt est que l’aiguille des minutes ne passe jamais devant le guichet des heures sautantes ni de la réserve de marche, la lecture des informations n’est donc jamais « gênée » par un des indicateurs (il n’y a rien de pire, je trouve, qu’une heure sautante dont le guichet est obstrué par l’aiguille des minutes à minuit).


La collection est divisée en 3 familles distinctes qui vont puiser leurs origines dans 3 univers : l’automobile, l’aviation et … les sous-marins.
« Déjà vu » me direz-vous, certes oui, mais à bien y regarder je trouve que c’est fait avec style et certaines inspirations très « nouvelles » comme celle du profondimètre de sous-marin. Quoi qu’il en soit cela restera de toutes façons une question de goût(s) …

A noter : toutes les pièces de la collection sont livrées avec 2 straps ; 1 cuir et 1 Nato.
Tous les cuirs ont des pompes à montage rapide ce qui fait qu’il n’y a besoin d’aucun outil pour passer du cuir au Nato et inversement.

Voici la “famille” que j’ai pu voir et essayer :

[image]


Dans l’univers Automobile

La Longbridge :

[image]

Très « chic » dans cette version, elle faisait d’ailleurs partie des pièces pré-sélectionnées au GPHG 2018 dans la catégorie « Challenge » dans sa version « british racing green » (voir http://www.gphg.org/horlogerie/en/watches/longbridge-british-racing )
A noter que la Longbridge est la seule de la collection en 39mm, toutes les autres sont en 43mm.


Une très très belle version carbone dans la ligne « GT Tour » :

[image]

A noter que tout le boitier (y compris le fond de boite) est en carbone !... pour un poids, extraordinairement « plume », de 53 grammes avec mouvement (!!!), hors strap et boucle. Je dois dire que j’ai été bluffé par les finitions de cette pièce et la « douceur » de son carbone.

D’ailleurs quelques détails intéressants à relever sur cette pièce: le dessin de la jauge à essence a été intégralement préservé pour la réserve de marche:

[image]

De plus, le cadran a un « granulé » très travaillé, et très années 80, qui ne manquera pas de rappeler de bons souvenirs aux afficionados d’une marque allemande de sportives à moteur arrière…


Gros plan sur le carbone du boitier :

[image]


Dans l’univers des Sous-Marins

La « Tiefenmesser » acier:

[image]


La « Tiefensmesser » en bronze :

[image]


Dans l’univers Aviation

La « Air Fight Jet » en acier PVD, qui a en plus la date à droite de la rdm

[image]

…qui existe aussi en titane mais sans date (c'est celle qui est au milieu sur la première photo de "famille" ).



“Et les prix?” me direz-vous… ils vont de 3.750€ pour la version « de base » en acier (que ce soit en 39mm ou 43mm) à 5.600€ pour la version full carbone (on est très loin des prix à 5 chiffres des autres marques offrant actuellement des pièces en carbone…).
Une gamme de prix assez « bagarrée » dans le monde horloger (Tudor, Tag Heuer, Montblanc…), mais je n’ai -spontanément- trouvé aucune marque offrant ces 3 complications horlogères, ce qui rend cette offre très attractive quand on tient compte du prix habituel de ces complications sur du « Swiss Made ».

Vous l’aurez compris ; j’aime beaucoup le concept et -au fond- le courage de cette jeune marque française, de se lancer dans un business très compétitif et pas forcément super florissant avec un concept (au moins un peu) novateur. Un petit « Cocorico » ne fait pas de mal de temps en temps…

Leur site officiel sur lequel vous pouvez trouver tous les prix: https://www.reservoir-watch.com/


A bientôt

André

---
Time is a wasted gold.

Scott Weiland

Néo
[image]

en face...,
10/01/19, 19:08

@ Andre

SUPER !

Bonjour André

superbe revue de montres très sympa

bon 43 ça me refroidi mais j'avoue que la Longbridge en green est super

elle me rappelle une mini que j'ai beaucoup aimée

[image]





---
D'approximation en inexactitude, la vérité se dissout et la place est faite à l'obscurantisme.

Mnementh
[image]

10/01/19, 19:35

@ Néo

SUPER !

» bon 43 ça me refroidi mais j'avoue que la Longbridge en green est super
»
» elle me rappelle une mini que j'ai beaucoup aimée


Amusant, j'ai aussi un souvenir ému du British Racing Green, c'étaient vraiment des "voitures à vivre". :-)

---
Rien ne va jamais de soi...

Philou1971
[image]

Entre betteraves et champagne !,
11/01/19, 10:37

@ Andre

Revue RESERVOIR

Les modèles sont originaux, les complications intéressantes... Mais grandes en effet, 38 ou 40 au pire ce serait bien...

Je leur souhaite longue vie !

:ok:

---
Impossible de vous donner l'heure : Elle change tout le temps ...

J++
[image]

11/01/19, 10:48

@ Andre

Revue RESERVOIR

Bonjour,

Merci de cette très intéressante revue. Un produit incontestablement original, même si on peut regretter le caractère modulaire du calibre à ce prix.

Pour le béotien, qu'est-ce qu'une "marque française swiss-made" ?

Merci par avance pour votre réponse.

Bien à vous,

J++

---
Il n'est de pire danger pour une démocratie que la sécurité, lorsqu'elle en devient la finalité.

Andre
[image]

Plus près du Graal...,
11/01/19, 11:02

@ Philou1971

Revue RESERVOIR

J'avoue que les 43mm se portent très bien. Les cornes sont relativement courtes donc ca ne donne pas l'impression d'avoir un gros "bloc" au poignet.

Si on compare aux 41mm de la Royal Oak 15400 de chez AP par exemple, la Reservoir en 43mm donne l'impression d'être plus petite du fait du dessin de la boite.

En tous les cas il y a la Longbridge en 39mm qui existe au catalogue.



» Les modèles sont originaux, les complications intéressantes... Mais grandes
» en effet, 38 ou 40 au pire ce serait bien...
»
» Je leur souhaite longue vie !
»
» :ok:

---
Time is a wasted gold.

Scott Weiland

Andre
[image]

Plus près du Graal...,
11/01/19, 11:07

@ J++

Revue RESERVOIR

"marque française" car les fondateurs sont en France et le siège de la société est en France.
RESERVOIR se revendique d'ailleurs comme "marque horlogère française" sur leur site.

Le "Swiss Made" est inscrit dans la loi suisse; c'est un peu comme une marque déposée: il faut respecter des critères très précis pour avoir le droit d'utiliser la dénomination "Swiss made", entre autres, avoir un mouvement manufacturé en Suisse, effectuer l'assemblage final et le contrôle qualité en Suisse.
La Suisse a la meilleure réputation au monde pour l'horlogerie (on ne dira rien aux allemands de Glashütte ;-) ) donc le "Swiss made" est un label de qualité.

Voilà

André

---
Time is a wasted gold.

Scott Weiland

J++
[image]

11/01/19, 12:22

@ Andre

Revue RESERVOIR

Merci à vous. C'est en effet plus clair. Un choix stratégique raisonnable, si je comprends bien.

Au-delà, je m'interroge toujours sur la difficulté de la France à réinvestir le haut de gamme dans certains domaines (automobile, et en l'occurrence horlogerie) alors qu'elle est incontournable dans d'autres domaines du luxe. Mais peut-être s'agit-il d'un autre débat.

Bonne journée.

---
Il n'est de pire danger pour une démocratie que la sécurité, lorsqu'elle en devient la finalité.

Oufdii


11/01/19, 23:53

@ Andre

Revue RESERVOIR

» La Suisse a la meilleure réputation au monde pour l'horlogerie »:surprised:

Heu pour qui? Raccourci très très court qui n'engage que vous!

Cordialement

Mnementh
[image]

12/01/19, 15:37

@ Oufdii

Revue RESERVOIR

» » La Suisse a la meilleure réputation au monde pour l'horlogerie.

» Heu pour qui? Raccourci très très court qui n'engage que vous!

Voilà une affirmation qui n'engage que vous pour le coup...

Interrogez toutes vos connaissances :
- Quel est le pays qui fabrique les meilleures montres ?
- :swiss:

Idem pour à peu près l'ensemble de la planète...
Les Chinois en sont à fabriquer des éléments de montres qu'ils rachètent à la Suisse.

L'industrie suisse s'est donné beaucoup de mal pour arriver à casser la concurrence.
C'est une démarche historique et documentée.

Seul le Japon, toujours très patriote pour ne pas dire autre chose, s'en sort avec des montres moins chères que les suisses pour la grande masse de sa production, ou très orientés outdoor incassables.
Le très haut de gamme reste sur le JDM ou s'échange en quantité négligeables.

L'Allemagne (hors emboiteurs d'ETA) se sort bien d'affaire grâce à une tradition mécanique spécifique et une réputation de fiabilité et de bienfacture inhérente à la "germanitude" (...).
Notez que la Suisse, voisine de l'Allemagne mais nourrie de main d'œuvre française, a cultivé la même idée de "sérieux helvétique".

Les autres pays sont marginalisés, ne produisent pas de mouvements en propre à l'exception de quelques artisans que nous connaissons, mais dont le public ignore jusqu'à l'existence.

Pour passer du sublime au ridicule, pensez qu'une marque française vantera une fabrication suisse ainsi qu'une marque allemande (steinhart) pendant qu'une marque anglaise emboitera de l'ETA ou du Sellita voire du Miyota ou du Seiko (le suisse étant trop cher ou indisponible).

---
Rien ne va jamais de soi...

Andre
[image]

Plus près du Graal...,
14/01/19, 10:20

@ Oufdii

Revue RESERVOIR

» » La Suisse a la meilleure réputation au monde pour l'horlogerie
» »:surprised:
»
» Heu pour qui? Raccourci très très court qui n'engage que vous!


Puisqu'il s'agit de réputation il y a forcément un peu de subjectif. Cependant:
- demandez à 100 personnes choisies au hasard dans la rue pour quels types de produits et services la Suisse est connue et vous obtiendrez dans 100% des cas le même trio gagnant: les montres, le chocolat et les banques...
- quand quelque chose fonctionne bien ou est précisément à l'heure j'ai toujours entendu dire "réglé comme une horloge suisse"...
- même hors spécialistes horlogers, le fleuron du Luxe français (qui propose des montres dans son offre) a établi ses manufactures horlogères en ... Suisse. Aucun ne déroge à la règle: Hermès, Louis Vuitton, Chanel et Dior. Ceci souligne le fait que la mode se fait en France (et aussi en Italie me direz-vous justement), l'horlogerie... en Suisse. Le savoir-faire et l'expertise sont en Suisse, c'est un fait, pas un avis personnel ou le fruit d'une imagination.
- comme précisé dans mon texte, le "Swiss Made" est inscrit dans la loi Suisse. Aucun autre pays n'a fait de même. Le "Swiss Made" est donc une marque déposée. De plus, comme l'a bien justement écrit Mnementh, l'industrie suisse s'est donné beaucoup de mal pour établir cette réputation et la maintenir.
- les 2 plus grands salons horlogers au monde (SIHH et BaselWorld) ont lieu en Suisse.
- les exportations horlogères Suisses se situent depuis quelques années autour des 20 milliards de francs, loin, très loin, devant l'Asie. Je ne suis plus certain du chiffre mais je crois que ces exportations horlogères suisses représentent 70% des exportations horlogères mondiales totales en valeur.

Tout ceci n'empêche certainement pas d'autres (hors Suisse) de faire de belles montres très bien manufacturées (je pense en particulier aux Allemands de Glashütte et à Seiko au Japon), mais -qu'on le veuille ou non- la Suisse a la meilleure réputation du monde en termes d'horlogerie...

Bonne journée

André

---
Time is a wasted gold.

Scott Weiland

261084 messages dans 21631 discussions, 32448 usagers enregistrés, 50 usagers en ligne (3 enregistrés, 47 invités) :
LELOUP, Pat-FI, Mister C
RSS Feed
powered by my little forum